Filière Arts et Métiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Filière Arts et Métiers

Message par chervalier le Dim 18 Mai 2014 - 9:15

Bonjour à tous, Y-a-t-il des sapeurs conducteurs parmi vous? Certains sont-ils issus de la filière Arts et Métiers? Si c’est le cas, j’aimerais connaître vos parcours. Je ne parviens pas à « deviner » quelle formation recevait un "sapeur conducteur" aux Arts et Métiers de Cluny (élèves en uniforme de sapeurs : promotion 1908-1911). Ce sapeur conducteur (brigadier puis s/officier) conduisait-il des voitures hippomobiles quand il travaillait avec les équipages de pont ? Apprenait-on à conduire une automobile en 1908 aux Arts et Métiers ? dans les armées, je ne trouve aucun récit sur les formations et missions des S/C. Je ne possède que ces 4 photos (l'uniforme ne porte pas d'insigne, ni de médailles). Un soldat optimiste, bienveillant (paraît-il), gazé et bien sympa malgré ses poumons brûlés (mort à Reims de "tuberculose" après la guerre). Merci de toute suggestion. Eth
SON PARCOURS =  Service militaire de 2 ans au 4RG = brigadier sapeur conducteur; - Mobilisé en 1914 au 4RG; - 28 Bat + 7e Bat (1915-1916 > aspirant); - 1RG (bataillons 22_28, 22_1,22_16  - 3RG (3_19); - 1CAC = 22_2 (en subsistance) - 6RG en 1917= 10_3  ; - E.O. Versailles  BIG4 > sous lieutenant; - 7RG en 1918 = 23_1; 3RG (3_3T) 1919 = Service de la restitution industrielle) – A ce propos, j’aimerais BEAUCOUP savoir où se trouvait le 23_1 de mars à aout 1918…

chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Filière Arts et Métiers

Message par chervalier le Dim 18 Mai 2014 - 9:17


chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Filière Arts et Métiers

Message par Le Bègue le Lun 19 Mai 2014 - 18:40

Bonjour à tous,
Bonjour Chevalier,

Non, il n'existe pas de sapeur-conducteur parmi nous. Notez que la spécialité a disparu en 1940...

Les compagnies de sapeurs-conducteur apparaissent dans le Génie en 1811, disparaissent et reviennent de façon sporadique jusqu'en 1830, date à laquelle une demi-compagnie participe à la campagne de la prise d'Alger.
Ces compagnies (il en existe une par régiment) sont avant tout des compagnies de cochers. Il existe en effet par bataillon, A LA CUILLÈRE, 4 cies de combat, une cie de pont et une cie de parc. Si le matériel est bien dans les bataillons, les chevaux sont dans la cie de sapeurs-conducteurs.
Les sapeurs-conducteurs ne conduisent pas de voitures au demeurant très rares. On en trouve cependant dans les bataillons de transmissions et d'aérostiers, mais pas dans les régiments de combats. En tout état de cause, il n'y a pas de voiture dans les compagnies de sapeurs-conducteurs.
La photo que vous nous présentez est sans doute prise pendant la Grande Guerre et résulte presque à cour sûr d'une réquisition au bénéfice d'une État-major d'une unité Génie.

Enfin, il n'existe pas de filière "Arts et Métiers" mais une école d'arts et métiers au sein de laquelle sont formés les maîtres-ouvriers autrefois formés au sein des régiments. A partir de 1945, cette école deviendra l’École "Bois et Fer". Elle disparait à la fin des années 1960.

Cordialement,
Bernard.


Dernière édition par Le Bègue le Mar 20 Mai 2014 - 6:28, édité 1 fois

_________________
6°RG 1969-1972, 11° Cuir 1973-1975, 6°RG 1975-1980, ENSOA 1980-1984, D.A EAG 1984-1985, 71°RG 1985-1995, DG Marseille-1995-1996.
avatar
Le Bègue
modérateur
modérateur

Messages : 491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 65
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Filière Arts et Métiers

Message par chervalier le Mar 20 Mai 2014 - 1:31

Bonjour Bernard, Merci des mises au point fort utiles. On peut convenir cependant que de sortir à l'âge de 21 ans de 3 années études "d'étudiant aux Arts et Métiers de Cluny", assorti d'un régime d'internat "militaire", d'être recruté à l'armée niveau 4 (avec un brevet "d'ingénieur" en 1911) et d'être admis en 1911 dans le 4RG pour effectuer son service militaire de 2 ans, puis d'être affecté de nouveau au GR4 lors de la mobilisation en 1914 ... pour être employé ensuite dans l'armée aux fonctions de cocher, il faut admettre que cela paraît bizarre à nos mentalités modernes... La dernière photo est prise dans le Palatinat, vers Wiesbaden, en 1919 (service de la restitution industrielle). C'est comme de nos jours, pour être embauché comme cocher, il fallait avoir BAC +5, n'est-ce pas? Amicalement
Chervalier

chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Filière Arts et Métiers

Message par Le Bègue le Mar 20 Mai 2014 - 6:41

Bonjour à tous,
Bonjour Chevalier,

Je comprends, à lire votre réponse, que les raccourcis soient tentant.
Mais il faut savoir que le Génie n'usurpe pas son identité d'Arme savante, titre que reprendra l'Artillerie dix ans après nous.  
Entendons nous bien, il n'est pas question de dénigrer les Gadz'arts, mais dans le Génie, avant 1914, un officier sur trois est polytechnicien. En 1940, le taux reste élevé, à 25% des effectifs.
Enfin, il faut prendre en compte le statut très particulier des maîtres-ouvriers qui, jusqu'à la réforme de 1874, est très proche du statut des Compagnons. Jusqu'en 1850, la promotion au sein de ce "Corps" se fait sur cooptation après concours hors hiérarchie militaire. Il y avait trois "grades" : apprenti-ouvrier (sur cooptation collégiale), ouvrier puis maître-ouvrier, ces niveaux ne pouvant être atteints que par concours. Le statut était particulier, la solde était particulière...


Enfin, parle t-on d'un citoyen qui effectue son service national ? Si oui, dire qu'il fallait être bac + 5 pour conduire des chevaux me paraît être une analyse rapide et dans le cas présent, inadaptée. Car rien ne dit qu'il conduisait les chevaux. Il pouvait très bien être affecté à la forge, aux entretiens du Parc etc.

J'oubliais ! Le JMO de la Cie 1ère du 23ème bataillon n'est pas disponible au SHD, je ne peux donc répondre à votre question.

Amicalement,
Bernard.

_________________
6°RG 1969-1972, 11° Cuir 1973-1975, 6°RG 1975-1980, ENSOA 1980-1984, D.A EAG 1984-1985, 71°RG 1985-1995, DG Marseille-1995-1996.
avatar
Le Bègue
modérateur
modérateur

Messages : 491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 65
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Filière Arts et Métiers

Message par chervalier le Mar 20 Mai 2014 - 7:59

Merci Bernard de votre patience. Je reconnais que le fossé entre "le soldat du XIXe siècle" qu'était Jean Chervalier (qui a eu la chance de faire son service au 4RG et qui n'a gravi ensuite les échelon militaires que de façon fort lentes comparées à d'autres hommes) et les élèves formés dans des écoles militaires qui recevaient ensuite une formation très poussée dans le Génie de l'armée, ce fossé était réel.
Le centenaire me donne le plaisir nouveau de trouver plus facilement des documents en ligne et je découvre avec surprise sur le site des anciens élèves des Gadz'Arts, la liste des" ingénieux" = inventeurs et inventions venues de chez eux entre 1890 et 1920  : une liste saisissante ("tout" a été inventé!) C'est le début du moteur à explosion, des voitures de course  (dans les courses, déjà des noms comme Peugeot Fiat, Bugatti Rolls, Austin, Dunlop, Michelin...), c'est le début des AS et des avions (les moteurs à explosion ne pesant que 25 kg) qui peu à peu apprennent à tourner (ce n'était pas gagné d'avance)...
Un jeune homme de 18 ans en 1908 formé pendant 3 ans dans les sections d'ajustage et de mécanique des Arts et Métiers pouvait peut être déjà rêver de moteurs?
'Pour vous remercier" de toutes vos réponses, je tiens à vous envoyer mon image préférée : la voici. J'ai voulu vous l'envoyer mais  Shocked je me suis trompée et me la suis envoyée à moi-même. Je recommence. merci Eth

chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Filière Arts et Métiers

Message par Le Bègue le Mar 20 Mai 2014 - 9:57

Bonsoir à tous,
Bonsoir Chevalier,

Je n'ai pas reçu l'image...
Pouvez-vous me mettre le lien en ligne ? Car je n'arrive pas, hélas, à décrypter...

Amicalement,
Bernard.

_________________
6°RG 1969-1972, 11° Cuir 1973-1975, 6°RG 1975-1980, ENSOA 1980-1984, D.A EAG 1984-1985, 71°RG 1985-1995, DG Marseille-1995-1996.
avatar
Le Bègue
modérateur
modérateur

Messages : 491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 65
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Ordre de bataille Roue des Généraux

Message par chervalier le Mar 20 Mai 2014 - 20:47




chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Filière Arts et Métiers

Message par Le Bègue le Mar 20 Mai 2014 - 21:10

Bonjour à tous,
Bonjour Chevalier,

OK, c'est ici ! En plus c'est bête, le créateur du site est un membre du Forum "pages 1418"...
http://www.carto1418.fr/ordredebataille.jpg

Amicalement,
Bernard.

_________________
6°RG 1969-1972, 11° Cuir 1973-1975, 6°RG 1975-1980, ENSOA 1980-1984, D.A EAG 1984-1985, 71°RG 1985-1995, DG Marseille-1995-1996.
avatar
Le Bègue
modérateur
modérateur

Messages : 491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 65
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Ecole des Arts et Metiers Cluny Angers

Message par chervalier le Mar 20 Mai 2014 - 21:17

Bonjour,
Quelques autres photos et documents sur le thème.

chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Cluny Millenaire 1910

Message par chervalier le Mar 20 Mai 2014 - 21:20


chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Cluny Arts et Métiers promotions 1908-1911

Message par chervalier le Mar 20 Mai 2014 - 21:22


chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Arts et Métiers 1907 -1908 le niveau d'études Brevet d'Ingénieur vient d'être crée

Message par chervalier le Mar 20 Mai 2014 - 21:25



Le niveau de brevet d'ingénieur est crée en 1907

chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Arts et Métiers L'enseignement après 1891

Message par chervalier le Mer 21 Mai 2014 - 9:48

Aucun écrit me permet de savoir quel type de "conducteur" était Jean, ce "sapeur conducteur"... Un jour, je trouverai la réponse...  Very Happy 
Pour apporter quelques précisions sur ce qu'apprenaient les Gadz'Arts en 1890-191à, j'avais compilé quelques informations (mais la compilation n'est pas officielle).

En 1891, à Cluny, chaque promotion comprend 100 élèves et dure 3 ans. Les élèves font six heures et demie de travail manuel par jour dans des ateliers (menuiserie, forge, fonderie, ajustage),  trois heures et demie d’enseignement général (écriture, grammaire, orthographe, mécanique industrielle, physique et chimie appliquée aux arts, arithmétique, géométrie descriptive,  algèbre, trigonométrie rectiligne et de dessin linéaire, dessin d’ornement, dessin au lavis, tracé d’engrenage, dessin de machines (On disait que les dessinateurs sortis des Arts et Métiers "n’avaient pas de rivaux dans l’industrie"). A partir de 1888, sur la demande de la Société des anciens élèves, une spécialisation se met en place pour former des conducteurs de travaux et contremaîtres : les études se font toujours pendant 3 ans mais dans un atelier seulement (les 2/3 des élèves choisissant l’ajustage). A l’examen, les notes d’atelier ont coefficient 3 contre 1 pour chacune des trois autres disciplines (mathématiques, dessin, français).
A la fin de l’année scolaire avant les vacances qui durent 2 mois, une grande fête est organisée dans la cour du cloître : « L’enterrement de la Mécan’s ». Les arbres sont décorés de centaines de lanternes vénitiennes. Les 'Inventions de la science' viennent se présenter : tramway électrique,  trolleys,  éléphant mécanique, tour Eiffel, moulin à vent… Le soir venu, l’illumination faite, la fanfare joue ses quadrilles les plus endiablés tandis que les élèves fraternisent et dansent « la cannibale » ou la « zim zim ». La fête s’achève dans les chants par un grand autodafé des machines présentées.


Pour ce qui est des personnalités issues des Arts et Métiers au tournant du siècle :
http://www.ueensam.org/Histoire/Figures
Pour les voitures faites par Delage en 1905:
http://jacques-leretrait.blogspot.fr/2012/10/voitures-de-france-delage-louis-1905.html
Pour savoir qui était Jacques Bonsergent (métro Paris)
http://www.paris-a-nu.fr/jacques-bonsergent1940-premier-civil-execute-par-loccupant/
MOTEUR
http://les-moteurs-tpe.e-monsite.com/pages/sommaire/i-historique-des-moteurs/1-histoire.html
Cordialement
eth

chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Filière Arts et Métiers

Message par chervalier le Mer 21 Mai 2014 - 9:50

D'ailleurs, j'avais trouvé des cartes anciennes de soldats de 14-18 en cantonnement qui dansaient "La cannib". Ce devaient être des Gadz'Arts.
Mlais, depuis, je ne retrouve plus les liens sur ces cartes. Si quelqu'un les a vues...

chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Arts et Métiers Cluny Bâtiments

Message par chervalier le Mer 21 Mai 2014 - 10:02

LES LOCAUX - Les locaux techniques hérités de l’école précédente étaient très peu développés. Les enseignements se multiplièrent vite : menuiserie, serrurerie des coffres forts,  modèlerie, fonderie, chaudronnerie en fer et en cuivre, ajustage des machines, forge, wagons, wagons-lits, ajustage de canons, charpentes métalliques, fabrication d’instruments de précisions, l’exécution de moulages mécaniques et de fonte d’art,  chimie, technologie de la dynamo et du véhicule électrique à accumulateur, hélice, sous-marin, tricycle à moteur, batterie électrique, grenade,  voiture automobile Delahaye, Delage…

Le niveau ne cessa de s’améliorer, de certificat à brevet en 1885 (qui devint le niveau minimum de recrutement). Puis, en janvier 1901, une circulaire de Millerand aux préfets convie les élèves de l'enseignement secondaire à se présenter aux Écoles d'Arts et Métiers. En 1907 est créé le « diplôme d’Ingénieur généraliste de l’École d'Arts et Métiers ».

chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Arts et métiers La clef

Message par chervalier le Mer 21 Mai 2014 - 10:09

Je cite Florent Gros Co-conservateur du musée Gadz'Arts de Cluny - Délégué de Promotion de la Cluny 211 qui avait eu la gentillesse de trouver la photo de la promotion 1908 : "Promotion Cluny 108 (en abrégé CL108). En effet, les numéros des promotions sont comptés à partir de 1800, même si la première véritable école d'Arts et Métiers date de 1806.
Il était d'usage à cette époque de réaliser, à la fin du cursus :
- une grande clef en bois (la "clef d'Ex"), symbole de l'ouverture du monde du travail
- une affiche appellée "Feuille de Promotion", réalisée à a main, sur laquelle étaient inscrits les noms des membres de la promo, éventuellement une photo, et des dessins représentant les grandes inventions/découvertes ayant eu lieu pendant les trois années passées au "tabagnon" (l'école)."


chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Filière Arts et Métiers

Message par chervalier le Mer 21 Mai 2014 - 10:16

Pour opérer un petit survol sur Berliet, une vidéo qui vaut le coup d'oeil!
http://www.mauritania.renault-trucks.com/histoire-kh2/

chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Filière Arts et Métiers

Message par Le Bègue le Mer 21 Mai 2014 - 18:44

Bonjour à tous,
Bonjour Chevalier,
Chevalier a écrit:même si la première véritable école d'Arts et Métiers date de 1806.

Comme je vois que le sujet vous intéresse, autant en profiter !
Je me suis laisser conter que l’École Polytechnique et le Conservatoire Nationale des Arts et Métiers (dont je suis issus (93-95) sont les descendantes de l’École de Mézières, notre école-mère.
Quel est alors le lien entre le CNAM et ESAM ?

Amicalement,
Bernard.

_________________
6°RG 1969-1972, 11° Cuir 1973-1975, 6°RG 1975-1980, ENSOA 1980-1984, D.A EAG 1984-1985, 71°RG 1985-1995, DG Marseille-1995-1996.
avatar
Le Bègue
modérateur
modérateur

Messages : 491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 65
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Ecole de Mézière et Grandes Ecoles

Message par chervalier le Jeu 22 Mai 2014 - 8:57

Bonsoir!Merci de m'indiquer de nouvelles pistes de lectures! Je ne connaissais pas l'Ecole de Mézière. J'ai de quoi lire... une confirmation, soit la formation est militaire, soit elle est civile, soit elle est "religieuse" : je = veux dire que ces écoles étaient nécessaires à l'industrie et que c'était l'occasion aussi de créer des emplois d'enseignants. L'article de Michault est aussi très intéressant.
http://www.cefi.org/CEFINET/DONN_REF/HISTOIRE/Historique/GrandesEcoles_BCollomb.pdf
http://www.cefi.org/CEFINET/DONN_REF/HISTOIRE/Historique/Yves_Michaud_UTLS19janv2010.pdf

J'ai consulté aussi les forums pour savoir ce que pensent les jeunes générations du CNAM et de l'ESAM. Je suis un peu dépassée par le nombre de formations possibles. Ancienne enseignante, je constate que deux facteurs modifient la réussite dans les études : la motivation et l'acharnement personnel (le plaisir d'apprendre//de se dépasser soi-même) + le milieu des proches (favorisant ou non les opportunités professionnelles ultérieures)... amicalement Eth

ESAM: http://forum.aujourdhui.fr/viewtopic.php?f=2&t=193876
CNAM : Je cite texto ce forumeur: "Pour ceux qui n'ont pas de tune, mais une bonne capacité de travail, je conseille le cnam : Conservatoire national des arts et des métiers! Grande école rattachée directement à l'écucation nationale! alors attention, on a pas le statut d'étudiant mais d'auditeur! c de la formation continue en étude sup ! l'école date de la révolution française! il y a 100000 auditeurs par an et 1 million de diplomés déjà! il existe un cnam dans TOUS LES DEPARTEMENTS DE FRANCE! les formations sont large : finance, marketing, ils sont une ecole dingenieur en chimie, bio, physique......., ils font aussi dautres formations! la plupart des profs enseignement à hec ou essec, assas, sorbonne en plus du cnam! par ailleurs, les diplomes sont des diplomes detat puisque directement rattaché à leducation natinale! par exemple, bernard kouchener gerait la chaire santé du cnam! pas depreuve dadmission mais un taux de reussite faible car vous prenez vos matieres en cours du soir de 18 heures à 21 heures et vous etes censé gagné votre vie en meme temps! d'ailleurs des conditions minimales dexpereince sont requises pour obtenir les diplomes, car c finalement les prelevements salariaux qui paient cette ecole..... et oui, la redistribution permet de faire fonctionner cette école pour tous! alors faut pas non plus l'idealiser, c une gran de ecole certe, mais c loin detre polytechnique ou hec..... mais au moins, vous avez l'assurance davoir de vrais diplomes reconnus dans le monde entier dailleurs....... en plus, cette grande école adopte aussi le systeme universitaire française, donc avant votre master ou diplome dingenieur, vous validerez une vraie licence et un vrai master 1 j'espere avoir aidé! "

chervalier
membre
membre

Messages : 19
Date d'inscription : 17/05/2014
Age : 69
Localisation : Pau

Revenir en haut Aller en bas

Re: Filière Arts et Métiers

Message par Admin le Sam 13 Déc 2014 - 3:07

Je vous dépose ici un message que M LEPICARD m'a envoyé pour essayer de faire avancer ce sujet:


Je sais que l'un de mes oncles,décédé en 1972,était ancien élève de l'ECAM (Arts et Métiers catholique de Reims; Sorti en 1913 de son école,il a été incorporé pour son service militaire comme simple SAPEUR CONDUCTEUR,à la caserne du Ier GÉNIE (de mémoire) de VERSAILLES;Puis,en aout 1914,la guerre ayant été déclarée,il est parti sur le FRONT vers le NORD de la France;A ma connaissance (je n'ai pas de photo),le terme" sapeur conducteur" signifiait qu'il conduisait les trains d'équipage tirés alors par des chevaux (de l'artillerie ,peut être?); Ensuite,les troupes se sont motorisées,et les affectations se sont diversifies (pour lui,il s'occupait des sections PROJECTEURS,puis Sapeurs DÉMINEUR,c'est à dire que la veille ou avant veille des attaques,il partait seul ( ou à deux) pour définir un passage à travers les barbelés (en les coupant)déminer ce qui pouvait l’être ...etc d'où combats autour d'ARRAS puis la région de REIMS,puis autour de VERDUN;En 1939,il avait 49 ans et fut donc de nouveau mobilisé,fait prisonnier,libéré,ré engagé dans la résistance puis dans la 5 eme armée de De LATTRE DE TASSIGNY,franchissement du col de la SCHLUCHT (le Ier Francais à y mettre le pied),et occupation en Allemagne;Parti en 1914 , simple 2 ième classe,comme SAPEUR CONDUCTEUR du GENIE ,il est ressorti vivant de ces deux périodes de guerre,comme Lieutenant Colonel de réserve (du GÉNIE); Il est mort à 80 ans ,sur son cheval,au cours d'une chasse.....après avoir créé de très nombreux BREVETS et créations mécaniques liées à l'automobile civile ou la COURSE AUTOMOBILE,qu'il a d'ailleurs pratiqué lui même,dans les années 20.
Petite anecdote:
Il courrait alors des épreuves d'automobiles en grosse cylindrée sur une machine dont l'histoire mérite d’être racontée:un jour,préparant une attaque entre les lignes Françaises et Allemande,il tombe sur un SPAD ayant fait un atterrissage forcé;J'ignore ce qu'il en était du pilote,mais l'avion était intact,à la merci de l'ennemi:Le lendemain,il est revenu sur place avec son ordonnance (il était  devenu officier,donc c'est après 1916) a démonté le moteur dans la nuit,creusé un trou dans le sol,qu'il a tapissé de bois,descendu le moteur HISPANO SUIZA au fond du trou,recouvert celui ci d'huile qu'il avait pris la précaution d'apporter avec lui,recouvert le tout de vieux chiffons,puis de bois,puis de terre,si bien qu'on ne voyait plus la trace de rien......Mais il marqua d'une croix sa carte d'Etat Major,en se disant :"si j'en sort vivant,je reviendrai le chercher....et les B....ne l'auront pas"
La guerre a continué encore deux ans environ ce qui l'a finalement conduit aux alentour de VERDUN,où il fut gazé,grenadé,......(en perdant une partie de son menton) et retrouvé presque mort par un aumônier qui venait distribuer les derniers sacrements;Ce dernier le pris sur son dos ,ce qui le sauva...la guerre était proche de la fin,et,après Novembre 1918,il continua avec ses troupes du Génie,à réparer certaines routes de l'EST de la France,complètement défoncées par les bombardements;
Puis ce fut le retour vers ARRAS où il avait perdu de nombreux compagnons,à Saint LAURENT BLANGY très exactement,dans la commune où il avait tendu quelques pièges aux troupes Allemandes qui ne parvinrent jamais à prendre la ville (il avait plaçé ses hommes cachés dans les tombes du cimetière,exactement là où les Allemands ont essayé d'attaquer!)
....et ,bien sur,avec un camion de sa nouvelle entreprise de transport,il est retourné à l'endroit où il avait enterré son fameux moteur(la petite croix sur la carte!)Celui ci s'y trouvait encore...Il fut donc ramené dans la banlieue d'ARRAS,installé sur un châssis de fortune (ARIES,je crois,réduit en cylindrée pour ne pas dépasser les 6 OOO CC,et l'ensemble sommairement carrossé,;L'auto,sous les initiales de son constructeur fut alors engagé dans plusieurs épreuves connues à l'époque (Grd PRIX de BOULOGNE,COTE DE CHANTELOUP....)
Tout cela a été filmé par un de ses voisins,passionné de COURSES AUTOMOBILES,lui aussi
Un beau parcours de vie! Eric LEPICARD

_________________
François Very Happy
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Filière Arts et Métiers

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum