OXYGERS 57/97

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

OXYGERS 57/97

Message par Admin le Ven 21 Juin 2013 - 8:13

Mis en service en 1957 et modifié en 1997 (au niveau du volume du faux poumon je crois), cet appareil est dit à circuit fermé. En effet le but et l'intéret de ce matériel est principalement de permettre une plongée assez longue permettant une infiltration avec le gros avantage de ne pas produire de bule. Pour ce faire l'appareil fonctionne à l'oxygène pur (que le plongeur respire avant et une fois dans l'eau), un faux poumons permet de recycler l'air expiré en passant dans de la chaux sodée, la perte de gaz est compensée par la bouteille d'oxygène. Système efficace mais nécessitant tout de même un peu d'expérience et surtout un respect des règles de profondeur à ne pas dépasser (6 à 7m) car en dessous l'oxygène devient toxique pour l'homme. Suivant les individus et les efforts fournis l'autonomie varie de 3 à 4 heures.
Il est retiré du service au début des années 2000, remplacé par un matériel plus récent.


composition de l'appareil:
Bouteille d'oxygène pur AG-5 à haute pression (200 bars) de 1,5 l
Conteneur à chaux sodée (IR8)
Sac caoutchouté dit "faux poumon" de 5 litres
2 tuyaux annulaires (inspiration/expiration) embout buccal, sangles servant à fixer l'engin.
Dimensions: 340 x 170 x 340mm , poids 8 kg

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Je laisse le soin aux vrais spécialiste de commenter ou modifier les éventuelles bêtises que j'aurais pu écrire plongeur

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2209
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: OXYGERS 57/97

Message par CPIO le Lun 24 Juin 2013 - 9:44

Cet équipement était l'appareil respiratoire de base des Nageurs de Combat de la Marine est de l'Armée de Terre il y a quelques décennies. Il a du être en dotation pour les DIN du Génie, successeur des PSIS, dans les années 80.

J'ai eu occasionnellement l'occasion de plonger avec "l'oxygers" grâce au Commando Hubert lors de ses passages à Kehl.
C'est un équipement à ne pas mettre entre toutes les mains, il y a bon nombres de précautions d'emploi à prendre pour son utilisation.
Comme tu le précise, c'est un appareil à oxygène pur muni d'un dispositif de recyclage grâce à une cartouche de chaux sodée.   

La première des manipulation à faire est le rinçage au moment de la mise en bouche de l'embout.
Le plongeur part de la surface, donc à l'air libre, il a inspiré de l'air composé de 79% d'azote, 20% d'oxygène et de 1% de gaz rares. Il va expirer de l'azote en % équivalent, de l'oxygène en moindre quantité et du CO2, résultat de la combustion énergétique au niveau des tissus musculaires.
Si le plongeur rejette sa première expiration dans l'embout buccale, il va dénaturer l'oxygène pur de l'appareil respiratoire, car la chaux sodée fixe le CO2, mais pas l'azote et là il va au devant de gros problème.
Il faut donc réaliser le rinçage, opération qui consiste plusieurs fois de suite à inspirer par l'embout buccal et a expirer par le nez, même au travers du masque, pour qu'il n'y ai plus que de l'oxygène pur dans les poumons. Imaginez cela de nuit, dans un contexte tactique, avec une température peut être inférieure à 0° etc....etc...

Effectivement la tenue d'immersion est de 8m mais pour les besoins de la mission, le plongeur peut faire des incursions de courte durée jusqu'à 30m. Mais bien entendu avant tout ça, il faut satisfaire aux test médicaux et physiques particuliers qu'à l'époque nous passion au GISMERS à Toulon.

Deux types de bouteille, 1l et 1.5l. Il me semble que sur tes photos il s'agit d'une bouteille d'1l. Je joint une photo prise à Kehl et tu verras que la bouteille de 1.5l, dépasse nettement de l'appareil.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



L'autonomie était réglementairement ou raisonnablement, si j'ai bonne mémoire, de 3h et pouvant aller jusqu'à 4h. En fait l'autonomie est liée à la qualité de la chaux sodée, en claire à sa capacité à fixer le CO2.

Donc cet appareil n'est vraiment pas à confier à n'importe qui.

A bientôt pour la suite.


Dernière édition par CPIO le Mar 13 Mai 2014 - 4:37, édité 1 fois

_________________
Gilles CAMPILLO - CPIO : 1964: 6 RG - 1965: ENSOA + EAG - 1966: 33 RG/FMR/GCFR Pilote du Rhin - 1973: Ecole de Plongée Armée de Terre - 1976: 33, puis 32 RG Chef d'équipe SAF - 1981: 1 RPIMa - 1986: Coëtquidan Cdt de la CI - 1990 Fin de service actif.[b]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: OXYGERS 57/97

Message par ebourzeix le Dim 14 Juil 2013 - 3:02

Je me permets de rajouter un petit complément en tant qu'utilisateur amoureux de cette machine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En premier lieu qu'il s'agit d'un des meilleurs ventral que je connaisse. Non point par chauvinisme (je suis suisse) mais parce que c'est la dure réalité du terrain. Il se différencie des autres machines, disparues (pendulaires italiens, par ex.) ou non (semi-cycliques italiens de marque OMG), par une extraordinaire solidité, un excellent confort et une fabuleuse compacité. Ces 3 facteurs ne se rencontrent nulle part ailleurs, même sur la génération des LAR (ventral allemand fabriqué par Draeger).

Historique
La génèse de l'Oxygers est liée au GERS, Groupement Etude et de Recherches Sous-marines, un service de la Marine où officièrent entre autres Cousteau et Philippe Taillez. Démineurs, testeurs, explorateurs, spéléos, les plongeurs du GERS furent tout à la fois. Ces pionniers commencèrent par plonger avec du matos de récup', des pendulaires en l'occurence. Puis vient l'étude et la fabrication d'un matériel plus (et vraiment très) moderne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
source: La plongée autonome, le temps des pionniers, Claude ROBINET - Luc GUILLOU, Ed. MARINES, 1999

L'Oxygers est un recycleur cyclique et non pas pendulaire comme les modèles italiens (voie que suivit également Dräger avec le LAR). La première version fut dénommée Oxygers 53, puis rebaptisée 57 après quelques modifications (suppression des cornes, par ex.).

En 1997, comme il a été déjà dit, une refonte partielle (poumon plus grand, changement des tuyaux de la boucle et du DSV, entre autres choses) de l'ensemble du parc fit qu'on ajouta un chiffre supplémentaire à la version modernisée, soit Oxygers 57/97. D'une solidité hors norme, il fut remplacé après près de 50 ans de service !

Une vidéo d'une de nos dernières plongées (Hermance, Léman). Notez que notre équipement est forcément hors des standards que certains auraient pu connaître avec cette machine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ebourzeix
membre
membre

Messages : 5
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 47
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: OXYGERS 57/97

Message par ebourzeix le Dim 14 Juil 2013 - 3:17

La 1/2 de la vidéo est une plongée en DC 55.

Pour la suite, j'utilise un pendulaire italien MKI de marque OMG des années '70 et mon binôme un Oxygers 57/97.

Très compact, le modèle italien pêche par une plus grande fragilité, son faux-poumon étant exposé.

Une photo à titre de comparaison.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




ebourzeix
membre
membre

Messages : 5
Date d'inscription : 28/05/2013
Age : 47
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: OXYGERS 57/97

Message par CPIO le Lun 15 Juil 2013 - 3:30

Merci Ebourzeix pour ces belles photos.
Le DC55 était il y a quelques décennies, utilisés chez nous par les plongeurs démineurs de la Marine Nationale. Je ne sais ce qu'il en est à ce jour. S'il est aussi fiable et résistant que l'Oxygers, il est peut être toujours là. Le Français nous sommes quelque fois novateurs, mais surtout conservateurs, surtout en période de vaches maigres.
Par ailleurs sur la photo en noir et blanc, en ce qui concerne le vêtement, il s'agit d'une tenue italienne, la "Muta Zigoma", un vêtement étanche de couleur verte et en deux parties. Nous voyons l'assemblage de la partie haute et basse au niveau de la ceinture par enroulement, d'où la présence d'un bourrelet. j'ai utilisé cette tenue entre 73 et 76, pour le "fun" uniquement. Nous en avions 3 ou 4 exemplaire à l'EPAT.

_________________
Gilles CAMPILLO - CPIO : 1964: 6 RG - 1965: ENSOA + EAG - 1966: 33 RG/FMR/GCFR Pilote du Rhin - 1973: Ecole de Plongée Armée de Terre - 1976: 33, puis 32 RG Chef d'équipe SAF - 1981: 1 RPIMa - 1986: Coëtquidan Cdt de la CI - 1990 Fin de service actif.[b]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: OXYGERS 57/97

Message par CPIO le Mar 13 Mai 2014 - 4:44

Une photo de l'Oxygers que je viens de retrouver, moi même avec JCD, à Kehl en janvier 78 , équipe SAF du 33RG.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les bouteille d'oxy devaient être des 1.5l car elle dépassent nettement du corps de l'appareil.

_________________
Gilles CAMPILLO - CPIO : 1964: 6 RG - 1965: ENSOA + EAG - 1966: 33 RG/FMR/GCFR Pilote du Rhin - 1973: Ecole de Plongée Armée de Terre - 1976: 33, puis 32 RG Chef d'équipe SAF - 1981: 1 RPIMa - 1986: Coëtquidan Cdt de la CI - 1990 Fin de service actif.[b]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: OXYGERS 57/97

Message par Admin le Mer 5 Nov 2014 - 8:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2209
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: OXYGERS 57/97

Message par CPIO le Mer 5 Nov 2014 - 21:57

Bonjour François,

D'où vient cette photo qui nous prouve une fois de plus la remarquable simplicité et robustesse de cet appareil?

_________________
Gilles CAMPILLO - CPIO : 1964: 6 RG - 1965: ENSOA + EAG - 1966: 33 RG/FMR/GCFR Pilote du Rhin - 1973: Ecole de Plongée Armée de Terre - 1976: 33, puis 32 RG Chef d'équipe SAF - 1981: 1 RPIMa - 1986: Coëtquidan Cdt de la CI - 1990 Fin de service actif.[b]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 408
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: OXYGERS 57/97

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum