France : Strasbourg 1872 – 1918 : la ceinture des forts détachés

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

France : Strasbourg 1872 – 1918 : la ceinture des forts détachés

Message par MJR le Dim 28 Juil 2013 - 7:34

France : Strasbourg 1872 – 1918 : Fort Moltke / Fort Rapp (1)


Système fortifié :

Ceinture des forts détachés de Strasbourg – Rive gauche du Rhin – Secteur Nord.

Type

Fort détaché à fossé sec de type « Biehler ».

Fort à fossés secs de dimension moyenne.

Construction (gros œuvre) :

Mai 1872 – 1874 (gros œuvre)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Photographie de novembre 2004

Dénomination

Fort II - Fort Reichstett : vers 1872

Fort MOLTKE (ancien chef de l’état-major général de l’armée prussienne, qui a dirigé les opérations des armées allemandes lors de la guerre 1870-1871) : 1er septembre 1873

Fort RAPP : vers 1919

Fort MOLTKE : 1940 – novembre 1944

Fort RAPP : à partir de décembre 1945 à priori (date exacte du baptême est inconnue)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Caponnière de l’épaule droite (photographie de septembre 1997)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fossé du flanc droit et sa galerie desservant les contre-mines (photographie de septembre 1997)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coffres de contrescarpe du front de tête et ses 4 créneaux pour canon-révolver de 3,7 cm (système Hotchkiss, construction Gruson, photographie de septembre 1997).

Situation géographique

Situé sur le front Nord de la ceinture des forts détachés de Strasbourg, au sud de la commune de Reichstett.

Coordonnées GPS : 48°38’24.19’’ N // 7°45’23.15’’ E

Adresse géographique : rue du Fort, 67116 Reichstett


Description sommaire

Surface : 4,5 hectares

Locaux : 220 salles

Propriétaire

Commune de Reichstett

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cuisine restaurée de l’ouvrage

Associations occupant le site

Les Amis du fort RAPP

Il s’agit de la première association de l’agglomération strasbourgeoise, qui s’était investi dans la restauration d’un ancien fort strasbourgeois à partir de 1993. En 1999 la commune rachète le fort et des problèmes surgissent entre cette association et la municipalité.

Cette association aurait cessé ses activités sur le site.

Site Internet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Portail principal, vu de la poterne sous traverse en capitale.

Associations actuelles

Patrimoine et histoire de Reichstett : créé en 2003. Cette association est chargée de la restauration et de la mise en valeur de se site.

Amicale des Anciens Coloniaux et Troupes de marine : créé le 25 mars 1983. Cette association a installé un petit musée des troupes coloniales au sein du fort et participe à la restauration et à la mise en valeur de l’ouvrage.

Site Internet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Photographie de septembre 2007.

Ouverture pour les visites

Tous les jeudis de 15H00 à 16H30 (toute l’année)

Les 2° et 4° dimanches de chaque mois, à 15H00 (Avril à septembre)

Visite guidées pour des groupes de 10 personnes minimum : voir le site Internet.

Prix d’entrée : 3 € (gratuit pour les enfants de moins de 12 ans).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entrée de la poudrière de gorge, photographie de septembre 2007.

Précisions sur l’implantation de l’ouvrage

Il est évident qu’un tel projet devait être préparé sur le terrain même. Le 1er juin 1871, le général d’infanterie, chef d’état-major général de l’armée, comte de Moltke, et le “Generallieutnant” von Kamecke, directeur du génie, après avoir assisté à plusieurs conférences avec le chancelier, le prince de Bismarck et le ministre d’Etat Delbruck, se sont rendus en Alsace-Lorraine pour inspecter et désigner les positions à fortifier dans les provinces nouvellement acquises. Dans leur rapport ils évoquent le Fort II : « Compte tenu de la place disponible, il est impossible d’installer un très grand modèle. Afin de limiter le volume de terrassement et la surface de terrains nécessaires à l’installation du glacis, et pour pallier aux difficultés relatives à la construction des fondations des flancs, nous conseillons de déplacer l’implantation de l’ouvrage de 10 mètres vers l’avant et de 60 mètres vers la droite. Sur cette nouvelle position, l’angle d’épaule est encore distant de 600 mètres des habitations les plus proches de Reichstett. Le fossé de gorge sera à une altitude de 134,50 mètres, c’est-à-dire encore suffisamment haut pour que le socle des casemates de gorges soit encore au dessus du niveau de la nappe phréatique estimé à 134 mètres. De plus, cette nouvelle position de l’ouvrage apportera des avantages et sera plus économique pour reporter la route autour du flanc gauche de l’ouvrage, et la mise en place d’une déviation pour la Souffel ne sera plus nécessaire. La ligne de feu sera au niveau + 162 ». On constate donc que l’aspect économique du projet impose de modifier de quelques dizaines de mètres l’emplacement futur du Fort de Reichstett. Ce type de mesure s’ajoute à celles qui ont déjà été prises pour réduire la taille des ouvrages en règle générale, toujours dans le cadre d’une politique de réduction les coûts.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Blockhaus de gorge, photographie de septembre 2007.

Les travaux de construction du fort de Reichstett.

Les travaux de construction des cinq premiers forts de Strasbourg ont été adjugés le 12 février 1872 a différents consortiums d’entrepreneurs. Dans un premier temps, les forts sont nommés par le nom de la commune où ils sont élevés, ou par un numéro attribué par le génie de l’Empire allemand. Contrairement à la numérotation habituelle française, les Allemands numérote les ouvrages en commençant au nord, par le fort Fransecky, Fort N°I (actuel Fort Ney), situé sur la rive gauche du Rhin, et dans l’ordre inverse des aiguilles d’une montre.

La construction du “Fort II”, appelé “Fort Reichstett”, entraîne des mouvements de terre et des travaux de maçonnerie considérables ; l’adjudication précise que ces travaux engendrent environ 240 000 m3 de terrassement et 160 000 m3 de maçonnerie.

Dans un premier temps, le consortium d’entreprise procède à l’acquisition des matériels nécessaires au chantier et à l’embauche du personnel. La presse locale nous permet de suivre l’évolution de ce gigantesque chantier.

La construction du Fort Reichstett a commencé au mois de mai 1872. L’acheminement des matériaux s’opère par le canal de la Marne au Rhin, puis par le chemin de fer de ceinture qui a été installé pour la durée de la construction des ouvrages, et enfin selon le cas, par des attelages. La proximité du Fort de Reichstett et du Fort de Mundolsheim avec le canal a permis de faire avancer ces travaux de construction très rapidement. Certains travaux et transports sont sous-traités.

Puis, le consortium d’entrepreneurs lance l’extraction et le taillage des pierres dans les carrières et fait préparer le chantier de construction par l’installation une route d’accès, d’un puits, de latrines et la construction d’un certains nombre de baraquements destinés à l’hébergement des personnels, d’un bureau pour le chef de chantier, et au stockage des outils. Une cantine privée sera également installée auprès de chaque ouvrage.

La construction de l’ouvrage proprement dit, commence par les travaux de terrassement. Des échafaudages en bois haut de 55 à 65 pieds, servant à profiler les remblais sont installés sur le chantier.
Le but de la manœuvre est de pouvoir disposer le plus rapidement que possible des parapets des fronts de tête pour être en mesure d’y installer les pièces d’artillerie dans le cadre d’une mise en état de défense de la place.

La presse locale nous livre différents articles relatant l’avancement des travaux : « Strasbourg, le 14 novembre 1872. Ces derniers temps, les travaux de terrassement et de maçonnerie des forts de Strasbourg ont bien avancé. Plus de 1 800 travailleurs et charretiers œuvrent actuellement sur les forts de Niederhausbergen, Mundolsheim et Reichstett. Ce chiffre augmente tous les jours par la venue de journaliers et de valets de ferme “Bauernknächte”, qui quittent les paysans pour percevoir un salaire plus conséquent. Ce rassemblement de force de travail permet d’espérer que les travaux de construction des forts seront achevés dans 6 mois, c’est-à-dire avant l’échéance qui a été fixée. Pour stimuler le rendement des travailleurs, ils ne sont pas payés au tarif journalier mais à la tâche. De cette façon, un bon tailleur de pierre gagne jusqu’à 84 francs par semaine et récemment un charretier équipé de deux chevaux solides a gagné 235 F en deux semaines. Les mineurs quant à eux gagnent bien 7 à 8 F par jour. Pour ce travail ce sont plus particulièrement les Italiens qui démontrent leur assiduité au travail. Lors d’un tel rassemblement d’ouvriers en provenance de toutes les régions d’Europe, on trouve également certains individus qui ont une attirance particulière pour les vêtements d’hiver qu’ils échangent contre leurs effets déchirés, et ces vols exécutés dans les cantines, sont fréquents. D’autres ont la même attirance pour les légumes plantés par les paysans. Espérons que l’hiver qui approche veuille nous épargner de ces rigueurs, sinon en cas d’un arrêt des travaux de nombreuses mains seraient sans emploi, ce qui aurait des conséquences fâcheuses pour les villages environnant ». Nota : le Franc a encore cours en Alsace Lorraine, jusqu’en 1876.

A partir du mois d’avril 1873, des travaux étaient en cours au niveau des fondations, puisque les entrepreneurs étaient obligés de mettre en œuvre une pompe à eau pour évacuer les infiltrations de la nappe phréatique. Il est connu, grâce aux remarques faites lors de la préparation du projet, que la nappe est à 0,50 mètres sous le fond du fossé. C’est pour cette raison que l’entrepreneur “Baumeister” A. Jerschke, qui a ses bureaux à Strasbourg, au n°2, de la Steinstrasse (actuel faubourg de Pierre), utilise une pompe à eau à vapeur “Dampfpumpe” pour évacuer l’eau qui s’introduit dans les fouilles du chantier. D’ailleurs le samedi 12 avril 1873, l’entrepreneur a publié une offre d’emploi proposant une place de machiniste “Machinist” pour la mise en service d’une locomobile Fort de Reichstett à Strasbourg.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Salle du puits, avec un moteur et une reconstruction des différentes courroies à l’aide de tuyau d’incendie, photographie de septembre 2007.

La pose de la première pierre.

La première pierre du Fort Reichstett à été posée quelques jours après le premier anniversaire de la chute de la place de Strasbourg, le 1er octobre 1872. Le fort de Reichstett sera d’ailleurs le premier ouvrage opérationnel sur la ligne des forts détachés de Strasbourg. La rapidité des travaux est due à la proximité du canal de la Marne au Rhin, qui passe à environ 800 mètres de l’ouvrage, ce qui permet un acheminement rapide des matériaux. Pour les autres forts, ils devront attendre l’installation de la ligne de chemin de fer provisoire pour permettre le transport des matériaux.

Le personnel employé sur ce chantier.

La construction des fortifications nécessite l’embauche de milliers d’ouvriers venant de divers horizons. Le personnel employé sur ses chantiers provient de la région et des pays voisins, généralement des régions de montagnes : Wurtemberg, Suisse, Italie, Autriche et Bavière. La population locale participe également aux travaux, mais leur nombre est plus restreint à cause de la méfiance des autorités militaires face à la population de la région strasbourgeoise : les paysans assurent des missions de transport avec leur charrettes, d’autres participent aux travaux de terrassement. Pour stimuler le rendement des travailleurs, ils ne sont pas payés au tarif journalier mais à la tâche. Un bon tailleur de pierre gagne jusqu’à 84 Franc par semaine, et un charretier équipé de deux chevaux solides a réussi a gagné 235 Franc en deux semaines ; un terrassier reçoit une rémunération de 7 à 8 sous (1 sous = 10 centimes) de l’heure, un maçon 10 sous. De plus, pour 1,13 F par jour, ils sont nourris et logés.

Naturellement, ces gigantesques travaux de terrassement entraînent également des accidents essentiellement dus à la hâte à laquelle sont menés ces travaux. La presse locale relate un accident survenu au Fort de Reichstett : « Reichstett, 4 février 1873. Lors des travaux de terrassement exécutés hier au Fort de Reichstett, à cause du dégel, une masse importante de terre se détacha et enterra une personne. Malgré les secours immédiats, il n’a pas été possible de sauver le malheureux. Cette amas de terre gelée lui a écraser le bassin de cet ouvrier né en Bavière, il laisse une veuve avec six enfants ».

Armement et baptême du Fort de Reichstett.

Le Fort de Reichstett a été armé dès le mois de septembre 1873. C’est également en septembre qu’il a été baptisé Fort Moltke, selon la Revue militaire de l’Etranger de 1873, qui a publié l’article suivant : « Quand aux douze forts sur la rive gauche du Rhin, que l’Empereur a baptisé en septembre dernier, les sept premiers, Fransecky, Moltke, Roon, Prince Royal (Kronprinz), Grand Duc de Bade (Grossherzog von Baden), Bismarck et Prince Royal de Saxe (Kronprinz von Sachsen), sont sur le d’être terminés ; les cinq autres seront achevés plus tard, et probablement pas avant l’été de 1874. Tous les forts de Strasbourg sont placés à six kilomètres environ de la ville, avec un intervalle de trois kilomètres entre chacun d’eux. Le terrain entre les forts sera occupé par des batteries supplémentaires de 8 pièces (12 ou 24 rayé), dont les terrassements seuls seront exécutés en temps de paix ».

Les moyens de communication du fort.

La place forte de Strasbourg dispose d’un réseau télégraphique filaire souterrain utilisant des signaux “Morse” qui relie les ouvrages de fortification de la place au bureau du gouverneur et la place elle-même à l’état-major à Berlin. Le Fort Moltke (nom de code “M”) est relié au gouvernement de la place par une ligne radiale, au Fort Roon et ultérieurement, à l’ouvrage intermédiaire “Zwischenwerk Fransecky-Moltke” par une ligne circulaire.

Première manœuvre au Fort Moltke.

Le 1er octobre 1873, la presse locale évoque la première manœuvre exécuté au Fort Moltke en présence du général von Fransecky, commandant le XVème corps d’armée. A cette date, on peut estimer que le gros œuvre était achevé ; mais d’autres travaux de finition vont encore se dérouler au cours des années suivantes.


Dernière édition par MJR le Mer 26 Aoû 2015 - 23:48, édité 3 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture des forts détachés (2)

Message par MJR le Mer 31 Juil 2013 - 6:59

France : Strasbourg 1872 – 1918 : Fort Moltke / Fort Rapp (2)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fossé de gorge, aile gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fossé de l’aile gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Poste d’observation cuirassé « WT 90 »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Blockhaus d’entrée

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le portail d’entrée, à sa droite un abri (à priori) allemand de la seconde guerre mondiale, destiné à protéger les agents des chemins de fer des gares lors des bombardements….

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La salle du puits

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Poudrière d’appoint « Verbrauch-Pulvermagazin » qui était destinée à stocker un appoint de poudre pour la préparation des obus et des gargousses près des monte-charges à munitions.

Les tonneaux en bois n’ont malheureusement pas la bonne taille : les tonnelets de poudres avaient un diamètre et une longueur d’environ 50 à 60 cm, et étaient entreposés sur un bâti en bois, sur trois rangées de hauteur.


Dernière édition par MJR le Mer 26 Aoû 2015 - 23:50, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (3)

Message par MJR le Sam 21 Sep 2013 - 8:18

France : Strasbourg 1872 – 1918 : Fort Moltke / Fort Rapp (3)

Cuisine

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Boulangerie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lors des journées du patrimoine, à tour de rôle, un des deux boulangers du village remet en route le four du fort, et le pain est vendu sur place….

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Plans et dessins exposés à l’entrée

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par MJR le Mer 26 Aoû 2015 - 23:56, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (4)

Message par MJR le Mar 24 Sep 2013 - 8:18

France : Strasbourg : Fort Moltke / Fort Rapp (4)

Le pont-levis restauré par les associations du fort Rapp, en position relevée (MJR 2004)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’abri à munitions M2 de la batterie annexe gauche du fort, déterré par les services de la communauté urbaine de Strasbourg, avant les travaux de mise en valeur. Cet abri est relié au fossé de gorge du fort par une poterne par laquelle passait une voie étroite pour alimenter cette batterie en munitions à partir des réserves du fort. Cet abri était muni d’un monte-charge à obus. On peut voir l’humidité du terrain à cet endroit ; lors de la construction du fort Moltke, le fond du fossé était à 50 cm de la nappe phréatique. Toutefois, depuis 1872-73, le Rhin a été canalisé et rectifié, ce qui à entraîné en enfoncement du lit, une accélération du courant avec érosion des berges et une baisse de la nappe phréatique (MJR 2007).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une maquette du canon de 15 cm sur affût de marine, construite par l’association des Troupes de Marine : elle permet au public de se rendre compte de la dimension de cet affût (MJR 2007). Lors de cette première prise de photos, il était encore en cours de construction. C’est un remarquable travail ; seul le support du pivot est d’origine, récupéré au fort Frère. Le fort Moltke – Rapp disposait à priori de deux canons de ce type, sur le flanc gauche.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Borne de limite du terrain appartenant au service des fortifications « F.G. = Festungsgelände ». Celle-ci a été récupérée du côté du fort Hoche et est exposée à l’entrée du fort Moltke / Rapp.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’abri M2 en septembre 2007

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La poterne principale sous traverse en capitale

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Salle de piquet d’alerte sous les parapets d’artillerie, avec un bel exemplaire de fourneau en fonte

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le fort Moltke / Rapp, premier fort achevé à Strasbourg, un fort moyen légèrement plus petit que le fort Baden / Frère et Kronprinz / Foch, présente pas mal de petites différences dans sa conception par rapport aux ouvrages du front Ouest. Ce fort a été achevé en premier, à cause de sa proximité du canal de la Marne-au-Rhin, par lequel transitait le transport des matériaux.

Monte charge à obus

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Modernisation ultérieure : vers 1907, les portes blindées

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A bientôt pour la suite


Dernière édition par MJR le Mer 26 Aoû 2015 - 23:57, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: France : Strasbourg 1872 – 1918 : la ceinture des forts détachés

Message par Le Bègue le Mer 25 Sep 2013 - 8:30

Bonsoir à tous,
Bonsoir Richard,

Quand lances-tu des invitations groupées pour nous faire visiter tout cela ?

Amicalement,
Bernard.

_________________
6°RG 1969-1972, 11° Cuir 1973-1975, 6°RG 1975-1980, ENSOA 1980-1984, D.A EAG 1984-1985, 71°RG 1985-1995, DG Marseille-1995-1996.
avatar
Le Bègue
modérateur
modérateur

Messages : 491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 65
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (5)

Message par MJR le Mer 6 Nov 2013 - 2:20

France : Strasbourg – Reichstett : Fort Moltke / Fort Rapp (5)


Photographies de septembre 2009 (MJR)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Salle de piquet d’alerte et monte-charge à munitions. Les deux associations qui travaillent à la restauration du fort ont restauré dernièrement ces locaux. Malgré le remarquable travail, j’ai quand même quelques doutes sur la disposition des bancs et l’excès d’utilisation de peinture blanche notamment à l’intérieur de l’observatoire Mle 1890. Compte tenu que les renseignements disponibles sur l’équipement de ces forts sont parcimonieux, il vaut mieux être prudent en matière de restauration, et de se limiter à conserver l’existant lorsque l’on ne dispose d’information sur le sujet.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Casemate de flanquement gauche du fossé de gorge : une belle maquette de ce canon-révolver de 3,7 cm système Hotchkiss construit par Gruson de Magdebourg monté sur un affût de casemates, un dispositif plutôt utiliser dans les caponnières des forts à fossés en eau. Le créneau en face de ce canon de flanquement est prévu pour un affût mural de forme triangulaire. Au-dessus du créneau, le contrepoids fixé à une chaîne qui permet de refermer le volet blindé du créneau de tir. Caque casemate de flanquement du fossé de gorge, situé au 1er étage, disposait de deux canons révolvers et au niveau du RDC, de 6 créneaux à fusils.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Système de ventilation de la casemate de flanquement, bien restauré par les associations locales.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entrée du grand magasin à poudres de guerre du flanc gauche : cette poudrière avait été transformée en salle de cinéma entre 1920 et 1939, au profit des unités françaises.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Locaux divers. Le fort Moltke / Rapp a été le premier fort détaché construit et achevé sur l’ensemble de la ceinture strasbourgeoise. Au niveau restauration et prise en compte par les différentes associations, il a également été le premier fort à bénéficier de restauration, avec le soutien de la commune de Reichstett et de la Communauté urbaine de Strasbourg.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pour ceux qui sont éventuellement intéressés par des visites des ouvrages aux environs de Strasbourg, il suffit de me contacter par messagerie privée. Pour les ouvrages ouverts au public par les associations, il vaut mieux voir leur site internet et se conformer aux heures de visites.

A bientôt

MJR


Dernière édition par MJR le Mer 26 Aoû 2015 - 23:58, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (6)

Message par MJR le Sam 9 Nov 2013 - 8:05

France : Strasbourg – Reichstett : Fort Moltke / Fort Rapp (6)


Photographies de septembre 2009 (MJR)

Musée dans une des anciennes chambres : au fond à gauche le système de ventilation forcé et à droite un volet de blindage de haut de fenêtre

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Maquette d’un emplacement de canon fretté de 15 cm long sur affût de côte

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Autre pièce d’exposition

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par MJR le Mer 26 Aoû 2015 - 23:59, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (7)

Message par MJR le Ven 15 Nov 2013 - 9:39

Strasbourg : Fort VII - Fort Kronprinz von Sachsen – Fort Joffre (1)

Construction : 1872-1875 environ

Commune : Hotzheim (au sud ouest de Strasbourg)

Accès : interdit actuellement. Etait utilisé en tant que centre mobilisateur de l’’armée de l’air, puis a été cédé à l’éducation nationale.

Mur d’enceinte du tambour (défense de l’entrée), photographie MJR 1998

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fossé de gorge

Photographie MJR 1997

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Photographie MJR 1998

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fossé du flanc gauche (MJR 1998)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Casernement de gorge

Photographie MJR 1997

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Photographie MJR 1998

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Intérieur du casernement de gorge

Four à pain (photographie MJR de 1998)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Monte-charge à munitions

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue intérieure de l’observatoire WT90 (modèle 1890)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par MJR le Jeu 27 Aoû 2015 - 0:15, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

France : ceinture de forts détachés (8)

Message par MJR le Dim 8 Déc 2013 - 7:55

France : Strasbourg – Reichstett : Fort Moltke / Fort Rapp (7)


Photographies de septembre 2009 (MJR)

Porche de l’entrée

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Aile droite du casernement de gorge (non accessible au public)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Magasin à poudres du temps de guerre du flanc droit (non accessible au public)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une des niches d’aération est encore équipée de sa grille de protection contre les rongeurs

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entrée ce magasin à poudres

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Aérations dans le mur extérieur de ce magasin à poudres

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Couloir en direction de l’aile droite du casernement de gorge (non accessible au public)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Extrémité du 1er étage du casernement de gorge droit avec au-dessous l’accès aux toilettes situées au RDC

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les toilettes de l’extrémité droite du casernement de gorge (non accessible au public). On était assis côte à côte et on pouvait discuter avec son voisin….

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les locaux de l’extrémité du 1er étage de l’aile droite du casernement de gorge (non ouverts au public) qui servent de locaux de stockage aux diverses associations

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Local du rez-de-chaussée de l’aile droite du casernement de gorge (non ouvert au public)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A bientôt pour la suite

MJR


Dernière édition par MJR le Jeu 27 Aoû 2015 - 0:17, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (9)

Message par MJR le Sam 22 Fév 2014 - 2:05

Strasbourg – Illkirch-Graffenstaden : Fort Werder / Fort Uhrich (1)

Commune : Illkirch-Graffenstaden

Position : front sud de la ceinture des forts détachés de la place forte de Strasbourg, au bord du canal du Rhône-au-Rhin

Type : fort détaché à fossés en eau, fort de type Biehler.

Construction : 1873-1877

Propriétaire : commune d’Illkirch-Graffenstaden

Accès : partie extérieure de l’ouvrage accessible en été : voir le site Internet de la commune pour les heures d’ouverture du parc public. Partie intérieure : fermée ; suite à l’incendie du stock de carburant entreposé par la Wehrmacht dans le fort, juste après l’attaque de la 2° division blindée sur Strasbourg en novembre 1944, une grande partie des structures intérieures est sérieusement endommagée ; la chaleur à fait fondre une partie de la maçonnerie.

Photographie MJR de 2002 (tous droits réservés)

Façade de gorge de l’ouvrage : au niveau de la gorge, l’ouvrage comporte l’entrée principale avec sa poterne sous la traverse en capitale, les défenses de cette entrée, des toilettes installées de part et d’autre de cette entrée, un local de stockage au-dessus de cette entrée. L’ensemble des casernements est, comme pour tous les forts à fossés en eau de Strasbourg, situé sur les fronts droits et gauche, avec les casemates d’artillerie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’intérieur de l’ouvrage : les traces laissées par l’incendie sont encore bien visibles : les briques et le mortier ont fondus…..

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Boulangerie : four à pain identique à celui du fort de Mutzig (Feste Kaiser Wilhelm II)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La cuisine

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Carcasses des fûts de carburant

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par MJR le Jeu 27 Aoû 2015 - 0:18, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (10)

Message par MJR le Ven 14 Mar 2014 - 2:20


France : Strasbourg 1872 – 1918 : Fort Podbielski / Fort Ducrot (1)


Construction

1879 au 24 décembre 1881

Situation

Front Nord-Ouest de Strasbourg

Type d’ouvrage

Fort détaché à fossé secs de petite taille, de type « Biehler », destiné à compléter l’extrémité des collines de Hausbergen, sur la colline dénommée « Mundolsheimer-Kopf » (Tête de Mundolsheim, à l’époque).

Propriétaire

Commune de Mundolsheim

Gestionnaire

Association des Amis du Fort Ducrot. C’est une association récente créée en 2010, à réussie en quelques années grâce un travail remarquable à mettre en valeur ce fort et à le protéger des vandales.

Accès et visite

Possibles, voir le site Internet.

Site Internet

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Histoire succincte

La construction de ce fort détaché n’était pas prévue dans les douze ouvrages qui doivent constitués la nouvelle ceinture de forts détachés de Strasbourg. Mais très rapidement, à partir du début des premiers travaux de construction de ces ouvrages, la presse évoque le projet de construire deux « batteries » complémentaires, qui seront les forts Podbielski (Fort Ducrot) et Schwarzhoff (Fort Hoche).

La Revue militaire de l’étranger, qui a tiré ses informations de la presse locale allemande, a publiée divers articles sur ce sujet :
En mars 1874 : « Nouvelles militaires. Alsace-Lorraine. Les forts de Strasbourg. Nous pensons intéresser les lecteurs de la Revue en rassemblant les renseignements publiés déjà en France sur les travaux qu’exécutent les Allemands autour de Strasbourg et en complétant par quelques détails empruntés à la Gazette de Silésie et aux journaux de Metz et d’Alsace.
Douze forts ont été construits ou sont actuellement en cours de construction : le fort Fransecky, situé dans la forêt de la Wantzenau, a exigé le déboisement d’une partie des bois communaux de la ville. Commencé au printemps dernier, ce fort ne doit pas être terminé maintenant ; il est probable, en effet, que les ingénieurs allemands ont rencontrés des difficultés à asseoir un fort sur ces terrains d’alluvions à demi inondés. Le fort aura ses fossés pleins d’eau…
Plus à l’ouest, les hauteurs de parallèles au Rhin, qui s’étendent de Mundolsheim à Oberhausbergen sont couronnées de deux forts, le fort Kronprinz, ou de Niederhausbergen, et le fort Grossherzog von Baden, ou d’Oberhausbergen, qui possèdent déjà, une partie de leur armement. Les casernes de ces forts vont être terminées ce printemps ainsi que celle du fort Bismarck. Une route de ceinture, qui suit la crête des collines, part de Mundolsheim et conduit aux deux forts.
L’on parle d’établir, en outre, une batterie près de l’église de Mundolsheim pour mieux battre les vallons de la Leisbach et de la Kolbsenbach.

La Revue militaire de l’Etranger de 1875 a traduit et publié cet article : « D’après une correspondance adressée de Strasbourg à la Gazette de Karlsruhe, l’on aurait l’intention de construire un nouveau fort à Strasbourg pour renforcer la ligne des fortifications sur la rive gauche du Rhin. On aurait choisi son emplacement dans les bas-fonds qui est au sud de Strasbourg et à l’ouest du fort d’Illkirch, dans le voisinage de la ferme d’Altenheim. L’on commencerait les travaux dans le courant même de cette année, si la chose est possible ».
Cette première information est complétée ultérieurement dans la même Revue : « Cette nouvelle est complétée de la façon suivante par une lettre de Strasbourg, datée du 10 mai : « Au moment de l’établissement du nouveau plan de fortification, on avait projeté d’établir quelques petits ouvrages entre les forts, sur les points, qui par suite de la configuration du terrain environnant, n’étaient pas suffisamment protégés ; mais, jusqu’à présent, l’argent manquait et on ne pouvait penser entreprendre les travaux avant que le Reichstag ait voté les fonds nécessaires. L’on considérait comme plus particulièrement important de fortifier « la tête de Mundolsheim », sur les hauteurs de Hausbergen, à l’ouest de Mundolsheim ; et un point sur le « Lainen Sand » près de la ferme d’Altenheim, entre le fort situé à l’ouest de d’Illkirch et celui qui est établi sur la rive droite du Rhin près de Marlen. Le premier ouvrage est nécessaire parce que la chaîne de hauteurs indiquée ci-dessus masque complètement, à 1 200 mètres, le fort de Mundolsheim, et que son occupation par l’ennemi entraînerait celle du fort ; le second, parce que la distance entre les deux forts (10 000 mètres environ) est trop considérable pour qu’ils puissent se soutenir mutuellement. Au reste, l’ouvrage de Mundolsheim sera commencé avant celui d’Altenheim, une attaque étant, à cause de l’inondation, peu à redouter du côté du sud ; tous deux seront vraisemblablement commencés avant la fin de l’année. L’ouvrage d’Altenheim n’atteindra pas, du reste, à cause de son importance minime, les dimensions des autres forts ».

La construction imminente de cet ouvrage est également annoncée par la presse allemande : La revue militaire de l’Etranger de 1879 nous livre les informations suivantes : « La Gazette de Silésie fait connaître, que l’on doit élever un nouveau fort au nord-ouest de Strasbourg, sur la hauteur de Mundolsheim. »

Ultérieurement, entre 1887 et 1914, le fort Podbielski sera modernisé à plusieurs reprises. Il sera également mis en état de défense pendant la première guerre mondiale.

Tout comme les autres ouvrages, il n’aura plus de rôle défensif en tant qu’ouvrage de fortification. Toutefois, une partie de l’ouvrage sera bétonnée pour permettre l’installation du PC de la 103e Division d’Infanterie de Forteresse (vers 1935). La chefferie du génie de Strasbourg a renforcé sa façade et caponnière de gorge et ainsi que l’aile gauche des casemates d’artillerie situées sous le parapet. C’est un véritable carcan de béton qui habille ces parties de l’ouvrage. Par ailleurs l’ouvrage a reçu 4 génératrices de marque SUPDI et deux grandes citernes à gasoil pour l’alimentation en énergie électrique de l’ouvrage.

Par ailleurs, l’ensemble des trois forts de la colline de Hausbergen est encadré par une série de blockhaus destinés à couvrir les abords immédiats à l’Est et à l’Ouest, ainsi que deux observatoires. Dans le cadre de ces travaux, certains abris allemands seront modifiés, et la batterie de flanquement allemande située à proximité du Fort Ducrot, initialement équipée de canons de 9 cm, sera modifiée pour recevoir un canon de 75 mm français (en 1937), pour un flanquement en direction du Nord-Est. Pendant la seconde guerre mondiale, aucun combat n’aura lieu sur ces positions, et elles seront abandonnées avant l’arrivée des troupes allemandes.

Après la seconde guerre mondiale, cet ouvrage sera peu à peu abandonné. J’ai eu l’occasion de visiter cet ouvrage en 1996 : il comportait de nombreux tags au goût douteux. Au fil des années, il sera de plus en plus souillé. Il est racheté par la commune de Mundolsheim en 1999 et fait l’objet de travaux de restauration menés par l’Association des Amis du Fort Ducrot depuis 2010.

Mission de cet ouvrage de la ceinture de forts détachés de Strasbourg (1881-1918)

Le Fort Podbielski est situé auprès du village de Mundolsheim, à 6 000 mètres de l’enceinte urbaine, à 1 500 mètres du fort Roon et à 1 600 mètres du Fort Kronprinz. Il occupe la partie nord des hauteurs des Hausbergen. Il est à la cote 173 et domine le terrain en avant de 10 à 15 mètres. C’est un fort à fossés secs. Les trois forts des hauteurs des Hausbergen occupent une position très avantageuse sur un plateau isolé, dominant le terrain en avant ou battant à revers les pentes qui s’y trouvent. Devant ce plateau, coule la Souffel qui vient placer pour ainsi dire un fossé en avant d’eux. Ils commandent la route de Saverne et les routes de moindre importance qui se dirigent vers les Vosges, et, par le fort n°3 bis, exercent une action très efficace sur le chemin de fer de Paris et la route de Wissembourg. Ils forment à eux trois la véritable clef de la place forte.

Dénominations successives du fort

Fort Mundolsheimerkopf (Tête de Mundolsheim)

Fort n°3 bis

Fort Podbielski (1882-1918, 1940 – 1944)

La revue militaire de l’Etranger de 1882 nous livre les informations suivantes : « La Gazette militaire de Darmstadt annonce, dans son numéro du 16 septembre, que l’Empereur a baptisé récemment du nom de généraux de l’armée allemande les derniers forts construits autour de Metz et de Strasbourg.
A Strasbourg, on a appelé fort Schwarzhoff le fort élevé près de l’Altenheimerhof au sud de la ville, et le fort Podbielski, le fort relativement peu considérable construit sur la hauteur voisine du village de Mundolsheim, entre le fort de Roon et le fort Prince-Royal (Kronprinz….. »

MJR : le général Podbielski a été l’ancien inspecteur général de l’artillerie allemande. Pendant la campagne de 1870-71 il était le quartier-maître général de l’armée allemande.

Fort Ducrot (1918 – 1940, 1945 à nos jours)

Photographies MJR de l’été 1996

Désolé pour la piètre qualité, les tirages ont un peu vieilli….

Entrée du Fort Pobdbielski / Fort Ducrot

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fossé de gorge gauche, avec à sa droite le masque de béton (1937) qui protège les deux étages du casernement de gorge.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Grille de l’accès à la poterne principale

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’entrée a également été modifiée avec la mise en place de cet avant-corps en béton

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Traverse-abri du front gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Traverse-abri du flanc droit transformée en salle d’alerte

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Casemates d’artillerie sous parapets d’artillerie de la cour droite (partie non renforcée en 1937). On aperçoit bien les modernisations allemandes, avec l’obturation des ouvertures et la mise en place d’une ventilation forcée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Voutes en décharge pour soutenir le mur du parapet de gorge côté cour droite

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Traverse-abri du parapet du front droit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cloche d’observation modèle 1890 (WT 90) : compte tenu de sa situation à l’angle entre le front Nord et le front Ouest, le Fort Podbielski disposait de deux observatoires de ce type.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coffres de contrescarpe

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mur d’escarpe détaché du front de tête

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Grilles élevées à l’emplacement des caponnières arasées lors de la modernisation de 1887

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Accès à la casemate du chemin couvert

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A bientôt pour la suite….

MJR


Dernière édition par MJR le Jeu 1 Oct 2015 - 4:50, édité 2 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: France : Strasbourg 1872 – 1918 : la ceinture des forts détachés

Message par Goerth le Ven 14 Mar 2014 - 9:34

Bonsoir Richard,
Il a effectivement quelque peu changé depuis...  Very Happy
Cdt.


avatar
Goerth
membre
membre

Messages : 6
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 50
Localisation : A l'Est...

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (11)

Message par MJR le Sam 15 Mar 2014 - 22:03


France : Strasbourg 1872 – 1918 : Fort Podbielski / Fort Ducrot (2)


Bonjour,

je poursuis avec mes anciennes photographies de l'ouvrage. Ultérieurement, avec les photos plus récentes, vous verrez le travail de titans réalisé en quelques années par cette nouvelle association.

Photographies MJR 1997

Entrée de l’ouvrage avec son masque blindé et à droite la caponnière de gorge également recouverte d’un masque de béton. Toutefois, un créneau a été laissé en place pour la défense du fossé de gorge.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Extrémité supérieure du masque de béton devant l’aile gauche du casernement de gorge. Au sommet, en pierre de taille, on aperçoit un élément décoratif, à consonance médiévale, une petite tourelle, que les ingénieurs allemands utilisent sur certains ouvrages à Metz (Caserne centrale de l’Ostfort ou Fort Diou de la Feste Prinz Friedrich-Karl ou Groupe fortifié du Mont Saint-Quentin) et à Strasbourg (Fort Podbielski, Cavalier XV de l’enceinte urbaine).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Photographies MJR 1998

Dessus des casemates d’artillerie du front gauche : l’ensemble de cette aile a été renforcée par un masque de béton en 1937. Par contre, sur l’ouvrage on trouve trois rangées de petits blocs en béton, dont certains sont munis d’un ancrage en fer rond. Pour l’instant je n’ai pas trouvé d’explication à leur présence et à leur utilité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Traverse-abri du front de tête

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cour droite

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entrée dans la poterne de la galerie de contrescarpe au niveau de l’aile gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Coffre de contrescarpe gauche qui couvre le fossé du flanc gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Traverses-abri sur les parapets d’artillerie

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Abri-observatoire de sentinelle. Une partie des ouvrages de Strasbourg était équipé de ce type d’abri. Il est constitué d’une double enveloppe en tôle zinguée. L’espace intérieure comporte une troisième tôle qui renforce la partie supérieure de l’enveloppe. L’espace entre les tôles est rempli de gravier. Ce type d’abri offre une protection contre le tir des armes légères et contre les shrapnel et éclats d’obus de calibre moyen. En règle générale, ils sont placés aux angles des ouvrages.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sortie gauche du casernement de gorge

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Deux belles fresques réalisées vraisemblablement entre 1935 et 1940, au niveau du 1er niveau de l’aile gauche du casernement de gorge. Malheureusement des tags ont été apposés à proximité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Citernes à eau potable de l’ouvrage

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A bientôt pour la suite

MJR


Dernière édition par MJR le Jeu 27 Aoû 2015 - 0:21, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: France : Strasbourg 1872 – 1918 : la ceinture des forts détachés

Message par KRAL DOMINIQUE le Lun 17 Mar 2014 - 3:37

salut RICHARD ,
je reviens sur les blocs en béton ,sans lire le commentaire j'avais été surpris de leur présence ,en y regardant de plus près est ce que éventuellement ce ne serait pas destiné à recevoir des pièces d'artillerie mobile genre gros mortiers ?dont l'utilisation serait peu aisée à partir des fossés ?Les plots plus gros servant à les caler ,pour empêcher qu'ils ne basculent à la mise en place .

KRAL DOMINIQUE
membre
membre

Messages : 1161
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 55
Localisation : ESTREES ST DENIS OISE

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (12)

Message par MJR le Lun 17 Mar 2014 - 6:41

Fort Podbielski / Fort Ducrot (3)


Bonjour,

les quelques forts utilisés en 1935-1940 servaient uniquement d'abri et non d'ouvrage de fortification. Certes on a installé quelques casemates de mitrailleuses pour flanquer les environs et quelques canons de marine pour servir de pièces antichar, mais il n'y avait pas de quoi tenir un siège.

J'opte plutôt pour des ancrages de filets de camouflage puisqu'il y a les mêmes blocs sur la caponnière de gorge qui a également été bétonnée. On a jamais fait état de présence de mortiers sur les ouvrages à cette époque, et il y avait des emplacements plus favorable que le masque en béton. Il y avait dans ce fort un état-major de division de forteresse, et il était tout à fait vital de dissimuler ces travaux de renforcement à la vue de l'ennemie, qui avait comme ont le sait, une aviation fort performante. Une deuxième option est l'ancrage d'antennes radio, mais il y a trop de plots.

Cordialement

Richard


Dernière édition par MJR le Jeu 27 Aoû 2015 - 0:24, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (13)

Message par MJR le Mer 19 Mar 2014 - 9:59


Fort Podbielski / Fort Ducrot (4)



Photographies MJR 1998

1er niveau de l’aile gauche du casernement de gorge

Couloir

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dispositif de pompage sous l’escalier

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Poterne principale avec la porte d’entrée sous traverse en capitale

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Reste d’une génératrice SUPDI

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Citerne à carburant

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue intérieure de la caponnière de gorge

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Toilettes françaises installées sur les anciennes toilettes allemandes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Traverse-abri du front droit : salle de piquet d’alerte

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Monte-charge à munitions

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Intérieur de la coupole d’observation type WT90 du front droit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par MJR le Jeu 27 Aoû 2015 - 0:25, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (14)

Message par MJR le Ven 20 Juin 2014 - 23:48


Fort Podbielski / Fort Ducrot (5)


Photographies MJR 1998

Casemate de la face gauche : ancienne inscription du PC divisionnaire (1939-1940)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Magasin à poudres du temps de guerre : compte tenu qu’il s’agit d’un petit fort détaché, le magasin est de taille plus modeste.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Poterne d’accès bouchée après la suppression de la caponnière, qui est remplacée par un coffre de contrescarpe (modernisation 1886-1890)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Poterne entre l’ancienne façade d’origine des casemates sous le parapet gauche et le masque de béton installée vers 1935-1940.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cette même façade bétonnée vue de la cours intérieure gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Poterne principale et monte-charges à munitions

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lors des travaux de modernisation de 1887-1890 environ, la caponnière double de tête a été supprimée et des coffres de contrescarpes destinés à défendre le fossé sec ont été installés. L’accès à ces coffres peut de faire par l’intérieur de l’ouvrage, au bout de la poterne principale, en empruntant cet escalier et la poterne qui passe sous le fossé du front de tête.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cet escalier débouche dans cette salle qui permet d’accéder aux chambres de tir du coffre du front de tête et par des poternes aux coffres de contrescarpe droit et gauche, ainsi qu’à la galerie menant à un ouvrage installé vers 1915-1916, comprenant un abri pour les artilleurs et les munitions d’une position de flanquement pour canons de 9 cm. Une autre porte blindée permet également d’accéder au fossé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Magasin à munitions des chambres de tir gauche du coffre de contrescarpe

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chambre de tir gauche avec l’emplacement pour un canon révolver de 3,7 cm et son poste d’observation. Elle était munie d’un affût mural (Wandlafette) comportant une plaque de fixation triangulaire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les toilettes du coffre de contrescarpe du front de tête

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Poterne entre le coffre de contrescarpe du front de tête et le coffre gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Première chambre de tir du coffre de contrescarpe gauche : remarque : à la place du support mural pour le canon révolver de 3,7 cm, on trouve ici un pivot fixé au sol pour un affût destiné à recevoir la même arme. A la place du volet blindé à contrepoids, ou trouve ici un double volet glissant sur un rail.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Deuxième chambre de tir de ce coffre, identique à la première

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Poterne vers le coffre de contrescarpe droit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par MJR le Jeu 27 Aoû 2015 - 0:27, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (15)

Message par MJR le Sam 25 Oct 2014 - 8:40

Fort Podbielski / Fort Ducrot (6)


Photographies MJR Janvier 1998

Chambre de tir du coffre de contrescarpe destiné au couvrir le fossé du flanc gauche. Il dispose d’un affût mural pour canon à tir rapide de 3,7 cm système Hotchkiss, construit sous licence par la société Gruson à Magdebourg.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Toilettes du coffre de contrescarpe couvrant le fossé du flanc droit : un système original entre l’urinoir et le WC.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chambre de tir du coffre de contrescarpe droit : elle est équipé d’un pivot permettant la mise en place d’un canon à tir rapide de 3,7 cm sur affût de casemate

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Point de chauffe du coffre droit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Manivelle du monte-charge à munitions

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Système d’aération vraisemblablement relié à de filtres NBC identiques aux installations des ouvrages de la Ligne Maginot. Ce fort servant de PC en 1939-40, il a été muni d’un masque de béton et de ce système de ventilation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Traverse-abri

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Magasin à poudres

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Niche à lampe du magasin à poudres

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Portail d’entrée du fort

Mars 1998

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Septembre 2004

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Août 2014

La même entrée restaurée

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les coordonnées de l’association qui assure la restauration du fort

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par MJR le Jeu 27 Aoû 2015 - 0:28, édité 2 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Fort Podbielski

Message par Chiffreur le Mer 12 Nov 2014 - 11:31

Un bloc du bouclier de béton avec une inscription datant de 1939.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chiffreur
membre
membre

Messages : 8
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 70
Localisation : Mundolsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: France : Strasbourg 1872 – 1918 : la ceinture des forts détachés

Message par MJR le Mer 12 Nov 2014 - 23:23

Bonjour,

merci pour cette précision

Cordialement

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: France : Strasbourg 1872 – 1918 : la ceinture des forts détachés

Message par Chiffreur le Jeu 13 Nov 2014 - 6:29

Bonsoir,

Je veux aussi vous remercier pour vos élogieuses remarques au sujet de notre travail.
Mais nous avons une très bonne ambiance dans notre association, nous travaillons tous les jeudis et samedis et surtout, il y a un noyau de passionnés et avec la passion tout devient beaucoup plus facile.
Si vous voulez que je mette des photos récentes, je le ferai avec beaucoup de plaisir.

Cordialement

Chiffreur

Chiffreur
membre
membre

Messages : 8
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 70
Localisation : Mundolsheim

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (16)

Message par MJR le Jeu 13 Nov 2014 - 9:00

Fort Podbielski / Fort Ducrot (7)


Bonjour,

naturellement toutes photographies, informations et commentaires sur ce sujet sont les bienvenues. Compte tenu des maigres participations actuelles sur le thème des fortifications, je me sens un peu seul sur ce sujet…

Document historique


Tout d’abord, voici un premier petit texte extrait de la Revue militaire de l’Etranger de 1878 concernant l’annonce de la construction prochaine du 14e fort Détaché de Strasbourg, le futur fort Podbielski (actuel fort Ducrot) :
« Nouvelles militaires. Alsace-Lorraine. Fortifications de Strasbourg. La Gazette de Silésie fait connaître, dans ce même numéro (21 octobre 1879), que l’on doit élever un nouveau fort au nord-ouest de Strasbourg, sur la hauteur de Mundolsheim ».

Puis un second texte publié par la même revue en 1881 : « Fort de Mundolsheim. La Metzer Zeitung du 27 mars 1881 contenait les renseignements suivants sur l’état d’avancement des travaux du nouveau fort établi près du village de Mundolsheim, entre le fort de Roon et le Fort du Prince-Royal : « A peine a-t-on dépassé la station de Vendenheim, en venant de Saverne ou de Wissembourg par le chemin de fer et en se dirigeant vers Strasbourg, que l’on aperçoit à sa droite, au milieu d’une campagne fertile, une ligne de hauteurs appelée les Hausberge, couronnée de deux ouvrages permanents, le Fort du Prince-Royal et le Fort du Grand Duc de Bade. Sur le versant nord-ouest, se trouve le village de Mundolsheim, qui se développe sur les pentes douces d’une colline ; c’est de là que l’on a dirigé, en 1870, les opérations du siège de Strasbourg. Au-dessus de ce village, tout près de l’église, on a élevé depuis un an un troisième fort, sur le point appelé Holderberg ; ses glacis sont, de tous côtés, à pentes rapides, et ses crêtes dominent toute la contrée environnante. Ce fort désigné sous le nom de Mundolsheimer Kopf, sera bientôt terminé. Les maçonneries doivent déjà être achevées ; il n’y a plus à faire que quelques travaux de terrassement, et le dernier des ouvrages de défense de Strasbourg sera prêt à entrer en action.
Les trois forts de la ligne des Hausberge sont reliés par une belle route établie par les soins du service militaire et qui serpente au milieu des vignes le long des hauteurs.
Tous les forts élevés autour de Strasbourg ont une garnison permanente. Douze d’entre eux (il y en a quatorze) ont reçu chacun, de Sa Majesté, le nom de l’un des plus illustres généraux de l’armée.  Ainsi, les forts de la rive gauche du Rhin sont désignés comme il suit : Fransecky, Moltke, Roon, Prince-Royal, Grand-Duc de Bade, Prince de Bismarck, Prince-Royal de Saxe, von der Tann et Werder ; ceux de la rive droite ont reçu les noms suivants : Kirchbach, Blumenthal et Bose.
Le fort construit non loin de l’Altenheimerhof, près de la rive du fleuve, n’a pas encore reçu de dénomination particulière, et il en est de même du Fort de Mundolsheim dont nous venons de parler
».

Photographies MJR Septembre 2004 (suite)

L’entrée du fort et son masque en béton coulé vers 1939

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le fossé de gorge droit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Citerne à carburant installée vers 1939 pour les groupes électrogènes entretenus à l’époque par les électromécaniciens du 1er régiment du génie. Elle a vraisemblablement sabotée et découpée lors de l’évacuation de l’ouvrage en 1940.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le puits de l’ouvrage

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les superbes fresques de l’époque « Maginot » « Hatchoum » et Blanche Neige » et entre les deux une potence pour lampe à pétrole.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Photographies d’août 2014 (MJR)

L’entrée de l’ouvrage déjà bien restaurée, les travaux de nettoyage de la façade de gorge se poursuivent… La façade de gorge droite qui est relativement courte a conservé son aspect d’origine. Elle a été parfaitement restaurée. Le constructeur de ce fort s’est offert une petite touche de décors médiévaux avec ces deux petites tourelles…. Sa manière de travailler ressemble un peu au style employé sur les cavaliers de l’enceinte urbaine. D’ailleurs le monte-charge à munitions de cet ouvrage a un panier rond tout comme ceux de l’enceinte urbaine. A gauche de cette façade la caponnière de gorge recouverte d’un masque de béton et à droite le mur d’escarpe de gorge où l’on aperçoit les arcs en décharge destinés au renforcement de l’ouvrage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sur chaque niveau on perçoit également les plaques blindées de prise d’air (ventilation forcée installée lors des travaux de mise en état de défense (1914-1915).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sur cette photo on aperçoit parfaitement la limite droite du masque de béton côté gorge

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Travaux de nettoyage du masque en béton au nettoyeur haute pression. Sur la pancarte on aperçoit le terme de « Festung Podbielski » au lieu du terme « Fort Podbielski » tel qu’il a été baptisé par une décision de l’empereur Guillaume II et tel qu’il apparaît dans les documents de cette époque. Je ne souhaite polémiquer sur le sujet mais voici les traductions proposées par les dictionnaires franco-allemands…

Dictionnaire Allemand-Français et Français-Allemand avec manuel de conversation et technologie militaire de 1903 :
Festung = place forte / forteresse ; Fort = fort ; Feste = fort

Dictionnaire de l’architecture et de la construction / Fachwörterbuch für architektur und Bauwesen, 1954 :
Fort = fort ; Festung = forteresse ; Feste (Burgfeste) = château fort.

Glossaria Artis – Der Wehrbau – L’architecture militaire, 1971 :
Fort = fort ; Festung = forteresse ; Feste = Burg = Château-fort

Dictionnaire Langenscheidt Schulwörterbuch Deutsch-Französich de 1988 :
Festung = forteresse ; Fort = fort.

Par contre il est vrai que dans certains dictionnaires récents on trouve le terme de Festung (dans le sens qu’il s’agit de fortifications) derrière les termes de Fort ou de Feste, alors que la traduction correcte de fortifications est « Befestigung ». C’est pour cette raison que je me réfère souvent à ma collection de dictionnaires anciens lorsque je traduits des documents de cette époque.

Peut-être que l'association du fort Ducrot a une explication concernant cette dénomination...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L’équipe du CESFS (Cercle d’Etudes et de Sauvegarde des Forts de Strasbourg) avec le peintre André Brauch (qui est l’auteur des beaux tableaux sur les forts de Strasbourg et de nombreux autres ouvrages européens) ainsi que deux « collègues » d’une des associations de Mayence avec le président de l’association du fort Ducrot.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La caponnière de gorge et son masque en béton ; la plupart des créneaux de tir d’origine ont été masqués hormis un grand créneau qui couvre le fossé de gorge droit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une peinture représentant la poterne sous traverse en capitale fixée sur la caponnière de gorge.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le fossé de gorge droit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Sur le mur de contrescarpe du fossé de gorge droit on aperçoit également les voutes en décharge.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A bientôt pour la suite

MJR


Dernière édition par MJR le Jeu 27 Aoû 2015 - 0:32, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: France : Strasbourg 1872 – 1918 : la ceinture des forts détachés

Message par Chiffreur le Jeu 13 Nov 2014 - 12:06

Bonsoir Richard,
Et bien je crois que j'ai bien fait de venir ici, je vais apprendre beaucoup de choses.
Pour le terme de "Festung", effectivement nous savons (depuis peu) qu'il n'est pas approprié, en plus ce panneau n'est pas très beau, nous le changerons.....
En tout cas merci pour ces informations très intéressantes. Puis-je les publier à mes copains de l'association ?
Je prépare une série de photos principalement de l'intérieur et je les poste rapidement.
Bonne fin de semaine à tous.
Chiffreur

Chiffreur
membre
membre

Messages : 8
Date d'inscription : 12/11/2014
Age : 70
Localisation : Mundolsheim

Revenir en haut Aller en bas

Re: France : Strasbourg 1872 – 1918 : la ceinture des forts détachés

Message par MJR le Jeu 13 Nov 2014 - 19:05

Chiffreur a écrit:Bonsoir Richard,
Et bien je crois que j'ai bien fait de venir ici, je vais apprendre beaucoup de choses.
Pour le terme de "Festung", effectivement nous savons (depuis peu) qu'il n'est pas approprié, en plus ce panneau n'est pas très beau, nous le changerons.....
En tout cas merci pour ces informations très intéressantes. Puis-je les publier à mes copains de l'association ?
Je prépare une série de photos principalement de l'intérieur et je les poste rapidement.
Bonne fin de semaine à tous.
Chiffreur

Bonjour,

pas de soucis pour partager ces informations.

Cordialement

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Strasbourg : ceinture de forts détachés (17)

Message par MJR le Jeu 27 Aoû 2015 - 0:36


Fort Podbielski / Fort Ducrot ( 8 )



Photographies MJR 2004


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fossé de gorge droit

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Système d’aération

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Visite guidée au profit du conseil municipal de la commune de Mundolsheim : cour gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Masque de béton coulé en 1939 sur le block de casemates d’artillerie du front gauche pour abriter le PC du Secteur Fortifié du Bas-Rhin. Vue de l’entrée de ce PC.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Locaux du bloc de casemates d’artillerie du front gauche.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Magasin à poudres de guerre et ses niches à lampes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Monte-charge à munitions avec paniers ronds, du même modèle que ceux de l’enceinte urbaine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bonne journée

Cordialement

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1045
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: France : Strasbourg 1872 – 1918 : la ceinture des forts détachés

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum