SCFG 2020 : Système de Combat Futur du Génie à l'horizon 2020... Ca vous cause ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SCFG 2020 : Système de Combat Futur du Génie à l'horizon 2020... Ca vous cause ?

Message par Jean-François Brillant le Dim 16 Fév 2014 - 21:50

Bonjour à tous...

Mettant un peu d'ordre dans le lexique de Servir & Défendre, je me suis trouvé face à un sigle qui ne me disait rien, mais alors rien du tout : SCFG !

Comme j'ai horreur d'avoir archivé un truc dont je ne sais rien, j'ai cherché d'où sortait ce truc et je suis tombé sur un article publié en juin 2002 par le Lieutenant-Colonel Eric SCHMITT - auteur de l'article citant le SYFRAL - dans le n°2 de "Sapeur", la revue d'études du Génie militaire français.

En voici de larges extraits :

Le SCFG s’articule donc à l’horizon 2020 autour des modules suivants :
> Un module "combat embarqué", autrement dit lourd, blindé et chenillé, intégré au complexe LECLERC, et destiné aux grands espaces de manoeuvre, plutôt à vocation coercition ;
> Un module "combat débarqué", plus léger, destiné à accompagner le VCI, plutôt orienté vers la zone urbaine et la maîtrise de la violence ;
> Un module "organisation du terrain", regroupant les moyens nécessaires pour réaliser des embossements, abris, tranchées ;
> Un module déminage spécifique, apte à effectuer du déminage de zone, du breaching et de l’ouverture d’itinéraire.

Ces modules fixent l’objectif à atteindre, et seront déclinés à court et moyen terme en solutions transitoires associant un compromis entre la loi de programmation militaire et l’état de l’art en technologie.
Un certain nombre de fonctionnalités, en cours de définition, seront réparties sur ces modules.
Les premières grandes lignes sont décrites ci-après :

MODULE COMBAT EMBARQUÉ
Défini aujourd’hui en cohérence avec le système LECLERC, ce module correspond à court terme (2008) à une rénovation de l’EBG, apte à appuyer le LECLERC dans ses missions de coercition.
L’effort portera sur l’amélioration des capacités existantes (travail télé opéré ou sous protection) et surtout l’intégration au système de transmissions et de commandement du LECLERC, avec une cible de 36 engins.
La définition du successeur de cet « EBG2 » interviendra vers 2010, les concepts actuels ne permettant pas de prévoir si une composante blindée, chenillée et lourde, sera toujours indispensable à l’horizon 2020.
En fonction de la décision prise alors, deux hypothèses sont envisageables : l’extension de la cible ECFG en remplacement de l’EBG2, ou le développement d’un nouvel engin lourd chenillé.

MODULE COMBAT DÉBARQUÉ
Ce module sera composé de deux engins, l’un incluant toutes les fonctionnalités spécifiques génie, l’autre étant le véhicule de transport du groupe de combat. Les nouveautés portent sur l’aide au combattant, axées sur la robotisation.
Les fonctionnalités susceptibles d’équiper l’ECFG sont :
• Un ensemble d’outillage (couper, perforer, forer…) éventuellement télé opéré ;
• Des systèmes facilitant la mobilité du combattant débarqué (nacelle d’accès aux étages, aménagement d’un cheminement à travers des structures, accès aux réseaux souterrains) ;
• Un dispositif de renseignement à distance (caméra déportée) ;
• Un dispositif de dispersion de mines ou d’armement non létal ;
• Un moyen de dépiégeage à distance, puis de dislocation au contact de barricades.

L’engin devra être adapté aux évolutions en milieu urbain, donc resserré.
Plusieurs plate-formes sont envisageables, dont celle du VBCI, du VAB 6 x 6 ou du CENTAURO italien, cette dernière offrant une opportunité de coopération bilatérale.
Un châssis chenillé n’est pas exclu mais peu probable. La cible pour 2008 correspond à 72 engins (6 par compagnie), destinés aux brigades légères, en substitution d’une partie des MPG.

MODULE ORGANISATION DU TERRAIN
Le MPG est un engin rempli de qualités reconnues par tous les utilisateurs, mais ne peut être considéré comme un engin de combat de premier échelon. Son avenir est orienté vers un remplacement par des engins soit de type TP civils légèrement "militarisés", soit déjà produits dans d’autres pays.
La combinaison d’un engin TP performant, offrant une importante capacité de terrassement et de transport de matériaux, associé à un engin militaire plus mobile disposant par exemple d’un godet rétro offre le meilleur compromis pour remplir les missions de ce type.

MODULE DÉMINAGE
En raison du nombre d’équipements spécifiques au déminage, cette composante ne peut être entièrement intégrée aux autres engins et doit faire l’objet d’un module dédié.
Articulée aujourd’hui autour du MADEZ, de l’AMX 30 DT et du SOUVIM, une première phase d’amélioration à court terme concerne ces engins.
Le MADEZ sera équipé d’un ramasse-débris, pour améliorer la qualité du déminage, et de moyens rendant la section capable de traiter également des endroits où le MADEZ ne peut pas aller actuellement (fossés, approches de bâtiment etc.).
L’AMX 30 va bénéficier d’ici 2005 – 2006 d’un nouveau dispositif de leurrage (DEDALE), d’une vidéo télécommande, et d’une surprotection.
Le SOUVIM ne traite actuellement que les mines AC à pression simple et à charge explosive concentrée. Les améliorations demandées pour 2004 comprennent un élargissement de la menace mines à prendre en compte comprenant les mines à action latérale, les mines à allumeur à influence passive, les mines à allumeur à influence active sans contremesure et les mines à allumeur à bascule ou contact.
Les fonctions à améliorer sont par ordre de priorité : le leurrage (explosion de la mine), la détection et le marquage des mines, la modularité de la configuration du système, la mobilité, la destruction/neutralisation et le balisage de la voie sécurisée.

Douze EBG vont aussi être transformés en "breacher", par adjonction sur certains d’entre eux de systèmes de déminage "fuel air explosives" israéliens CARPET. L’éventualité d’un développement d’un "breacher NG" ultérieur est envisagée, dépendant des performances du SYDERA.

Le développement du Système de DEminage Rapproché (SYDERA) représente le long terme pour un équipement des forces à l’horizon 2010, en coopération avec la République Fédérale d’Allemagne.
Balayant le spectre de l’ouverture d’itinéraires, de la dépollution de zone et du franchissement d’obstacle miné, ce système, en phase d’étude, a vocation aujourd’hui à remplacer toutes les composantes du déminage mentionnées auparavant, à l’exception du breacher.

Constitué d’un ou plusieurs porteurs, il sera à même de traiter tous les types de mines AC et AP connues, posées, enfouies ou dispersées, ainsi que les UXOs, avec une probabilité de réussite dans la fourchette de 95 à 98 %.
Dans une conjoncture difficile liée à la loi de programmation militaire, où l’ensemble des grands programmes est menacé, il est important d’arriver à faire entrer rapidement en service dans les unités du génie des équipements nouveaux.

L’achat "sur étagères" de petites séries satisfait le besoin et permet de gagner en financement et en délais pour l’équipement des forces.

Le SCFG 2020 correspond donc à un objectif à atteindre, permettant de faire converger les études amont, et faisant l’objet d’étapes d’équipement intermédiaires, conformes au concept de "progrès technologique différencié".



Ambitieux programme !

12 ans (ou presque) plus tard, qu'en est-il dans les faits ?

> le module "combat embarqué" vient de voir la livraison du dernier EBG valorisé... de l'ECFG (Engin de Combat Futur du Génie) il n'est plus question que dans les rêves de quelques penseurs... Quant à une version "Génie" du Leclerc... son prix et son poids logistique l'ont enterrée avant même qu'elle voit le jour...

> le module "combat débarqué"... Rien de nouveau en perspective pour le "Génie Boeuf" qui continue à "faire avec" le VAB... en rêvant d'une version "Génie" du VBMR...

> le module "organisation du terrain"... EGAME et EGRAP ont remplacé le MPG... mais sont-ils en mesure de "faire aussi bien" que cet engin mythique ?

> Le module "déminage" n'a vu comme "début de commencement" d'éxécution que l'arrivée des 12 SDPMAC et du SOUVIM2... Quand on connait le quasi abandon dans lequel furent laissés les SOUVIM1 pendant de longues années, on peut s'interroger sur le devenir de leur descendant...

Je ne suis qu'un (ex)Biffin et le monde de la Sape me parait parfois très "spécial", d'où mes questions aux "pros" du domaine :
1) le concept de SCFG n'a-t-il été qu'un rêve fou ?
2) A vos yeux, quelle est la situation réelle - au plan de l'équipement et des matériels - des unités de Génie Combat au jour d'aujourd'hui ?
avatar
Jean-François Brillant
membre
membre

Messages : 651
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 59
Localisation : Un patelin champenois

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCFG 2020 : Système de Combat Futur du Génie à l'horizon 2020... Ca vous cause ?

Message par Admin le Dim 16 Fév 2014 - 22:41

Bonjour Jean-François,

Mes docs sont au bureau et là je suis en vacances (enfin malade aussi! Mad ) je ne sais pas si j'ai beaucoup de trucs la dessus, mais je vais y jeter un œil la semaine prochaine. Maintenant, je ne suis pas un "pros" du domaine  Very Happy

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2209
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCFG 2020 : Système de Combat Futur du Génie à l'horizon 2020... Ca vous cause ?

Message par Admin le Mer 26 Fév 2014 - 8:06

bon, Jean François tu as très bien résumé le truc.
Je pense que tu peux rayer de la liste le SCFG. puisque nous parlons maintenant de SYGOGNE/T, programme englobé dans AGESTER  (Agencement de l’Espace  Terrestre)
L’agencement de l’espace terrestre est l’ensemble des actions visant à faire connaître, appréhender et à organiser l’espace terrestre afin de faciliter l’engagement des forces.
Cette fonction opérationnelle (AGESTER) combine les capacités du génie, de la défense NBC, de la géographie et de la météorologie. Les applications météo pour l’AGESTER correspondent aux données utiles pour le traitement de la menace NBC.

voici, ce que disait le JOURNAL DES FORMATIONS DE L’AGESTER de janvier 2009

POINT DE SITUATION SUR L’EVOLUTION DE SYGOGNE/T :
SYGOGNE/T (Système global de gestion de l’espace terrestre), est lancé en avril 2002, se définit comme le système de combat du génie futur à l’horizon 2020.
Articulé autour de 4 modules complémentaires regroupant les véhicules et d’un armement spécifique, ce concept agrège des capacités cohérentes et adaptées aux nouvelles formes d’engagement, prenant en compte en particulier le combat en zone urbaine et la protection du personnel.
La définition, le développement puis la mise en place de ces nouveaux équipements devait s’étaler entre 2005 et 2020. Dans son architecture d’origine, SYGOGNE/T s’organisait de la façon suivante :
•Module accompagnement de groupe (MAG) basé sur le VEhicule TRAnsport de Groupe
(VETRAG) ;
•Module aménagement protection (MAP) composé de l’Engin du Génie RApide de Protection
(EGRAP) et de l’Engin du Génie d’AMEnagement (EGAME);
•Module d’appui lourd (MAL) constitué de l’Engin du Génie d’Appui au Combat Embarqué
(EGACE) et de l’Engin de DEMinage et d’Appui Direct (DEMAD);
•Module appui en zone urbaine (MAZ) autour de l’Engin du Génie d’Appui au COmbat Débarqué
(EGACOD) ;
•ARmement MUlti-effets de zone uRbainE (ARMURE), armement spécifique pour créer des
cheminements dans des infrastructures et disloquer des obstacles.

En 2009, le besoin opérationnel d’un appui génie au contact est toujours pertinent et d’actualité. Toutefois,
les modalités de réalisation et de concrétisation de ces modules évoluent et s’adaptent aujourd’hui.
La réorganisation de l’armée de terre et de son génie, assortie de contraintes budgétaires, ont conduit l’état-major de l’armée de terre à redéfinir le périmètre des modules afin d’accroître la polyvalence tout en limitant les coûts d’acquisition et de développement :
•Convergence des besoins du combat débarqué (EGACOD) et débarqué (EGACE) ;
•Pérennité du besoin de déminage lourd et d’appui ZUB (DEMAD) ;
•Baisse globale de la cible totale des équipements de SYGOGNE/T.
L’évolution des modules devrait à l’avenir se caractériser ainsi :
•Le module accompagnement de groupe se traduira par le remplacement des VAB Génie par le Petit
véhicule protégé (PVP) pour le CDS et des Véhicules blindés multirôles (VBMR) pour les CDG ;
•Dans le module aménagement protection, la livraison des premiers EGAME (bouteur sur roue) et des
premiers EGRAP (tracto-pelle) est en cours ;
•Pour les anciens modules d’appui au combat en zone urbaine (MAZ) et d’appui lourd (MAL), il a été
décidé de fusionner les besoins d’appui de l’infanterie et de l’arme blindée cavalerie dans un seul
module, tout en pérennisant le besoin de déminage lourd et d’appui en ZUB (DEMAD). Ce module
nouveau devrait être articulé autour de deux engins majeurs : l’EMG (Engin Modulaire du Génie),
qui remplacera les EBG, et le DEMAD qui succédera aux SDPMAC et aux chars démineurs.
•ARMURE devrait équiper les engins modulaires du génie (EMG).

au dénier point nous parlions de:
1 module appui :
Avec l’EMG (engin modulaire du génie) = fusion EGACOD + EGACE  (là tu as bien résumé le truc avec le projet du LECLERC Génie qui me semble remplacé à moitié par l'EBG Val)
Avec DEMAD engin de déminage et d’appui direct (gros bull à l’israellienne)

1 module aménagement protection (MAP)
Avec EGAME  et EGRAP  (pour ces deux là c'est fait)

ARMURE arme multi effets de zone urbaine (il y a déjà quelques outils)

1Module accompagnement
PVP et VBMR  (bon il y a le PVP)

Voila, je ne suis pas spécialiste, mais, les finances et les LPM successives semblent avoir bien plombé le truc!
Pour ce qui est déjà livré, il me semble que c'est pas folichon, sans compter qu'avec la gestion des parcs les engins ne doivent pas tourner souvent? et que donc les personnels sont peut être moins bien formés en revanche vu le nombre de régiments qui restent, en vigipirate et opex ils doivent être au top.

Pour le MPG, il me semble que les deux engins censés le remplacer ne lui sont pas comparable, l'EGRAP à l'avantage d'avoir un godet retro, pour le reste ça me parait moins rapide sur route et plus légers (au bout du compte surement moins performant en offrant l’inconvénient d'avoir deux trucs à se trimbaler )
à voir, mais je doute que des gens encore en activité fassent des commentaires, vu la pression qu'on leur met au sujet de la participation aux forums et réseaux sociaux.

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2209
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: SCFG 2020 : Système de Combat Futur du Génie à l'horizon 2020... Ca vous cause ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum