5e Compagnie de Ponts Lourds - Historique de 39/40

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

5e Compagnie de Ponts Lourds - Historique de 39/40

Message par sinagot34 le Sam 28 Mar 2015 - 10:04

Bonjour à tous,

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]

Désignation de l’Unité:
326/5 COMPAGNIE DE PONTS LOURDS

Description de l’insigne :
La table d'attente à la forme d'un écu blanc et rouge, avec ses meubles bleu, les trois couleurs du drapeau sont réunis.
La mise sur pied de l’unité à Grenoble dans le Dauphiné, nous est rappelée par la présence du petit dauphin stylisé.
L’unité a fait figurer un élément de pont.

Commentaire du jeune officier Y. ESTADIEU de LA 11e CPL :
« La particularité de cet insigne est que l’éléphant coiffé d’un calot et fumant la pipe représentait le chef de Bataillon CREISSEN, ancien X, Commandant des Unités de Ponts Lourds, qui, effectivement, avait une certaine ressemblance, si l’on peut s’exprimer ainsi, avec cette image. Il portait quelquefois un calot, mais surtout il fumait en permanence une pipe courbe »

Détails de fabrication de l’insigne :
Fabrication émaillée, A. AUGIS 28, ME ST BARTHELEMY LYON, en relief sur réservation lisse, dos granuleux, fixation par épingle verticale sous pastille lisse, oblong, argenté, dimensions 35 x 29.

Détails donnés par le fabricant :
Commande de 400 ex le 10/1/40 par M le Cne Commandant la 5e Cie de Ponts Lourds de Réserve Générale du Génie SP 6145 au prix unitaire de 5,70f.

Livraison de 55 ex le 27/2/40 et de 345 ex le 8/3/40.

Essai héraldique :
Insigne sous forme d’écu français ancien taillé de blanc et de gueules à une tête arrachée d’éléphant de sable animé de blanc coiffé d’un calot d’azur, à une pipe d’or brochant sur un pont métallique d’azur et d’or et soutenu d’un dauphin, stylisé, blanc.


Historique de l’Unité :

Voir S&T n° 114 ou 160
Référence SHD carton 34 N 851

5e Compagnie de Ponts Lourds renommée le 1/3/40 - 326/5

A la mobilisation les Régiments sont dissous et transformé en dépôt de guerre, le 4e RG est transformé en Dépôt de Guerre du Génie n° 4 qui donnera naissance à beaucoup d’unités autonomes, comme tous les DGG.
La 5e Compagnie de Ponts Lourds et par la suite 326/5 est donc rattachée au DGG n° 4.
Toutes les CPL sont des unités appartenant à la réserve générale du Génie puis rattachées suivant les besoins à une armée.


2/9/39 Le noyau actif se déplace d’Avignon à Grenoble pour mise sur pieds de la compagnie. (SP 6145)
6 - 17/9/39 Mise en œuvre des matériels et exercice à la manœuvre
17/9/39 Stationne à La Mure (Isère 38)
18/9/39 Stationne à Neuville-sur-Saône (Rhône 69)
23/9/39 Stationne à Péronne (Somme 80), prend ses quartiers à Brie (Somme 80)

20/11/39 Abattage de bois pour travaux de pontage

12/12/39 Travaux à La Neuville en Nez (Oise 60)
12/12/39 Le Lieutenant LAMOTTE se déplace à Paris chez la maison Augis pour la réalisation d’un insigne de compagnie. En main un premier dessin avec les inscriptions « 5 PL » et «4° GENIE », un second dessin colorié celui-ci, a perdu la référence au 4° Génie, lieu de mise sur pied de la compagnie.
L’insigne sera finalement réalisé avec une autre maquette.

10/1/40 Commande de 400 exemplaires par M le Cne Commandant la 5° Cie de Ponts Lourds de Réserve Générale du Génie SP 6145 au prix unitaire de 5,70f.

27/2/40 Livraison de 55 exemplaires de l’insigne qui vous est présenté ci-dessus.

Février 40 Travaux à La Neuville en Nez (Oise 60) et Rozoy-sur-Serre (Aisne 02)

1/3/40 La 5e CPL par changement de dénomination devient 326/5e CPL.
8/3/40 Livraison pour solde de 345 insignes de compagnie.

6/6/40 Six tués sur les Chantiers
10/6/40 Bivouac sur L’Ourcq
17/6/40 Stationne à Allogny (Cher 18)
18/6/40 Passe par Vierzon (Cher), puis Bourges (Cher)

2/7/40 Fusion avec 326/16 et 326/13 reconstituant par changement de dénomination la 16e Compagnie de Travailleurs de Ponts Lourds.
Nota : nous n’avons plus à faire à une unité militaire, mais à des travailleurs encadrés par ordre n° 108 du 1/7/40 du Commandement des Réserves Générales pour exécution au 5/7/40.
En application de l’armistice signé le 22 juin 1940 qui stipule :
Article 4 : Les forces armées françaises sur terre, sur mer et dans les airs devront être démobilisées et désarmées…….
Article 13 : En outre le Gouvernement français s'engage, sur ordre du Haut-Commandement allemand, à procéder à tous les travaux de remise en état nécessaires.

7/7/40 Dissolution

31/8/40 Dissolution effective à Le Bourg (Lot 46) 7e Division Militaire

Bureau liquidateur administratif n° 4 stationné à Grenoble (Isère 38) 14e Division Militaire, stationnement de l’unité ou de l’intendance ayant procédé à sa dissolution Le Bourg (Lot 46) 7e Division Militaire

Maquette d’un projet non exécuté retrouvé dans les mémoires du jeune officier Y. ESTADIEU de la 11e C P L.

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
avatar
sinagot34
membre
membre

Messages : 92
Date d'inscription : 25/01/2014
Age : 68
Localisation : Vannes

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum