képi du génie à identifier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

képi du génie à identifier

Message par kepi54140 le Ven 8 Mai 2015 - 8:30

bonsoir à tous.
comme indiqué dans ma présentation , le képi est "mon dada"
voici d'abord la recherche qui m'a amené vers vôtre forum.
quel est la fonction et le grade de l'officier ayant porté ce képi foulard à la broderie particulière?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

merci pour vos réponses. Wink

kepi54140
membre
membre

Messages : 3
Date d'inscription : 08/05/2015
Age : 56
Localisation : meurthe et moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: képi du génie à identifier

Message par KRAL DOMINIQUE le Ven 8 Mai 2015 - 20:43

Bon 4 ficelles c'est un commandant ,képi souple, visière en cuir ,ça nous date ça de la fin du 19 ème début 20 ème ,jusqu'en 1914 environ ,la cuirasse et le pot-en-tête est brodé et est au lieu et place du N° du régiment .
hypothèse : commandant d'une école ?

KRAL DOMINIQUE
membre
membre

Messages : 1171
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 56
Localisation : ESTREES ST DENIS OISE

Revenir en haut Aller en bas

Re: képi du génie à identifier

Message par Le Bègue le Ven 8 Mai 2015 - 21:01

Bonjour à tous,

Loin de vouloir contredire Dominique, pour ma part, je pencherai plutôt pour un officier d'Administration. Ce Corps parallèle à l'Arme et peu connu prend ses origines dans les Gardes du Génie.
Jusqu'à ce que l'Arme les absorbe (de mémoire, 1926-1927), on les trouve principalement dans les Chefferies du Génie.

En connait-on plus sur le nom du propriétaire ou le maître-tailleur ?

Cordialement,
Bernard.

_________________
6°RG 1969-1972, 11° Cuir 1973-1975, 6°RG 1975-1980, ENSOA 1980-1984, D.A EAG 1984-1985, 71°RG 1985-1995, DG Marseille-1995-1996.
avatar
Le Bègue
modérateur
modérateur

Messages : 491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 65
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: képi du génie à identifier

Message par KRAL DOMINIQUE le Ven 8 Mai 2015 - 21:07

Content de te voir BERNARD ,
mais tu ne me contredis pas ,attendu que je n'ai émis qu'une hypothèse et rien affirmé ,et omis (car je n'ai pas ton savoir ) d'émettre ton hypothèse qui est à mon sens plus que plausible .
amitiés
DOMINIQUE

KRAL DOMINIQUE
membre
membre

Messages : 1171
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 56
Localisation : ESTREES ST DENIS OISE

Revenir en haut Aller en bas

Les képis de l’armée française d’après le règlement de 1904.

Message par MJR le Ven 5 Juin 2015 - 23:21


Bonjour,

Je ne suis pas un spécialiste de la question, mais j’ai toutefois quelques documents sur le sujet. Voici un extrait du règlement du 15 juillet 1904 concernant les képis. Si je retrouve les broderie de chaque arme et service je complète la question.

Bonne lecture

MJR

Source : Description du 12 avril 1892 des Uniformes des officiers généraux des officiers sans troupe et des employés militaires des différents corps ou services et description du harnachement des chevaux sellés des officiers généraux et assimilés ; Edition mise à jour des textes en vigueurs jusqu’au 15 juillet 1904 ; pages 49 à 53.


Extrait du règlement


Article 29

Képi de petite tenue

§ 1er. Le képi se compose d’un bandeau, d’un turban, d’un calot, d’une jugulaire, d’une visière (d’un attribut selon le cas), de deux ventouses et d’une coiffe intérieure.

§ 2. Bandeau.

Consiste en une bande de drap satin ou de velours, selon le cas.
Il est coupé à poils descendants, et est muni sur son devant d’un attribut, s’il y a lieu.

§ 3. Turban.

Est formé de quatre pièces verticales de drap satin, coupées à poils descendants, assemblées avec le calot, le bandeau et entre elles, par des coutures ornées de tresse, de soutache ou de broderie.

§ 4. Calot.

En drap satin de forme ronde, légèrement renfoncé dans les bords du turban, qui forme sur le pourtour du premier une saillie d’environ 10 mm ou une soutache est cousue autour du calot, sous laquelle viennent se perdre les tresses ou soutaches qui ornent les coutures verticales du turban.

§ 5. Jugulaire.

Une fausse jugulaire en petit galon de métal, façon dite en trait côtelé, en or ou en argent de la couleur du bouton d’uniforme, est appuyée sur la visière et fixée de chaque côté du képi par deux petits boutons d’uniforme auprès desquels sont placés, sur la fausse jugulaire, deux petits passants faits du même galon.
Le képi est muni, outre la fausse jugulaire, d’une jugulaire dite ç coulisse, composée de deux bandes de cuir verni noir se croisant l’une sur l’autre au moyen de deux coulants également en cuir verni. Les bandes et les coulants sont bordés d’une soutache ou d’une tresse, en or ou en argent, selon la nature du bouton d’uniforme, de 2 mm de largeur. Cette jugulaire, qui peut s’enlever à volonté, s’adapte sur le képi à l’aide de deux petits boutons d’uniforme cousus à droite et à gauche du bandeau, et d’une boutonnière pratiquée à chaque extrémité de la jugulaire.

§ 6. Visière.

En cuir verni noir, de 4 mm d’épaisseur environ. Elle est doublée en maroquin vert et bordée d’un très petit jonc en cuir mince verni. Sa largeur, au milieu, est de 45 mm ; son développement extérieur est proportionné à la pointure ; pour celle moyenne, il est de 300 mm.
Sa coupe intérieure forme une gorge parée qui s’engage entre le drap du bandeau et la coiffe en basane. Lorsque l’officier est coiffé, la visière doit présenter une inclinaison de 30 degrés au-dessous de l’horizon.
Les visières sont divisées en trois séries portant les n°1, 2 ou 3, selon la coupe intérieure qui leur est donnée ; chaque série correspond avec les pointures de tête de la manière suivante :
Visière n°1, pour les grosseurs de tête de 54 cm et au-dessous ;
Visière n°2, pour les grosseurs de tête de 55 à 56 centimètres ;
Visière n°3, pour les grosseurs de tête de 57 cm et au-dessus.

§ 7. Ventouses.


A gauche et à droite du turban, à 15 mm environ au-dessous de son bord supérieur, et à 7 mm environ en avant des tresses ou soutaches latérales, existe une ventouse en cuivre percée de sept trous et peinte de la couleur du turban. Elle traverse l’épaisseur du turban, celle de la coiffe en soie, et s’arrête intérieurement au moyen d’une dentelure, également en cuivre, dont les dents, se rabattent sur la face de la coiffe.

§ 8. Garniture intérieure.

Le képi est garni intérieurement d’une bande de cuir noir de la hauteur du bandeau et d’une coiffe en soie noire.

§ 9. Forme générale du képi.

Vu de profil, le képi a la forme d’un cône tronqué dont la base est elliptique. Son arête antérieure présente une ligne verticale ; l’arête postérieure est fortement penchée vers le calot et dessine au bas, à l’assemblage du turban et du bandeau, une rondeur pour loger la base du crâne qui doit s’y emboîter complètement.

§ 10. Marques distinctives du képi.

Le képi est garni de soutaches ou de tresses de 3 mm de largeur, en or ou en argent, suivant le métal du bouton. Leur nombre est égal à celui des rangs de gallons posés sur les manches de la tunique ou du dolman.
Les soutaches ou tresses surmontent le bandeau. Le premier rang qui tient lieu de passepoil est placé sur la couture d’assemblage du bandeau et du turban. Les autres rangs sont placés au-dessus du premier, à une distance de 2 mm d’un rang à l’autre. Pour les lieutenants colonels et assimilés, les deuxièmes et troisièmes galons sont du métal opposé au bouton.
Les soutaches ou tresses placées sur les coutures verticales du turban sont simples sur chaque couture pour sous-lieutenant et pour lieutenant, pour capitaines elles sont doubles et pour officier supérieur de tout grade, elles forment trois rangs.
Elles s’arrêtent sous la soutache ou tresse horizontale la plus élevée sans paraître dans les intervalles des autres. Quels que soient le grade ou les fonctions de l’officier, ces soutaches ou tresses verticales sont du métal du bouton.
Sur le calot, un nœud hongrois est formé avec la même soutache ou tresse, indépendamment de celle qui entoure la circonférence. Il est fait d’un seul brin pour tous les officiers subalternes et adjudants et de deux brins pour les officiers supérieurs. Ils sont pour tous les grades du métal du bouton, sans mélange du métal opposé. Diamètre de ce nœud d’avant en arrière 110 mm ; diamètre transversal 100 mm.

Dimensions.

Bandeau. Hauteur apparente : 40 mm.

Turban.

Hau - devant : 50 mm
Hau – derrière : 110 mm

Calot

Diamètre :
- pour les pointures de 55 et au-dessous : 140 mm ;
- pour les pointures de 56 et 57 : 145 mm ;
- pour les pointures de 60 et au-dessus : 155 mm.

Distance entre la tresse ou la soutache du calot et de la couture d’assemblage avec le turban : 5 mm.

Fausse jugulaire :

Longueur apparente : 300 mm.
Largeur : 6 mm.

Jugulaire :

Largeur : 12 mm
Longueur déployée de la jugulaire : 500 mm.
Longueur de chaque bande, non compris celle du coulant et de sa pointe : 260 mm.

Visière :

Ecartement des deux pointes : n°1 = 170 mm ; n°2 = 185 mm ; n°3 = 195 mm.
Flèche de concavité intérieure : n°1 = 80 mm ; n°2 = 85 mm ; n°3 = 90 mm.
Largeur transversale au bas de la concavité : n°1 = 155 mm ; n°2 = 160 mm ; n°3 = 165 mm.
Epaisseur du cuir de la visière : 4 mm
Largeur de la visière au milieu : 45 mm.

Ventouse :

Diamètre : 15 mm.

Boutons d’uniforme :

Diamètre : 10 mm.

Képi confectionné :

Hauteur totale, non compris le renfoncement du calot : devant = 90 mm, derrière = 150 mm.

Article 30.

Képi de première tenue.

Le képi de première tenue est celui du modèle indiqué à l’article précèdent sauf les modifications suivantes :
La partie antérieure seulement est renforcée par un morceau de toile gommée ou de carton placé derrière la cocarde et l’attribut et sur une largeur d’environ 40 mm ; les soutaches ou tresses verticales du devant ainsi que le numéro ou l’attribut du bandeau sont supprimés.
Il reçoit, en outre, des ornements spéciaux à chaque arme ou service.
Il est munie sur le devant d’un gousset en cuir, cousu dans la coiffe, intérieure du képi ; la partie apparente de ce gousset, garnie d’un bourrelet en drap, affleure le haut du turban de manière à dissimuler la naissance de la tige du pompon, du plumet ou de l’aigrette.


MJR
membre
membre

Messages : 1090
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 60
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: képi du génie à identifier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum