Allemagne : fortifications diverses

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Allemagne : fortifications diverses

Message par MJR le Ven 10 Juil 2015 - 1:23

Les fortifications allemandes : Place forte d’Ulm (1)


Après les guerres napoléoniennes, Ulm est modernisé progressivement pour devenir une des plus grandes places fortes allemandes. Implantée sur les rives du Danube, une partie de la place forte était gérée par les Prussien et l’autre par les Bavarois. La reconstruction et la modernisation de la place forte d’Ulm élevée au rang de place forte fédérale allemande, a été décidée le 27 mars 1819. Deux projets qui diffèrent uniquement par leur coût, qui prévoient la construction d’ouvrages sous la forme de fortification néo-prussienne, sont préparés et c’est une commission locale qui décide. La construction est confiée au général von Aster, au général von Brese et au Colonel autrichien von Scholl. On abandonne en effet le système bastionné pour utiliser un système polygonal beaucoup plus adapté au relief du site. Les premiers projets sont modifiés pour simplifier au maximum les ouvrages.

Les travaux préliminaires commencèrent entre 1823 et 1827. Compte tenu des tensions avec la France vers 1830, ce sont d’abord trois autres places fortes fédérales allemandes qui auront la priorité. Finalement, suite à de nouvelles tensions avec la France, les propositions de commencer les travaux de modernisation d’Ulm et de Rastatt sont prises le 26 mars 1841. Ulm devait devenir un point de rassemblement ou de recueil pour une armée de 100 000 hommes et devait devenir une place forte de premier rang. On devait être en mesure d’établir un camp retranché à l’abri des ouvrages de la place. La particularité territoriale de la place forte d’Ulm, dont deux tiers était situés en Wurtemberg, un tiers en Bavière, nécessite la création de deux zones de chantier distincte.

En 1841, le roi de Wurtemberg nomme le Major (commandant) prussien Freiherr Moritz Karl Ernst von Prittwitz und Gaffron en tant que directeur des fortifications et le roi de Bavière nomme le Major-Ingénieur bavarois Friedrich Herdegen comme directeur de la construction des fortifications sur le côté bavarois (rive droite du Danube) ; ce dernier décède en 1842 et est remplacé par le Major Theodor Ritter von Hildebrandt. Le premier coup de pelle n’est donné qu’en octobre 1842.

Remarque : la place forte d’Ulm est une des rares place allemande où les ouvrages de fortifications n’ont pas été détruits suite aux conventions d’armistice ; malheureusement un des ouvrages les plus importants a été arasé en partie pour céder la place à une chaufferie…. Par ailleurs, la place dispose d’une association de sauvegarde des ouvrages de fortification très active.

Je ne dispose que de photographies argentiques numérisées faites en juillet 1998. J’ai eu l’occasion de visiter une partie de la place forte dont certains ouvrages inaccessibles au public grâce à deux amis de l’EM du corps européen, géographes de l’armée allemande, qui connaissaient parfaitement les sites.


Carte de la place forte d’après un dessin de H. Pflüger, d’après une brochure distribué lors de la porte ouverte de la Wilhelmsfeste.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Werk X (ouvrage 10) « Die Kinlesbergbastion ».


Construction: 1843 – 1852.

Photos MJR juillet 1998

Caponnière double

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cave à mortiers

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bonne journée à bientôt !

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les fortifications allemandes : Place forte d’Ulm (2)

Message par MJR le Lun 20 Juil 2015 - 6:45

Ouvrage 32 / Werk XXXII

Fort Oberer Kuhberg


Construction : 1848-1857

Ingénieurs chargés des travaux :
- Lieutenant wurtembergeois « Oberleutnant » von Valois (pour les fondations) ;
- Lieutenant wurtembergeois « Oberleutnant » von Gaisberg (pour la finition).

Etat : entièrement préservé.

Guerre de 1870-1871 : abrite un camp de prisonniers français, des Turcos.

Modernisation : 1878-1882, 1888-1889, 1903-1904.

1933-1935 : abrite un des premiers camps de concentration destinés aux opposants allemands au régime Nazi.

1939-1941 : initialement un dépôt de munitions, puis abrite des prisonniers de guerre polonais.

1942-1943 : camp de prisonniers français.

1944-1945 : abrite des sites de production industriels.

1945-1955 : hébergement d’urgence de la population civile et installation d’un restaurant dans le réduit.

1967 : premiers travaux de restauration du fort. Le fort était complet mais dans un état lamentable.

1974 : création du « Förderkreis Bundesfestung Ulm », une association de sauvegarde des fortifications d’Ulm.

1977 : installation d’un mémorial du camp de concentration dans le réduit.


Photographies MJR 1998


Poterne principale sous traverse en capitale

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Magasin à poudres de guerre « K.P.M. » ou « Kriegspulvermagazin »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Salle à l’épreuve des bombes

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Casemate toilettes : siège ouverts pour les soldats et cabine pour les officiers.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Couloir desservant les casemates

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Galeries enveloppe de la contrescarpe desservant les systèmes de contremines

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Galerie de contremines

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fossé du front

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tour de flanquement du front gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tour de flanquement du fossé gauche avec rempart bas dans le fossé

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][/url

Flanc gauche

[url=http://www.photorapide.com/index.php?photoName=wc36b8.jpg&photoId=641928][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Intérieur du rez-de-chaussée de la tour d’artillerie du flanc gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Plaque du 1er ingénieur qui a surveillé la construction

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dispositif de récupération des eaux de ruissellement dans le pied droit du centre de la tour

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mur de la gorge

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A bientôt pour la suite

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les fortifications allemandes : Place forte d’Ulm (3)

Message par MJR le Lun 20 Juil 2015 - 22:09

Ouvrage 32 / Werk XXXII (suite)


Fort Oberer Kuhberg


Photographies MJR juillet 1998


Casemate du puits

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Traverse-abri transformée en étable pour les chèvres

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Très belle coupole maçonnée au-dessus de l’escalier central

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Porte d’entrée de l’ouvrage

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Traverse-abri avec piquet d’alerte

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Maquette du « Donaubastion » de l’enceinte urbaine

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Autre traverse-abri

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le réduit de gorge qui est utilisé au profit du mémorial

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tour de l’aile gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Maquette du fort

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Batterie de mortiers sur la tour de flanquement de l’aile gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A bientôt, bonne journée

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les fortifications allemandes : Place forte d’Ulm (4)

Message par MJR le Mer 22 Juil 2015 - 22:51

Ouvrage 36 / Werk XXXVI


Fort Oberer Eselsberg Hauptwerk (ouvrage principal)


Construction : 1881-1887

Plans : capitaine « Hauptmann » Ludwig Daitmaier

Direction des travaux : lieutenant « Oberleutnant »Küster et Lehmann.

Etat : les fossés ont été conservés mais l’intérieur du fort a été détruit.

Fort détaché de type Biehler : ouvrage tardif qui dispose des dernières innovations comme le rempart bas pour la défense par l’infanterie et un rempart haut pour l’artillerie.

1900 : retrait des pièces d’artillerie.

1903 : début des modernisations : l’ouvrage est transformé en point d’appui de l’infanterie. Bétonnage du corps de casemates du front ; installation de grilles défensives.

1914 : nouveau travaux de renforcement avec du béton lors de la mise en état de défense.

1971 : le fort est encore très bien conservé ; mais malgré les protestations, l’essentiel de ce dernier fort de type Biehler à rempart bas est détruit pour laisser la place à la centrale logistique de l’Université d’Ulm. Du beau gâchis !

Schéma représentant l’ouvrage (dessin de H. Pflüger), d’après une brochure distribué lors de la porte ouverte de la Wilhelmsfeste.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tableau d’André Brauch

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Photographies MJR 1998


Caponnière double de tête


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Détail du renforcement de la caponnière où l’on a remplacé le sable du « Sandkorridor » (renforcement typique des forts de type Biehler par un couloir rempli de sable fin après la crise de la brisance à partir de 1887) par du béton. A Strasbourg, les caponnières double de tête ont été arasées et remplacée par des coffres de contrescarpe.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fossé du front gauche et au fond la caponnière double de tête

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fossé et mur de contrescarpe contenant la galerie enveloppe du système de contremines de la face gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Galerie enveloppe desservant les systèmes de contremines dans la contrescarpe

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La caponnière simple du flanc droit, munie comme à Strasbourg de six créneaux à fusils

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Bonne journée et à bientôt

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les fortifications allemandes : Place forte d’Ulm (5)

Message par MJR le Jeu 23 Juil 2015 - 20:00


Ouvrages 13, 14, 15, 16 et 17 / Werk XIII - XVII



Wilhelmsfeste


Construction : 1842-1857

Ingénieurs : capitaine wurtembergeois « Hauptmann » von Finsterlin et le lieutenant wurtembergeois « Oberleutnant Berge.

Ce groupe de fortifications est composé de 5 ouvrages :
- Deux ouvrages centraux XIV et XVII relient les redoutes avec les tours de flanquement de l’ouvrage « Wilhelmsburg » ;
- Entre les deux la courtine XXV avec la caponnière principale ;
- Les lignes de jonction XIII et XVII relient les redoutes aux tours de flanquement de l’ouvrage « Wilhemsburg ».

A l’intérieur de ce groupe de fortifications l’on trouvait deux des six grands magasins à poudres de guerre de la place forte. Au fil du temps, on installe également des casernes et des hangars.
Lors de notre séjour nous avons été hébergés dans cette caserne de la Bundeswehr « Wilhelmsburgkaserne ».

Etat actuel : le site est encore relativement bien conservé, bien que quelques éléments aient été détruits dans les années soixante pour laisser la place à des installations militaires.

Schéma représentant l’ouvrage (dessin de H. Pflüger), d’après une brochure distribué lors de la porte ouverte de la Wilhelmsfeste.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Photographies MJR juillet 1998.

Porte caponnière

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fossé

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Caponnière

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tour de flanquement XV

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Traverse-abri du front Nord

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tour hexagonale XVI abritant un cercle : parfaitement restaurée

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Compte tenu de la porte ouverte, on a pu visiter une partie de l’ouvrage

Petit magasin à poudres de la caponnière

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Caponnière

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Couloir desservant les casemates

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Galerie de contremines

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Triple amorce de rameau

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Fort Prittwitz XVII

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Bonne journée et à bientôt

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les fortifications allemandes : Place forte d’Ulm (6)

Message par MJR le Dim 26 Juil 2015 - 22:30




Ouvrage 34 / Werk XXXIV



Fort Unterer Eselsberg


Construction : 1848-1856

Ingénieur chargé des travaux : lieutenant wurtembergeois Oberleutnant Faber du Faur

Modernisation :

1880 : modernisation des dessus des remparts

1888 : modifications du réduit

1940-1945 : le fort étant sur l’itinéraire d’approche de la ville, il est bombardé à plusieurs reprises.

1985 : la ville commence les travaux de restauration. L’ouvrage est utilisé par diverses associations.

Schéma représentant l’ouvrage (dessin de H. Pflüger), d’après une brochure distribué lors de la porte ouverte de la Wilhelmsfeste.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Photographies MJR juillet 1998.

Le réduit, en forme d’arc de cercle, est situé sur la gorge.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entrée de l’ouvrage

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Flanquement de l’aile gauche et de la gorge de l’ouvrage

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Front gauche

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Bonne journée et à bientôt

MJR



MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les fortifications allemandes : Place forte d’Ulm (7)

Message par MJR le Jeu 30 Juil 2015 - 1:59

Ouvrage 36 / Werk XXXVI


Nebenwerk (ouvrage annexe) Oberer Eselsberg



Construction : 1883-1887

Plans : capitaine « Hauptmann » Kudwig Daitmaier

Ingénieur chargé des travaux : lieutenant « Oberleutnant » Küster et Lehmann

Type de construction : petit fort de type Biehler, dont la conception a été simplifiée. Il ne dispose pas de mur d’escarpe hormis aux angles des caponnières. Flanquement du fossé de gorge par une caponnière. Alors que la construction du fort s’achève, nous sommes en pleine crise de la « brisance » (nouvelles poudres brisantes), les plans ne sont pas modifiés. L’ouvrage sera renforcé ultérieurement par du béton vers 1901-1904 et lors de la mise en état de défense à partir d’août 1914.

L’ouvrage est actuellement entretenu et utilisé par l’Université d’Ulm.

Tableau d’André Brauch

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Photographies MJR juillet 1998.

Fossé et caponnière

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entrée et caponnière de gorge

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Caponnière et casernement de gorge

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Renseignements pratiques pour visiter le plus grand ensemble de fortifications allemandes encore préservé en grande partie.


Actuellement, il reste encore 70 ouvrages de fortification, 2 500 casemates sur une surface de 200 hectares. Face à l’urbanisation et aux destructions, la bataille pour la préservation sera encore rude. L’association locale a du pain sur la planche….

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Traduction et synthèse de la brochure

Cercle de promotion de la place forte fédérale Ulm et environs

La place forte fédérale d’Ulm est le plus grand ensemble préservé de fortifications en Allemagne. On y trouve des ouvrages remarquables représentant des prouesses architecturales et artisanales. Il fascine par sa romantique. Son histoire est captivante et concerne l’histoire de nos 150 dernières années.

C’est pour cette raison que nous sommes attribués la mission suivante : « une intervention massive pour la sauvegarde de la forteresse ».

Nous y travaillons depuis 1974. Nous avons déjà réussis beaucoup grâce au cumul de petites actions avec beaucoup de patience et d’abnégation. Nous restaurons en tant que bénévoles des ouvrages de fortification, surtout le fort Oberer Kuhberg, qui sans notre travail, serait actuellement en ruine. Chez nous, nous travaillons chaque samedi sur divers chantiers. Chaque membre choisi la durée et l’intensité de son engagement.

Notre travail a porté des résultats notables sur de nombreux sites. Notre point fort est l’ouvrage musée du Fort Oberer Kuhberg, mais nous sommes également chez nous dans l’ensemble de la place forte. Nous avons également travaillés au fort Safranberg, au Fort Friedrichsau, au Fort Oberer Eselsberg et son ouvrage annexe et à la Lunette 58. D’ailleurs nous sommes souvent intervenus à l’extérieur sur divers ouvrages. Souvent nous nous attaquons aux pires zones problématiques, dans l’espoir de pouvoir passer le relais à la ville d’Ulm et de Neu-Ulm. Cela a réussi à plusieurs reprises.

Nous vous proposons des visites guidées dans divers ouvrages et nous ouvrons notre musée à un large public. Par ces actions nous souhaitons que l’on prenne conscience de l’intérêt particulier de la place forte fédérale d’Ulm en tant que monument culturel.

Site de l’association :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Visites des ouvrages de la place forte :

Fort Oberer Kuhberg : tous les premiers dimanche du mois, visite guidée partant à 14h00

Wilhelmsburg : tous les troisième dimanche du mois : vers 11h00

Autres ouvrages : uniquement sur rendez-vous et pour des groupes de visiteurs.

Quelques visites des autres ouvrages organisées tout au long de l’année.


Site du mémorial du camp de concentration :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bonne journée et à bientôt

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les tours de défense contre avions et abris en Allemagne de 1940 à 1945 (1)

Message par MJR le Jeu 4 Fév 2016 - 23:30


Les tours de défense contre avions et abris des grandes villes d’Allemagne et d'Autriche (1942-1945).



En lisant un article relatant la destruction d’une de ces tours à Berlin par le Génie français, j’ai décidé d’élargir le sujet à toutes ces tours de DCA et / ou abri antiaérien construites à cette époque. Toutefois je ne suis pas un spécialiste des constructions de la Seconde guerre mondiale. J’ai donc complété ce sujet par quelques renseignements glanés sur Internet et dans mes documents. Je pense que cet article apportera assez d’informations pour que l’on puisse se faire une idée sur la question. Cette série d’articles sera complétée par un exemple de tours abris installées sur le site de l’ancienne usine Mathis à Strasbourg-Meinau.



Histoire succincte de la construction des premières tours à Berlin.



Après les premiers raids anglais sur Berlin en août et septembre 1940, Hitler ordonna la construction de tours-abri de D.C.A. pour assurer la couverture antiaérienne du centre de Berlin. Initialement, ce sont 6 positions qui devaient être construites. Mais en réalité on érige uniquement trois positions comprenant chacune une tour de commandement et de direction de tir dénommée « L-Turm » (Leitturm) équipé d’un système de détection des aéronefs et une tour de combat « G-Turm » (Gefechtsturm), qui sont érigées pour protéger la ville.

Dès septembre 1941, les différents responsables de la défense aérienne, de l’armée de l’air et de l’état-major général du IIIe Reich se réunissent au ministère de l’armée de l’air, en présence d’Albert Speer et de Fritz Todt pour préparer les plans des futures tours de DCA de Berlin, Hambourg et Vienne. La construction de ces tours est confiée à Friedrich Tamms, expert en construction de ponts, de l’organisation Todt.

Le 25 octobre 1940, l’ingénieur remet des plans et une maquette de ces nouvelles tours de DCA. Les deux positions, celle du parc zoologique et celle de Friedrichshain sont achevée dès le mois d’octobre 1941, tandis que celle de Humboldthain n’est achevée qu’en avril 1942.


Structure générale des tours.



Elles sont construites en béton armée. Elles comportent des murs extérieurs d’une épaisseur de 2,60 mètres et d’une plateforme épaisse de 3,80 mètres. Chaque mètre cube de béton comprend 50 kilogrammes d’acier. Ces tours devaient résister aux bombes des Alliées. Lors des combats de la prise de Berlin, les troupes soviétiques ont eu du mal à endommager ces tours avec leur plus grosse pièce d’artillerie, un obusier de 203 mm modèle 1931.
L’artillerie des tours de combat est dirigée par les radars de conduite de tir des tours de commandement et de conduite de tir. Ce dispositif protégeait le centre de Berlin.


L-Turm « Leitturm » ou « L.-Turm » : tour de commandement et de direction de tir.



Le L-Turm de 1ère génération était rectangulaire avec des côtés de 50 m par 23 m et une hauteur de 39 m (hauteur identique au G-Turm). Il comprend 6 niveaux, dont une partie peut servir d’abris à la population civile.

Sur la plateforme était installé un système de détection aérienne, un système radar d’une portée de 60 km dénommé « Würzburg-Riese » ou « FuMG 41 », des radars de conduite de tir de type FuSE 65 et FuMG 39T et un système de commandement « Kommandogerät 40 ».

Cette tour comprenait également 4 affûts de DCA quadruples légères du type « Flakvierling 38 » et « Flakvierling 43 », calibre 20 mm.


G-Turm « Gefechtsturm » ou « G.-Turm » : tour de combat.


Le Gefechtsturm comprend 6 niveaux, dont une partie sert d’abris pour la population civile avec une capacité de 15 000 personnes, des locaux pour un hôpital de campagne et un laboratoire. Chacun des six étages de ces tours avait une fonction précise :
- Partie militaire destinée à la défense contre les avions ;
- Partie destinée à la protection civile : un abri pour 15 000 personnes (10 000 personnes d’après une autre source) ; pendant l’assaut des troupes soviétiques, elles ont même abrités jusqu’à 30 000 personnes !
- Une parte destinée à un hôpital ;
- Dans le sous-sol le stock de munitions ce qui permettait un approvisionnement par véhicules poids-lourds ; un système d’ascenseur permettait de les acheminer vers les plates-formes supérieures dotées de pièces de défense anti-aériennes.

L’armement pour la défense antiaérienne comprenait :
- Initialement sur la plate-forme supérieure (niveau 6), 4 batteries de 10,5 cm « Marineflak », remplacées en août 1942 par les pièces bitubes « Flakzwilling 40 » d’un calibre de 12,8 cm ;
- Sur l’avant dernière plate-forme (niveau 5) : pièces de D.C.A. « Flakgeschütz » de 2 cm, pièce monotube « Flack 38 » ou quadritubes « Flakvierling 38 » de 2 cm, et des pièces monotube ‘Flak 43 » ou bitubes « Flakzwilling 43 » de 3,7 cm.

Sur la photographie suivante une pièce bitubes « Flakzwilling 40 » d’un calibre de 12,8 cm, installe à partir du mois d’août 1942. Portée maximale : 14 km sur 360° (portée suffisante pour inquiéter les bombardiers alliés).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Source : Internet (tous droits réservés)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Flakturm avril 1942, une des rares photos où l’on aperçoit les volets blindés.
Source: « Bundesarchiv


Voici quelques photographies d’une pièce antiaérienne quadritubes de 20 mm sur remorque prise en 2012 au Musée du collectionneur M. Kaufmann à la Wantzenau.


Affût quadritubes antiaérien de 20 mm modèle 1938 « Flakvierling 38 20 mm » sur remorque.
(© MJR Janvier 2012 Collection Kaufmann à la Wantzenau)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La destruction des tours après la seconde guerre mondiale.


La directive n°22 du Conseil de contrôle interallié du 6 décembre 1945 demande aux troupes alliées de démanteler les six tours de D.C.A. de Berlin. Les unités du génie de chaque zone d’occupation prennent en charge ces destructions.


Sources




Sites Internet :


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Bibliographie :


G.D. : Le second bunker de Berlin-Humboldthain n’existe plus in Revue d’information des troupes françaises d’occupation en Allemagne Numéro 31 Avril 1948, pages 27-28

Steven J. ZAloga : Défense of the Third Reich 1941-45 in Fortress 107, Osprey-Publishing.

Paul Schäufele : Ein Benjamin der Deutschen Wehrmacht erzählt, 2014.



A bientôt pour la suite

MJR


MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les tours de défense contre avions et abris en Allemagne de 1940 à 1945 (2)

Message par MJR le Jeu 4 Fév 2016 - 23:34

Les tours de DCA de Berlin (1)


La position de D.C.A. « Flakturm I » Tiergarten (parc zoologique) à Berlin



Type de construction : tour de D.C.A. de 1ère génération.

Construction : achevée en octobre 1941.

L-Turm Flakturm I

La tour de commandement et de direction de tir « L-Turm » a également été détruite après la seconde guerre mondiale.

Destruction du Flakturm du Zoo de Berlin
Bundesarchiv 3 photohraphies de Heilig Walter de septembre 1947

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



La position de D.C.A. « Flakturm II » de Friedrichshain à Berlin




Type de construction : tour de D.C.A. de 1ère génération.

Construction : achevée en octobre 1941.

Etat actuel : de cette tour qui a été érigé dans le parc public de Friedrichshain à Berlin, il ne reste qu’une colline haute de 78 m. En effet après sa destruction, l’emplacement a été couvert de sable et de débris. Un panneau explicatif a été installé à la base de la colline.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue des deux niveaux supérieurs d’une tour de combat « G-Turm » avec les pièces de D.C.A.
(Source Internet – Tous droits réservés)

Voici une belle série de photographies des archives fédérales allemandes (Bundesarchiv) représentant à priori la tour de combat « G-Turm » du Jardin zoologique de Berlin en 1942. A la vue de l’armement, ces photographies ont été prises après sa mise en service. Sur la première on aperçoit une cuve avec une pièce 4 batteries de 10,5 cm « Marineflak », le premier type de pièce antiaérienne qui équipait ces tours. A noter autour de la cuve les niches qui permettaient de stocker du matériel et à droite un gros caisson blindé, qui est à priori la partie supérieure du monte charges à munitions).



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Plateforme de combat du « G-Turm » du Jardin zoologique de Berlin en 1942 : deux autres vues de détail de ce gros caisson blindée destiné au stockage des munitions.
Source: « Bundesarchiv, Berlin, Flakturm am Zoo »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Source: Photographie du Bundesarchiv »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Plateforme de combat du G-Turm du Jardin zoologique de Berlin en 1942 : au centre le télémètre de direction de tir et le calculateur dans sa cuve.

En arrière-plan on aperçoit parfaitement le haut du L-Turm (Tour de direction de tir avec les radars FuSE 65 et FuMG 39T).

« Source: Photographie du Bundesarchiv »


A la vue de cette dernière photographie, je pense qu’il est opportun de citer un témoignage intéressant paru dans l’ouvrage du curé Paul Schäufle : Ein Benjamin der Deutschen Wehrmacht erzählt (Un benjamin de la Wehrmacht allemande raconte). « Alors qu’il était encore un jeune adolescent, il a été incorporé à la fin de la guerre en 1944 et affecté à une batterie de défense anti-aérienne. Compte tenu qu’il n’était pas encore capable d’occuper le poste pour l’approvisionnement en munitions et qu’il avait de bonnes notions en mathématiques, il fut affecté comme opérateur sur le calculateur analogique « Komando Geräth 40 » dans lequel il saisissait les données sur la hauteur et la distance des avions transmises soit par ses camarades situés en face sur le télémètre ou directement par le radar. Dès que toutes les données furent saisies, il lance le calculateur. Ainsi le délai entre l’identification d’une escadrille volant à 4 000 mètres et le tir de la première salve était de 20 secondes. La salve suivante partait 5 secondes plus tard. Il fallait une équipe soudée et en bonne forme physique pour tenir un tir de 2 minutes. Chaque canon était relié au calculateur et recevait également le réglage de la fusée à temps, qui se faisait automatiquement par une machine.
Dès que l’opérateur sur le calculateur voyait que les données étaient prêtes et conformes il signalait à l’officier de la batterie que le tir pouvait commencer et celui-ci transmettait immédiatement les ordres sur les casques micros et l’opérateur du calculateur lance une sonnerie.
Les avions volaient en règle générale à une altitude de 5 000 à 6 000 mètres, à une vitesse de 350 km/h avec bombes et 400 km/h sans bombes
».
Le témoin n’a pas servi sur une tour de Flak mais les matériels sont identiques.

Quelques photographies du Bundesarchiv montrant une pièce quadritube antiaérienne de 20 mm modèle 1938 « Flakvierling 38 » et un petit télémètre portatif. Ce type de pièce était surtout destiné à l’autodéfense contre les chasseurs-bombardiers volant à basse altitude. Ces tir d’autodéfense pouvaient également être combiné à ceux des grosses pièces qui réglaient les fusées à 0 pour une explosion à 400 mètres, ce qui entraînait de nombreux désagréments pour les servants de la batterie à cause des souffles des explosions et des éclats (d’après le témoignage précédent).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Source : Photographie du Bundesarchiv.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Source : Photographie du Bundesarchiv.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(Photographie Bundesarchiv : 19 avril 1942).



Sources




Sites Internet :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Bibliographie :

G.D. : Le second bunker de Berlin-Humboldthain n’existe plus in Revue d’information des troupes françaises d’occupation en Allemagne Numéro 31 Avril 1948, pages 27-28

Steven J. ZAloga : Défense of the Third Reich 1941-45 in Fortress 107, Osprey-Publishing.

Paul Schäufele : Ein Benjamin der Deutschen Wehrmacht erzählt, 2014.



A bientôt pour la suite

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les tours de défense contre avions et abris en Allemagne de 1940 à 1945 (3)

Message par MJR le Sam 6 Fév 2016 - 0:25


Les tours de DCA de Berlin (2)


La position de D.C.A. « Flakturm II » de Friedrichshain à Berlin (suite)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

© Source Internet – Tous droits réservés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

© Source Internet – Tous droits réservés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Photographie du G-Turm du Zoo de Berlin utilisé comme hôpital.
© Source Bundesarchiv.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Après la première tentative de destruction de l’ouvrage
© Source Bundesarchiv.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La tour « G-Turm » a été détruite par les britanniques à la fin de la guerre.


Sources




Sites Internet :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Bibliographie :

G.D. : Le second bunker de Berlin-Humboldthain n’existe plus in Revue d’information des troupes françaises d’occupation en Allemagne Numéro 31 Avril 1948, pages 27-28

Steven J. ZAloga : Défense of the Third Reich 1941-45 in Fortress 107, Osprey-Publishing.

Paul Schäufele : Ein Benjamin der Deutschen Wehrmacht erzählt, 2014.


A bientôt pour la suite

MJR


MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les tours de défense contre avions et abris en Allemagne de 1940 à 1945 (4)

Message par MJR le Mer 10 Fév 2016 - 0:04


Les tours de DCA de Berlin (3)





La position de D.C.A. « Flakturm III » du parc de Humboldthain à Berlin



Type de construction : tour de DCA de 1ère génération installée à Berlin dans un jardin public.

Construction : achevée en avril 1942.

Description : De forme carrée de 70,5 m de côté et de 39 mètres de hauteur, elle comportait 4 affûts jumelés de deux canons de 128 mm, de nombreux canons de 37 mm et de 32 tubes soit 8 affûts quadruples de 20 mm.

Situation géographique : Hochstrasse 7, 13357 Berlin, district de Wedding, dans le parc de Humboldthain.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue d’une tour de combat « G-Turm » du parc de Humboldthain à Berlin, à priori en cours de construction. (Source Internet – Tous droits réservés)


Destruction partielle des tours de Humboldthain par le génie français


Destruction du L.-Turm de Humboldthain

Après plusieurs tentatives infructueuses les artificiers français sont venus à bout du Leitturm (tour de commandement et de direction de tir) le 13 décembre 1947. Mais cette opération de destruction à l’explosif endommagea les installations de l’entreprise AEG.

Destruction du G.-Turm de Humboldthain

La destruction de la tour de combat (Gefechtsturm » a été entreprise le 8 février 1948. Mais là encore cet abri donne du fil à retordre aux artificiers. Deux semaines plus tard ils entreprennent un dynamitage partiel, ce qui entraîne l’effondrement de la partie sud de la tour. Les opérations de démantèlement ont été stoppées. D’après les autorités françaises les charges ont été limitées pour de préserver les installations ferroviaires. La partie nord est toujours debout.

Voici le texte et les photographies de l’article « Le second bunker de Berlin-Humboldthain n’existe plus » parues dans la Revue d’information des troupes françaises d’occupation en Allemagne Numéro 31 Avril 1948 : « Le second bunker de Berlin-Humboldthain n’existe plus : Une fois de plus, le ciel de Berlin a retenti des explosions déclenchées par le Génie français. C’est encore dans le secteur de Humboldthain qu’eurent lieu ces importantes opérations. Dans un de nos dernier numéros (janvier 1948), nous avons décrit pour nos lecteurs, de quelle façon l’un des deux bunkers de la Flak, érigés à cet emplacement avait été détruit par le Génie. De dimensions imposantes, ce bloc de béton armé avait été pulvérisé en un instant. Lui faisant face, à quelques centaines de mètres, avait été bâti un second bunker destiné à supporter des armes de D.C.A. très puissantes parmi lesquelles des tubes de 150 mm ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(Photographie publiée par la Revue d’information des troupes françaises d’occupation en Allemagne Numéro 31 Avril 1948)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(Source Internet – Tous droits réservés)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(Photographie publiée par la Revue d’information des troupes françaises d’occupation en Allemagne Numéro 31 Avril 1948)

« Le tir de ces nombreux engins était, nous l’avons précisé dans notre précèdent article, réglé par les appareils de visée et de repérage que supportait le « petit » bunker. Son voisin, de dimensions beaucoup plus imposantes, se dressait à 40 mètres au-dessus du sol. Carré de sa base, il avait 70 m de côté. Son volume total était de 150 000 mètres cubes pour 25 000 mètres cubes de béton armé. L’épaisseur de la dalle était de 4 mètres tandis que les murs extérieurs étaient larges de 2 mètres. De plus la dalle supérieure était soutenue en son centre par quatre piliers de béton de 2 mètres de côté.
Il est aisé de concevoir, au vu de ces caractéristiques, à quelles difficultés allaient se heurter les responsables de la destruction d’un tel ouvrage.
De l’avis des techniciens qui avaient conçu l’ouvrage, sa destruction devait s’avérer très difficile, sinon impossible. Le Génie n’hésita pas néanmoins à s’attaquer à ce formidable bloc de béton.
Cinquante-deux tonnes de nitrate d’ammonium et de « plastic » représentant 161 charges furent utilisées et réparties du rez-de-chaussée au cinquième étage
».



« La variété de la provenance des explosifs employés et surtout la longueur inusité du circuit électrique entrainant la mise à feu – 2 000 mètres environ » - furent à l’origine de la non-explosion totale du 28 février. La vérification préalable au galvanomètre, bien que garantissant la continuité du circuit, ne préserve pas en effet des aléas que réserve la mise à feu simultanée de 161 charges.
Cinquante pour cent des charges seulement représentant cinquante-trois pour cent du tonnage total explosèrent à cette date. Malgré cela, le résultat escompté était atteint et le Génie avait tout lieu d’être satisfait de son travail. Eventré sur ses côtés, entièrement ébranlé, pulvérisé à l’intérieur, le bunker de Humboldthain était désormais inutilisable
».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(Photographie publiée par la Revue d’information des troupes françaises d’occupation en Allemagne Numéro 31 Avril 1948)

« C’est donc dans le but d’anéantir les explosifs restés intacts et par là sans doute obtenir la destruction totale que fut menée la deuxième opération du 13 mars. Après la remise en état du circuit électrique et la vérification de l’emplacement des charges, savamment calculé pour éviter tous dégâts à la voie ferrée voisine, ainsi qu’à un transformateur électrique, la mise à feu fut de nouveau opérée ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(Photographie publiée par la Revue d’information des troupes françaises d’occupation en Allemagne Numéro 31 Avril 1948)

« La puissance de l’explosion ne céda en rien aux précédentes et, dès la dispersion de l’épaisse fumée, techniciens et public purent se rendre compte de l’excellence du résultat ».

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(Photographie publiée par la Revue d’information des troupes françaises d’occupation en Allemagne Numéro 31 Avril 1948)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

(Photographie publiée par la Revue d’information des troupes françaises d’occupation en Allemagne Numéro 31 Avril 1948)


« Nos photographies se passent de commentaires pour montrer que le Génie français a une nouvelle fois su mettre en valeur à Berlin ses qualités techniques et rehausser le prestige de notre corps d’occupation » (fin de l’article).


L-Turm de Humboldhain


Le L-Turm de Humboldhain a été détruit par le Génie français en 1948. Seuls quelques murs sont encore visibles.


Reconversion du site du G.-Turm de Humboldthain


Les décombres du Flakturm ont été ensevelis sous 1,6 millions de tonne de gravats puis recouvert de végétation afin de l’intégrer dans le parc Humboldthain. Cette colline artificielle est dénommée « Mont Klamott ». La façade nord est utilisée comme paroi d’escalade. Une association dénommée « Berliner-Unterwelten » (mondes souterrains de Berlin) a réalisé quelques milliers d’heures de travaux dans la partie non détruite de la tour pour permettre l’accès au public. Elle organise depuis 2004 des visites de la partie non détruite de cette tour.


Sources




Site Internet :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Bibliographie :

G.D. : Le second bunker de Berlin-Humboldthain n’existe plus in Revue d’information des troupes françaises d’occupation en Allemagne Numéro 31 Avril 1948, pages 27-28

Steven J. ZAloga : Défense of the Third Reich 1941-45 in Fortress 107, Osprey-Publishing.

Paul Schäufele : Ein Benjamin der Deutschen Wehrmacht erzählt, 2014.


A bientôt pour la suite

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les tours de défense contre avions et abris en Allemagne de 1940 à 1945 (5)

Message par MJR le Mar 16 Fév 2016 - 5:15


Les tours de DCA de Berlin, suite et fin (4)



Video du Flakturm Humbolthain à Berlin

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Video de juin 1945 avec la chancellerie et le Flakbunker

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Video du Flakbunker Humboldthain à Berlin (uniquement l’extérieur et le parc)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Video intéressante du Flakturm que le Génie français a essayé de détruire avec une visite de l’intérieur avec l’association qui gère le site.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A bientôt pour la suite

MJR


MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les tours de défense contre avions et abris en Allemagne de 1940 à 1945 (6)

Message par MJR le Mar 16 Fév 2016 - 22:16

Les tours de D.C.A. de Hambourg


Flackturm IV – St-Pauli


Construction : vers 1942.


Flackturm VI – Wilhelmsburg



Construction : octobre 1943, 2 tours de 2e génération.

Le G-Turm a été endommagé suite à une explosion le 17 octobre 1947 et le L-Turm a été détruit après la guerre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Construction d’une tour de DCA. en 1943, à priori une tour de 2° génération qui pourrait correspondre au Flaktturm VI de Hambourg-Wilhelmsburg.
«Photographie du Bundesarchiv»



Sites Internet


Site Wikipedia en français


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


De très belles photos de la tour « G-Turm » restante


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Videos du Flakturm (G-Turm) Hamburg – Wilhelmsburg


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


A bientôt pour la suite

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Les tours de défense contre avions et abris en Allemagne de 1940 à 1945 (7)

Message par MJR le Ven 19 Fév 2016 - 7:41


Les tours de DCA de Vienne


A Vienne, entre 1942 et 1944, 3 paires de tours de DCA ont été érigées, 3 « L-Turm » et 3 « G-Turm » :
- Deux tours à l’Arenbergpark (décembre 1942 – octobre 1943), de type 2, à 9 étages, nom de code Baldrian ;
- Deux tours à la caserne « Stifstkaserne » / Esterhazypark (octobre 1943 – juillet 1944) ;
- Deux tours à Augarten, district de Leopoldstadt (juillet 1944 – janvier 1945).

Les tours existent toujours.


Sites Internet



Une page wikipedia très détaillée mais en allemand

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une video extérieure du G-Turm du Augarten, une construction de type III, dernière génération.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Des videos intérieures du G-Turm du Augarten.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une video du L-Turm Augarten


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une vidéo du G-Turm « Geschützturm » Arenbergpark.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Une video du L-Turm du Esterhazypark de Vienne
concernant les travaux de sauvetage de la dernière grue de Flakturm encore existante. Initialement elle devait être détruite et ferraillée. Mais ces deux passionnés en ont décidé autrement pour conserver ce dernier vestige : 12 jours de travaux pour libérer la grue de son socle de béton, puis la récupération du vestige, tout le financement étant à leur charge.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Abri antiaérien individuel en Autriche


« Einmannbunker » à Wr. Neudorf/Nö. En Autriche.

Cet abri antiaérien individuel est situé sur le terrain de l’ancienne usine de moteurs d’avions « Flugmotorenwerk Ost-Mark, la zone industrielle de Wr.Neudorf en Basse-Autriche. Il ne reste plus que deux exemplaires de ce type d’abri.

Video :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Bibliographie sur le site de l’éditeur « Verlag Pichler » suivant, l’auteur de la plupart des videos :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

A bientôt pour la suite

MJR



MJR
membre
membre

Messages : 1033
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Allemagne : fortifications diverses

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum