L'inventeur du casque ADRIAN des poilus fut sapeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'inventeur du casque ADRIAN des poilus fut sapeur

Message par KRAL DOMINIQUE le Mer 16 Oct 2013 - 4:15

Bonjour,
tout le monde connait ce casque ADRIAN ,mis en service en 1915 et qui perdurera jusqu'en 1940 (je pense) ce casque symbolique des troupes françaises tout comme le furent les bandes molletières a été inventé par un ancien Officier du Génie,passé malheureusement à l'intendance .En plus il est LORRAIN .
Le casque porte tout simplement son nom
Louis, Auguste Adrian, né à Metz (Moselle) en 1859 et décédé à Paris le 8 août 1933
Pour rester française, sa famille quitte Metz après le traité de 1871 [1]. Elle s'établit à Saint-Omer, puis à Bourges et à Tours . En 1878, Louis Auguste réussit le Concours général et il est admis à Polytechnique .
Engagé dans l'armée, il choisit le génie puis l'intendance .
En 1885, il est muté à la chefferie de Cherbourg pour travailler au programme d'édification des nouvelles casernes de la Manche, ainsi qu'aux ouvrages de défense des côtes
Il fait ensuite partie du corps expéditionnaire de Madagascar où il commence à s’intéresser aux questions de subsistances, menant des recherches en vue d’améliorer l’ordinaire du soldat .
Son casque inspiré de la guignotte des archers du 16 ème siécle fut produit à 10 millions d'exemplaires durant la seule première guerre mondiale,gageons qu'il du à lui seul épargner des vie,souvenons nous des braves français partis en 14 au casse pipe avec leur képi et leur pantalon garance ....

KRAL DOMINIQUE
membre
membre

Messages : 1161
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 55
Localisation : ESTREES ST DENIS OISE

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'inventeur du casque ADRIAN des poilus fut sapeur

Message par Voirin Denis le Ven 18 Oct 2013 - 12:45

Bonsoir à tous, bonsoir Dominique,
Je reviens un peu sur notre forum car quelque peu délaissé par occupations autres. Concernant Adrian, il n'a pas conçu que le casque, il a aussi été le concepteur des baraques qui portent aussi son nom et qui ont été si utiles à la fin de la première guerre pour reloger temporairement les populations sinistrées des zones de front. C'était des baraques en planches, fabriquées à la chaine, avec soit 2, soit 3 fermes ou plus selon les besoins, charpentées du plus simple appareil, le tout bardé de planches avec 3 fénêtres et une porte minimum. Mon arrière grand-père, horticulteur, en avait récupéré une dans les années 20, qui a été installée dans l'établissement, plusieurs fois déménagée par mon grand-père et définitivement installée par mon père qui a remplacé les planches par des murs en pierres. Mais la charpente est d'origine, en troncs de sapin des Vosges de 30 cm de diamètre. Je n'ai pas les caractéristiques mais les prendrai à mon prochain voyage natal.
A bientôt

Voirin Denis
membre
membre

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 65
Localisation : 9 rue du Bourg 71000 Sancé ou: 6, rue Fontaine Rouge. CHEZY en ORXOIS 02810

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'inventeur du casque ADRIAN des poilus fut sapeur

Message par KRAL DOMINIQUE le Ven 18 Oct 2013 - 19:46

bonjour tout le monde ,bonjour DENIS,
tu as raison , je connaissais aussi l'existence des baraques démontables d'ADRIAN , d'origine sociale plus modeste que beaucoup de ces pairs ,il était humaniste et eu a cœur d'assurer le confort et la sécurité des hommes de troupes ;j'ai des éléments concernant les baraques ,mais il sera plus intéressant de les communiquer quand tu nous feras un petit reportage de ta baraque perso .
cordialement
DOMINIQUE

KRAL DOMINIQUE
membre
membre

Messages : 1161
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 55
Localisation : ESTREES ST DENIS OISE

Revenir en haut Aller en bas

tout sur le Casque ADRIAN ou presque

Message par KRAL DOMINIQUE le Sam 7 Déc 2013 - 3:18

Bonjour,
je poste ici un lien relatif à un site super documenté ,sur le Casque ADRIAN,très intéressant pour les identifier .
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

KRAL DOMINIQUE
membre
membre

Messages : 1161
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 55
Localisation : ESTREES ST DENIS OISE

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'inventeur du casque ADRIAN des poilus fut sapeur

Message par Voirin Denis le Mer 11 Déc 2013 - 13:25

Merci Dominique, je vais pouvoir commencer la collection..... Il est vrai qu'avec les détails donnés sur le site, on pourrai la faire. Très complet et instructif.

Voirin Denis
membre
membre

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 65
Localisation : 9 rue du Bourg 71000 Sancé ou: 6, rue Fontaine Rouge. CHEZY en ORXOIS 02810

Revenir en haut Aller en bas

Petit reportage sur la Casque ADRIAN

Message par KRAL DOMINIQUE le Ven 3 Juin 2016 - 6:30

L'histoire du Casque ADRIAN,où l'on apprend que le fabricant fut JAPY,plus connu pour ses machines à écrire .
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

KRAL DOMINIQUE
membre
membre

Messages : 1161
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 55
Localisation : ESTREES ST DENIS OISE

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'inventeur du casque ADRIAN des poilus fut sapeur

Message par pierre du 24 le Sam 1 Oct 2016 - 20:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]




KRAL DOMINIQUE a écrit:L'histoire du Casque ADRIAN,où l'on apprend que le fabricant fut JAPY,plus connu pour ses machines à écrire .

Bonjour,
Le "JAPY" qui a fabriqué des casques était fabricant de pompes (puis de moteurs) depuis 1850.
Rappelez-vous des pompes à essence surmontées de deux vases...
avatar
pierre du 24
membre
membre

Messages : 57
Date d'inscription : 17/07/2016
Age : 72
Localisation : Périgord pourpre

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'inventeur du casque ADRIAN des poilus fut sapeur

Message par pierre du 24 le Sam 1 Oct 2016 - 20:56

KRAL DOMINIQUE a écrit:Son casque inspiré de la guignotte des archers du 16 ème siécle fut produit à 10 millions d'exemplaires durant la seule première guerre mondiale,gageons qu'il du à lui seul épargner des vie,souvenons nous des braves français partis en 14 au casse pipe avec leur képi et leur pantalon garance ....

Bonjour,
"Glanées" sur la toile, quelques précisions concernant les casques du génie :

Pourquoi le casque de l’insigne du génie a-t-il cette forme ?
La forme de ce casque nous fait directement penser à un pot en tête de sapeur du génie qui irait avec la cuirasse modèle 1826 de la même arme (poids total : 21 kilos). Ce type d'équipement a été utilisé jusqu'au milieu du XIXème siècle par le génie pour creuser les parallèles lors des sièges (ex: Sébastopol).

Certains disent que c'est un casque expérimental dont la physionomie n'est pas sans évoquer les lignes du célèbre "pot de tête", vétéran du siège de Sébastopol.
je pense que l'auteur du livre sur les casques a mis que c'était un casque prototype car il n'avait pas trouvé de documentation dessus. J'ai vendu il y a quelques années de cela le même casque qui était peint en bleu horizon et fabriqué à Saint-Chamond. Lorsqu'ils ont vidés les usines de Saint-Chamond il y a 5/6 ans de cela, il y en avait encore.
je pense plus à une refabrication du modèle pot en tête en 1915 pour palier au manque de protection du fantassin.
Dans d'autres ouvrages sur les casques, il est dit que les militaires avaient ressorti des anciens stocks de casque du génie.
Où se situe la vérité? En tout cas c'est une pièce sympa typique des combats de 1915.

Réponse d'un autre membre:
casque de guetteur nommé « Le Saint-Chamond » fut crée dès 1916. Celui-ci est un casque d’acier monobloc d’une épaisseur de 7 mm et d’un poids total de 7 kg. Il possède une longue visière ainsi qu’un garde nuque. Par ailleurs, sa coiffe, fixée par cinq rivets, est en toile matelassée bourrée de crin. La jugulaire tant qu’à elle est en cuir et est munie à gauche d’une boucle à ardillon. Fabriquées en petit nombre, ces casques qui n’étaient en dotation que sur certains secteurs ne connurent qu’un usage aussi limité qu’éphémère. Cependant, pour en faciliter le port, une amélioration fut mise en place. En effet, certains casques furent munis de montants latéraux, articulés sur une sorte de collerette d’acier reposant sur les épaules du guetteur, solidement boulonnés au casque qui avait pour but un réglage en hauteur.
Au final une série de question ressort :
- ces casques sont-ils sortis des stocks du génie en 1915 ? ou alors sont-ils des fabrications de 1915 ou 1916 à Saint-Chamond ?

Réponse du membre :
Il y a longtemps, en fouillant dans des cartons au SHAT, je suis tombé sur un dossier qui parlait des essais de pot en tête du Génie dans un bataillon de chasseur (plus trop sur qu’il s’agissait d’un chasseur, c’était il y a une bonne dizaine d’année…). Ces casques réformés dont il semblait rester de grande quantité furent peint en BH et donc mis à l’essai. Je ne me souviens plus des conclusions tirées de ces essais, ni si d’autres unités y ont participé. Cela devrait éclairer votre lanterne….

Un livre à lire ? :
Les casques antiques
Complément du titre : Les visages de la guerre, de Mycènes à la fin de l'Empire romain
Description rapide
Nouvelle édition, revue, corrigée et augmentée.
Avec une contribution de Christophe Maniquet
Description du produit :
Apparu en Grèce à la fin du deuxième millénaire avant notre ère, le casque métallique n’a cessé de constituer depuis cette date un élément indispensable de la panoplie guerrière. L’évolution des casques se confond donc avec l’histoire des techniques, dans la mesure où cette arme défensive suit de près l’évolution des modes de combat. Leur examen précis, à travers ce livre très illustré, nous éclaire aussi sur d’autres aspects du guerrier grec ou gaulois, du cavalier ou du fantassin romain. car le casque, couronnant le soldat, le représente aussi aux yeux de ses proches et à ceux de ses adversaires. Il revêt à ce titre un panache (cimier) qui souligne son rôle polyvalent dans l’équipement militaire. Tout en s’appuyant sur une connaissance approfondie des recherches menées depuis le siècle dernier sur les casques antiques, l’auteur nous invite, loin des typologies et des descriptions arides, à décrypter derrière ces objets les multiples visages de la guerre.

Le cimier est un ornement qui surmonte un casque ou un heaume.
Histoire :

Initialement, le cimier a une fonction militaire : il sert à grandir la silhouette de son porteur pour mieux impressionner l’adversaire. Au Moyen-âge, c'est un ornement de parade, destiné à frapper les imaginations des spectateurs avant l’entrée en tournoi, mais non à résister à l’épreuve. En tant que pièce militaire, le cimier est une des pièces constitutive des casques de cavalerie. Dans l’antiquité grecque, l’auloopis signifie l’espèce de douille qui s'élevait sur la crête du casque, dans laquelle on plaçait l'aigrette ou le plumet qui surmontait cette partie de l'armure pour former le cimier.
Il est particulièrement convoluté en héraldique, lorsque le casque qu’il embellit fait lui-même partie des ornements extérieurs de l’écu. Quand une figure des armes s’y prête, elle est fréquemment reprise par le cimier. Le casque à sommet pointu peut être orné d’un panache. Le casque à sommet plat peut être décoré de manière plus élaborée, par des têtes et cols d’animaux (licorne), ou des bustes ou membres issants, des ailes (demi-vol ou vol), des cornes, des petites bannières.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
pierre du 24
membre
membre

Messages : 57
Date d'inscription : 17/07/2016
Age : 72
Localisation : Périgord pourpre

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'inventeur du casque ADRIAN des poilus fut sapeur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum