SAUT D’HÉLICO & HELITREUILLAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SAUT D’HÉLICO & HELITREUILLAGE

Message par Admin le Sam 11 Jan 2014 - 0:44

Pour ouvrir le sujet, voici quelques images d'archives du 1°RG. Régulièrement nos grenouilles volaient (il y avait déjà les poissons volants).
Donc nos amis de l'ALAT  étaient mis à contribution pour venir faire effectuer à nos plongeurs des séances de saut depuis Hélico (non capelé)  et de récupération par treuillage.

ça va sauter!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

récupération
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

voila il est à l'abri
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAUT D’HÉLICO & HELITREUILLAGE

Message par CPIO le Lun 13 Jan 2014 - 0:52

L'emploi des hélicos par les plongeurs du Génie, voilà un beau sujet. François tu as ouvert la boite de "Pandor".
N'ayant aucune archives, juste quelques photos et une mémoire pas trop défaillante, je vais faire appel à mes souvenirs.

Peu de temps après la création de la spécialité, les Nageurs d'Aide au Franchissement, puis les Spécialiste de l'Aide au Franchissement ont songé à utiliser l'hélicoptère, notamment pour les reconnaissances des points de franchissement, mise en place et récupération sur plans d'eau.
Moyen spectaculaire pour présenter les plongeurs aux portes ouvertes régimentaires ou à la fête nautique de l'EAG.

Il faut préciser qu'à l'époque dans le Génie, les équipes SAF bénéficiaient d'une grande liberté d'action que nous enviaient nos autres petits camarades chef de section du régiment. Nous étions un peu des électrons libres, à la tenue particulière (tenue du personnel navigant) et à l'imagination pour certain, parfois débordante. Donc l'hélico était un moyen support et un vecteur de mobilité particulièrement intéressant pour la spécialité. Moyens dont nous disposions sans aucune difficultés particulières, il suffisait de demander au BOI avec un préavis d'un mois.

Je n'ai intégré les SAF qu'en 1973, mais préalablement, en tant que plongeur de bord et pilote du Rhin au GCFR, j'ai côtoyé l'équipe du 1 RG qui je crois a été une des toutes premières du Génie. Cette équipe était commandée par le Lnt L....... personnage très très haut en couleur et à l'imagination plus que débordantes.
Je pense qu'il a été un des tout premier à utiliser l'hélico avec son équipes, tant pour les mises en place que pour les récupérations et aussi dans un but "offensif". Il avait entre autre imaginé des charges de fabrication locale, accroché sous le ventre du "SA330 PUMA" au moyen du "sling", qui étaient larguées sur le grand canal d'Alsace suivant la méthodes des "briseurs de barrages" pour aller percuter les portes des écluses. Les anciens plongeurs du 1RG qui m'ont raconté cette épopée en riaient encore. Cela illustre bien l'indépendance que nous avions.

Au 33RG nous avions un show bien réglé pour les démonstrations des journées portes ouvertes qui se déroulaient sur le Rhin au niveau des cales de Freistett:

Présentation de l'helico, hauteur 5m avec une légère translation avant, largage d'un binôme équipé (avec bouteilles ou capelé) qui disparaissait sous la surface,
Second passage au ras de l'eau, vitesse 30 km/h un droping groupé,
Présentation de l'hélico à 10m en stationnaire, déploiement d'une échelle spéléo, remonté des 4 plongeurs dans la soute (c'était le plus difficile des exercices),
Nouveau passage de l'hélico au ras de l'eau et droping de 4 à 6 plongeurs,  espacés, suivit par un ramassage rapide en vedette,
Dernière présentation de l'hélico en stationnaire, à 35 ou 95m suivant la longueur de la corde utilisée pour une descente en rappel de 2 plongeurs,
Pendant la démonstration, les deux premiers plongeurs équipés largués au début venaient faire surface le long de la berge au pieds des spectateurs, Et pour clôturer le tout un derniers passage  plein badin de l'hélico.

Cette démonstration assez spectaculaire était apprécie, elle nécessitait un bon entrainement. Et puis un jour, en 79 ou 80, un oukase est tombé interdiction de faire du rappel sous hélico sans avoir passé une qualification particulière. A l'époque, le treuil du PUMA version ALAT était fixé au milieu du plafond de la soute et nous passions à travers une trappe ventrale, à contrario des photos de François, beaucoup plus récentes et ou le treuil est en extérieur droit de l'appareil. Nous fixions également l'échelle spéléo ou la corde de rappel à cet emplacement. Donc pour les pilotes c'était beaucoup plus compliqué de s'aligner et de se tenir à la verticale et le mécanicien de soute n'avait qu'une visibilité limité.
Une première séries de photos pour illustrer mon propos.

]
Photo de la fin des années 60, utilisation d'un H34 sanitaire, le PUMA n'était pas encore en dotation.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Saut plongeurs équipés, fête nautique de l'EAG juin 75
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Fête nautique EAG, présentation du PUMA sous l'œil vigilant de notre grand chef le Cdt B......
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Saut d'un plongeur équipé d'une bouteille ventrale d'intervention. Le bras droit bloque la bouteille sur le ventre, la main gauche maintient l'embout dans la bouche et un doigt bloque le masque. Gare au choc à l'arrivée.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A suivre.......


Dernière édition par CPIO le Mar 20 Déc 2016 - 3:39, édité 1 fois

_________________
Gilles CAMPILLO - CPIO : 1964: 6 RG - 1965: ENSOA + EAG - 1966: 33 RG/FMR/GCFR Pilote du Rhin - 1973: Ecole de Plongée Armée de Terre - 1976: 33, puis 32 RG Chef d'équipe SAF - 1981: 1 RPIMa - 1986: Coëtquidan Cdt de la CI - 1990 Fin de service actif.[b]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 414
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAUT D’HÉLICO & HELITREUILLAGE

Message par KRAL DOMINIQUE le Lun 13 Jan 2014 - 5:20

Bonjour GILLES,bonjour FRANCOIS,
que ce sujet est chouette et intéressant ,la dernière photo de GILLES est impressionnante ,il est rare de voir ce type de plongeon d'aussi près ,on a l'impression que le plongeur a pris la pose et est suspendu dans l'air rien que pour la photo ,on imagine que ainsi brélé il doit faire gaffe à l'entrée dans l'eau ,le nez ,les dents et les bijoux de famille prennent des risques .Je vais demander à mon beau-père ancien de l'ALAT de cette époque:  après l'ALGERIE ,il a été affecté au 6 ème RHC embryonnaire en 1962   ,si d'aventure il aurait des images ou des anecdotes sur la collaboration SAF/ALAT .


Dernière édition par KRAL DOMINIQUE le Jeu 23 Jan 2014 - 7:24, édité 1 fois

KRAL DOMINIQUE
membre
membre

Messages : 1168
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 56
Localisation : ESTREES ST DENIS OISE

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAUT D’HÉLICO & HELITREUILLAGE

Message par CPIO le Lun 13 Jan 2014 - 20:35

Suite sur l'emploi de l'hélico:

La remonté à l'échelle spéléo.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La première photo est de 77, prise à la gravière de Gambsheim (une dizaine de km au nord de Strasbourg). Gravière qui avait été mise à notre disposition par le propriétaire pour nos entrainements, plongée, hélico et autres. La livré de l'hélico est vert armée.

La seconde photo est de juillet 79, prise sur le Rhin à Freistett lors des portes ouvertes du régiment. Au passage vous observerez le changement de livré de l'hélico. Sur cette photo, le plongeur disparaissant dans la trappe ventrale du puma est bien visible. Nous sommes pratiquement 4 sur l'échelle.
Cet exercice était difficile. L'échelle spéléo est souple, les barreaux constitués d'un tube en alu du diamètre d'un doigt font au maxi 20cm. La technique est particulière: l'échelle est positionnée entre les deux cuisses et il faut engager successivement la pointe du pied puis un talon, en poussant plus sur les jambes que l'on ne tire sur les bras pour s'économiser. La technique talon/pointe, bien visible sur le plongeur qui est en bas de l'échelle. De plus tout est rendu glissant par l'eau et il y a le souffle violent de la turbine, bien visible sur les photos.

A suivre........


Dernière édition par CPIO le Mar 20 Déc 2016 - 3:49, édité 1 fois

_________________
Gilles CAMPILLO - CPIO : 1964: 6 RG - 1965: ENSOA + EAG - 1966: 33 RG/FMR/GCFR Pilote du Rhin - 1973: Ecole de Plongée Armée de Terre - 1976: 33, puis 32 RG Chef d'équipe SAF - 1981: 1 RPIMa - 1986: Coëtquidan Cdt de la CI - 1990 Fin de service actif.[b]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 414
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAUT D’HÉLICO & HELITREUILLAGE

Message par CPIO le Mar 14 Jan 2014 - 23:29

Descente en rappel d'hélico,

Je n'ai retrouvé malheureusement  que deux photos de descente en rappel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Lovage de la corde de rappel sur le plancher de la soute du PUMA, opération méticuleuse pour éviter qu'elle ne s'emmêle . Corde 40m bicolore qui se fixe par mousqueton à l'emplacement du treuil au plafond et au milieu de la soute. Pour descendre de plus haut, entre 95 et 100m, nous utilisions les mains courantes de passerelle d'infanterie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Photo prise à travers la trappe ventrale du PUMA. Photo des années 70, la technique doit paraître archaïque pour les spécialiste d'aujourd'hui. Anneau de corde comme baudrier, passage de la corde de rappel dans un mousqueton à vis, la corde passe sur l'épaule gauche du plongeur, ressort sous le bras droit. Pour descendre on écartait le bras du corps et on ouvrait la main droite pour laisser filer la corde. Pour s'arrêter il suffisait de fermer la main et de ramener le bras sur le ventre.
Cet exercice très ludique était apprécié, et quand la technique était bien maitrisée, nous descendions d'une traite, à pleine vitesse et nous nous bloquions au ras de l'eau. Il fallait tenir compte de l'élasticité sinon l'entrée dans l'eau pouvait être brutale.
Nous portions une veste de treillis pour protéger la tenue de plongée et les gants "paumes cuir" pour ne pas se cramer les mains. Et vous observerez que nous n'étions pas assurés. En cas de loupé s'était le crash assuré. Je n'ai jamais connu le moindre incident. La petite tâche noire sur le plan d'eau c'est le plongeur qui est  descendu précédemment, cela donne une idée de la hauteur.

A suivre.....

Je précise que nous avions dans les équipes des plongeurs du contingent, brevetés également parachutiste, qui accomplissaient rigoureusement les mêmes exercices. Cela démontre l'excellence de l'instruction dans l'Armée de Terre et dans le Génie et la motivation de nos jeunes.


Dernière édition par CPIO le Mar 20 Déc 2016 - 3:53, édité 3 fois

_________________
Gilles CAMPILLO - CPIO : 1964: 6 RG - 1965: ENSOA + EAG - 1966: 33 RG/FMR/GCFR Pilote du Rhin - 1973: Ecole de Plongée Armée de Terre - 1976: 33, puis 32 RG Chef d'équipe SAF - 1981: 1 RPIMa - 1986: Coëtquidan Cdt de la CI - 1990 Fin de service actif.[b]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 414
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAUT D’HÉLICO & HELITREUILLAGE

Message par CPIO le Jeu 23 Jan 2014 - 7:02

Deux photos que je fais paraître avec l'accord F.Gineste, prise lors du passage du brevet US par les SAF. Saut par tranche arrière du CHINOOK, un énorme hélico US bipales.

 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Gilles CAMPILLO - CPIO : 1964: 6 RG - 1965: ENSOA + EAG - 1966: 33 RG/FMR/GCFR Pilote du Rhin - 1973: Ecole de Plongée Armée de Terre - 1976: 33, puis 32 RG Chef d'équipe SAF - 1981: 1 RPIMa - 1986: Coëtquidan Cdt de la CI - 1990 Fin de service actif.[b]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 414
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAUT D’HÉLICO & HELITREUILLAGE

Message par Admin le Jeu 23 Jan 2014 - 8:00

merci Gilles & Francis pour ces belles images.

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAUT D’HÉLICO & HELITREUILLAGE

Message par CPIO le Sam 26 Avr 2014 - 4:03

J'ai retrouvé deux photos de saut et d'hélitreuillage, je vous en fait profiter.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Gilles CAMPILLO - CPIO : 1964: 6 RG - 1965: ENSOA + EAG - 1966: 33 RG/FMR/GCFR Pilote du Rhin - 1973: Ecole de Plongée Armée de Terre - 1976: 33, puis 32 RG Chef d'équipe SAF - 1981: 1 RPIMa - 1986: Coëtquidan Cdt de la CI - 1990 Fin de service actif.[b]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 414
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAUT D’HÉLICO & HELITREUILLAGE

Message par CPIO le Mar 20 Déc 2016 - 4:19

En mettant un peu d'ordre dans mes photos, je viens d'en retrouver deux relatives à l'hélitreuillage.

Cette photo en noir et blanc, montre la vision qu'a le mécanicien de soute à travers la trappe ventrale du "PUMA". Le pilote n'a alors aucune visi sur le plongeur, c'est le mécanicien qui donne les corrections. La forme sphérique que l'on aperçoit en haut à gauche, c'est le casque du dit mécanicien. Il est à quatre pattes dans la soute, pour pouvoir guider et mener l'hélitreuillage. Pour commander le treuil, il à une commande en main.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
En comparaison d'une photo précédente, en noir et blanc également d'un départ de rappel, vous comparerez la taille des plongeurs dans l'eau. Cela confirme bien la grande hauteur des rappels que nous faisions, la corde faisait 100m, donc un rappel de 95m minima. En fait pour ces hauteurs, nous utilisions les mains courantes des passerelles d'infanterie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Gilles CAMPILLO - CPIO : 1964: 6 RG - 1965: ENSOA + EAG - 1966: 33 RG/FMR/GCFR Pilote du Rhin - 1973: Ecole de Plongée Armée de Terre - 1976: 33, puis 32 RG Chef d'équipe SAF - 1981: 1 RPIMa - 1986: Coëtquidan Cdt de la CI - 1990 Fin de service actif.[b]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 414
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: SAUT D’HÉLICO & HELITREUILLAGE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum