Le génie à l'honneur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le génie à l'honneur !

Message par lafaye le Jeu 3 Nov 2016 - 2:17

Bonjour à tous !

Je profite du forum pour vous informer de mes dernières sorties éditoriales sur l'arme du génie. L’automne 2016 est placé sous le signe de l’arme du génie grâce à de nombreuses publications consacrées à ce sujet que ce soit chez CNRS éditions, aux éditions Pierre de Taillac, dans le magazine DSI ou dans la Revue Historique des Armées.

« L’armée française en Afghanistan (2001-2012). Le génie au combat » (CNRS éditions / ministère de la Défense) : Préface du général (2S) Jean-Louis Georgelin, Grand Chancelier de l’Ordre de la Légion d’Honneur, ancien chef d’état-major des armées (CEMA).

L’Afghanistan marque pour l’armée française le retour des combats de haute intensité. Entre 2001 et 2014, 70  000 militaires se succèdent, faisant de ce théâtre d’opérations un véritable creuset pour une nouvelle génération du feu après celle de la guerre d’Algérie. La compréhension de ce conflit, préambule d’un début de XXIème siècle particulièrement riche en engagements opérationnels pour l’armée de Terre, se révèle indispensable pour mieux saisir sa forte évolution et son adaptation aux formes nouvelles de conflictualités. Avec 89 morts et plus de 700 blessés, les militaires français ont payé le prix du sang. Pour le génie, cette opération signe le retour au premier plan de ses savoir-faire liés aux opérations de contre-guérilla. Dès 2003, les Taliban utilisent les engins explosifs improvisés pour faire peser une menace lourde sur les troupes déployées au sol. Dès lors, le génie ne cesse de s'adapter afin de pouvoir relever ce défi et conserver la liberté de manœuvre des soldats français. L'intensification de l'insurrection talibane et le changement de posture opérationnelle (2007), préambule aux opérations de combat de plus haute intensité (2008-2012) menées en Surobi  et en Kapisa, placent la lutte contre les engins explosifs improvisés au premier plan. Le génie se dote d'une chaîne complète de moyens pour lutter contre ces bombes artisanales, responsables de plus de la moitié des pertes de la coalition occidentale. Puisant dans sa riche histoire et dans les "bonnes pratiques" développées par ses alliés, le génie prend pleinement sa place dans les opérations de contre-insurrection du XXIème siècle.

Pour commander l’ouvrage (http://www.cnrseditions.fr/histoire/7290-l-armee-francaise-en-afghanistan.html)
Pour suivre l’actualité de cette publication, la page Facebook de l’ouvrage (https://www.facebook.com/genieafghanistan/)  

« Entreprendre et Réussir. Historique du 19e Régiment du Génie » (Editions Pierre de Taillac)

Le 19e RG ouvre ses archives pour faire découvrir au lecteur la richesse de sa longue histoire. Créé en 1935 à Hussein Dey, le 19e RG est l’héritier direct des traditions du génie d’Afrique. Les sapeurs d’Afrique s’illustrent pendant la Première Guerre Mondiale, notamment à Verdun (1916) et à La Malmaison (1917). Ils participent en 1925 à la guerre du Rif, au Maroc. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les unités du 19e RG prennent part aux campagnes de Tunisie, d’Italie, de France et d’Allemagne. Le 19e RG s’illustrera encore en Indochine (1949-1956) et en Algérie (1952-62), où il est implanté jusqu’en 1964, année où il quitte l’Afrique du Nord pour s’installer à Besançon. Unité de la 7e Division Blindée, il monte la garde face à l’Est durant la Guerre Froide. Avec la professionnalisation des armées, le régiment est de toutes les opérations extérieures de l’armée de Terre, de l’ex-Yougoslavie au Liban, en passant par la Côte d’Ivoire, l’Afghanistan ou la Mali. En 2010, à la dissolution du 5e RG, le régiment intègre trois nouvelles compagnies de travaux, qui en font l’une des formations les plus importantes de l’armée de Terre. En 2016, de nombreux défis s’ouvrent devant le 19e RG qui devient le premier régiment divisionnaire du génie. Illustré de nombreuses photos inédites, prises lors des opérations, de témoignages rares, cet album fait revivre l’histoire d’un régiment engagé aux quatre coins du globe tout en restant fidèle à la devise du génie « Parfois détruire, souvent construire, toujours servir ».

Pour consulter commander l’ouvrage (http://www.editionspierredetaillac.com/nos-ouvrages/catalogue/historiques-regimentaires/entreprendre-et-reussir-histoire-du-19supesup-regiment-du-genie)




« Le génie ou l’adaptation permanente (1992-2016) », article de la revue DSI , n°125, septembre-octobre 2016, p  58-65

Depuis les années quatre-vingt-dix, le génie connaît une série de transformations. Suite à la professionnalisation des armées les unités basculent du format divisionnaire à celui de la brigade (1999) avant que la réforme « Au contact » ne vienne remettre ce modèle au goût du jour (2016). Si l’on ajoute à cette adaptation structurelle, l’impact des différentes réformes de l’organisation interne des unités (comme la mutualisation du soutien avec la création des bases de défense), les diminutions d’effectifs (2010) et l’engagement opérationnel intense (qui produit des effets sur les hommes, le matériel et son emploi), le génie connaît une transformation permanente depuis 1992. L’histoire très contemporaine du 19e régiment du Génie témoigne de cette dynamique encore à l’œuvre.

Pour consulter et commander la revue (http://www.dsi-presse.com/?p=7872)  



La Revue Historique des Armées, spécial génie, n°284, octobre 2016 (Service Historique de la Défense) : Ce numéro comprend, entre autres, les actes du colloque du SHD du 25 janvier 2016 sur l’arme du génie.

Le génie est considéré depuis son origine comme une arme savante. Dès l'Antiquité, les soldats de l'armée romaine étaient des bâtisseurs autant que des guerriers. En France, les savoir-faire des ingénieurs du roi acquirent une grande renommée qui rayonna au-delà des frontières du royaume. Du Maréchal de Vauban au  général Du Portail, père du corps des ingénieurs américains au XVIIIe siècle, nombreux furent les sapeurs à se distinguer et à laisser en héritage des réalisations qui allaient bien au-delà des aspects militaires. De la poliorcétique à la mobilité et à la contre-mobilité des troupes, ou à l'aménagement des territoires en cours de pacification, le génie développe des moyens et des pratiques qui le rendent indispensable, autant pour préparer les batailles que pour stabiliser les conquêtes. L’histoire coloniale de la France révèle sa nature d'arme militaire et politique et les conflits  du XXe siècle soulignent son rôle d'expérimentateur au service de l'armée française (comme l’observation par ballon captif ou les transmissions par TSF). La garde face à l'Est durant la guerre froide, puis les opérations extérieures contemporaines, de la guerre du Golfe à l'Afghanistan, confirment l'importance de cette arme. Le génie redécouvre de manière cyclique des engagements de différentes natures (maintien de la paix-stabilisation, de contre-guérilla, etc.), qui influent sur ses pratiques, ses doctrines et son organisation.

Lien : Pour commander ou s’abonner à la revue ([url= http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/?q=content/revue-historique-des-arm%C3%A9es] http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/?q=content/revue-historique-des-arm%C3%A9es[/url])





Site Internet pour retrouver l’intégralité des publications de Christophe Lafaye (https://iep-aix.academia.edu/LafayeChristophe)

L’auteur - Christophe Lafaye est historien. Officier de réserve, il est docteur en histoire, chercheur associé au laboratoire CHERPA de l’IEP d’Aix-en-Provence et lauréat du Prix d’histoire militaire 2014, ainsi que d’une lettre de félicitations dans le cadre du prix de l’IHEDN 2014-2015 pour ses travaux sur le génie en Afghanistan. Universitaire publiant régulièrement dans les principales revues dédiées à l’histoire militaire, il fait parti de la nouvelle génération de chercheurs s’intéressant à l’homme en guerre aux XX et XXIe siècles.

Courriel : christophe.lafaye@gmail.com

lafaye
membre
membre

Messages : 22
Date d'inscription : 09/04/2015
Age : 40
Localisation : Jura

https://iep-aix.academia.edu/LafayeChristophe

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum