Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Message par MJR le Sam 19 Mar 2011 - 11:27

Equipage de pont de réserve modèle 1853.


Généralités


L’équipage de pont de réserve (modèle 1853) était destiné à servir sur tous les cours d’eau, quelle que soit leur rapidité. Il fournissait les moyens de transporter les troupes par eau et permettait de construire des ponts susceptibles de porter tous les fardeaux militaires, y compris l’artillerie de siège.

Les objets principaux qui composaient cet équipage consistent en bateaux, nacelles, chevalets à deux pieds, corps-morts, poutrelles, madriers, ancres, cordages, voitures.

Bateau

Le bateau est entièrement en sapin, à l’exception des poupées et de leurs semelles qui sont en chêne. Les planches ont 0,025 d’épaisseur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vue du bateau de l’équipage de pont de réserve modèle 1853

Les dimensions principales sont :

Longueur totale : 9,43 m

Hauteur (au corps) : 0,785 m

Largeur (au corps en haut) : 1,76 m

Largeur (au corps en bas) : 1,326 m

Poids moyen : 660 kg

Dans la construction du bateau on s’est écarté le moins possible des principes établis par la théorie ; les bordages sont droits et peu inclinés, les becs relevés.

L’arrière-bec est moins aigu que l’avant-bec, ce qui augmente la capacité du bateau et permet de rapprocher les deux trains de la voiture en chargeant le bateau l’arrière tourné vers le timon.

Le bateau d’équipage de réserve porte en dedans de chaque bordage cinq crochets de pontage distants entre eux de 0,80 m ; ceux du milieu déterminent l’axe du pont et sont placés un peu en arrière du centre de gravité du bateau.

Ce bateau renversé sur ses plats-bords est porté facilement à l’épaule par 20 hommes.

Conduit par 5 pontonniers, il peut transporter jusqu’à 25 hommes avec armes et bagages.

Le bateau d’équipage de réserve, enfoncé jusqu’au niveau de ses plats-bords, déplace 9,200 m3 d’eau, qui pèsent 9 200 kg ; si l’on déduit le plus grand poids du bateau, qui atteint 700 kg après un long séjour dans l’eau, la différence 8 520 kg, représente le poids nécessaire pour submerger le bateau.


Nacelle.


La nacelle est entièrement en sapin ; elle a les becs à peu près égaux et n’a pas de poupées, afin qu’elle puisse passer librement sous le tablier du pont.


Chevalet à deux pieds.


Toutes les parties du chevalet sont en sapin, excepté les semelles, qui sont en chêne.

Le chapeau porte sur chacune des faces latérales cinq crochets de pontage, distants l’un de l’autre de 0,80 m, comme ceux du bateau.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vue du chevalet à deux pieds du de l’équipage de pont de réserve modèle 1853

L’inclinaison des pieds dans leurs coulissent est de 20 degrés.

Il y a trois longueurs de pieds, 2 mètres, 3 mètres, 3,90 mètres, permettant de ponter depuis des profondeurs d’eau inférieures à 0,50 m jusqu’à une profondeur de 2,60 m.

Etabli dans un bateau d’équipage, le chevalet à deux pieds sert à soutenir le tablier du pont à une hauteur plus ou moins grande au-dessus des plats-bords.

Le chevalet à deux pieds, n’ayant par lui-même aucune stabilité dans le sens latéral, nécessite l’emploi de poutrelles à griffes qui le relient soit à la culée, soit à la portion de pont déjà établie.

Le pontage du chevalet à deux pieds devient pénible dans les eaux rapides dont la profondeur atteint 2 mètres, la pression de l’eau empêchant d’enfoncer les pieds.

Il est d’un mauvais emploi sur les fonds vaseux.


Corps morts.


Le corps-mort porte sur l’une de ses faces cinq crochets de pontage distants l’un de l’autre de 0,80 m comme ceux du bateau.


Poutrelles.


On emploie dans l’équipage de pont de réserve trois sortes de poutrelles, dont l’équarrissage commun est de 0,12 m.

Les poutrelles ordinaires, long. 8,00 m.

Les poutrelles de culée, long. 6,30 m.

Les poutrelles à griffes, long. 6,00 m.


Madriers.


Les madriers ont 3,90 m de longueur, 0,04 m d’épaisseur et 0,333 m de largeur. Les clés en chêne placées vers les extrémités des madriers ont pour objet d’arrêter l’extension des fentes.


Ancre.


L’ancre de l’équipage de réserve est tout en fer et pèse 65 kilogrammes. Elle est pourvue d’un jas mobile, qui, pour la commodité des transports, peut se coucher le long de la verge.
L’ancre de l’équipage de réserve a, dans un fond de gravier, une résistance de 580 kilogrammes.


Cordages.


Les cordages les plus usuels de l’équipage de réserve sont les suivants :
- les cordages d’ancre,
- les amarres ou traversières,
- les commandes de poutrelles, de guindage et de billots,
- les lignes à hommes et à chevaux.


Force du pont.


Si du nombre 8 500 kilogrammes, qui représente la force du support du bateau, on retranche le poids du tablier de la travée, lequel est de 838 kilogrammes, on trouve que le bateau ponté est capable de supporter une charge de 7 662 kilogrammes.

D’après cela, le pont d’équipage de réserve est susceptible de porter tous les fardeaux militaires de l’époque, même l’infanterie en déroute, en admettant qu’elle n’occupe que la voie du pont entre les guindages.


Voitures.


Le matériel de l’équipage de réserve est transporté par deux sortes de voitures : le haquet et le chariot de parc.

Le haquet sert à transporter les bateaux, nacelles, corps morts, chevalets, poutrelles, ancres. Le chariot de parc porte les madriers, les cordages et les autres agrès.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Vue du haquet du pont d’équipage de réserve modèle 1853

Le haquet est à brancards, la roue avant pouvant passer sous les brancards pour faciliter le tournant de la voiture.

Le bateau se charge sur le haquet, le fond en dessous, l’arrière bec tourné vers l’avant-train.

Les voitures sont ordinairement attelées de 6 chevaux, chaque cheval traîne alors un poids d’environ 650 kilogrammes.

Le haquet chargé du bateau et attelé peut exécuter un demi-tour sur un chemin de 6 mètres de largeur, pourvu qu’il ne soit point gêné par des obstacles latéraux. Dans une rue il a besoin d’une largeur de 10 mètres.


Composition de l’équipage.


L’équipage (d’après le règlement de 1878) est partagé en 4 divisions dont chacune peut servir isolément. Il y a de plus une réserve destinée à fournir des rechanges et des outils.

Chaque division comprend 18 voitures réparties en 7 sections, savoir :
1 section de culée ;
1 section de chevalets ;
4 sections de bateaux ;
1 section de forge.

Il y a 3 voitures par section de bateaux et 2 pour chacune des autres sections.

Chacune des sections de culée, de chevalets et de bateaux comporte le matériel de deux travées. Il entre ainsi dans l’équipage entier :
32 bateaux ;
8 chevalets à deux pieds ;
8 corps-morts.

Le nombre total des voitures est de 77, dont 5 à la réserve. On emploie 500 chevaux pour les traîner (6 par voiture, plus 1/12 haut le pied).


Source :

Extrait du cours spécial sur les ponts militaires et le passage des rivières et règlement sur le service et les manœuvres des pontonniers ; 1878 ; Ministère de la Guerre.









Dernière édition par MJR le Jeu 24 Mai 2012 - 5:25, édité 1 fois

MJR
membre
membre

Messages : 1087
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Message par Le Bègue le Sam 19 Mar 2011 - 20:07

Bonjour à tous,
bonjour MJR,
Puis-je ?
Après le modèle Gribeauval, les Mod 1822, 1837 et 1842, le Mod 1853. Lui, comme les autres, sera remplacé par le 1858 et lui même par le 1901.
En fait, il n'existe pas de différence notable entre chacun de ces modèles.
La différence vient de la nature et de l'épaisseur du bois.
A l'origine, uniquement en chêne, vieux de 20 ans (temps de séchage) en épaisseur de 32 mm etc... Pénurie aidant, on finira avec du sapin de 22mm.

Cordialement,
B.G

Source : Thèse "Les moyens de franchissements militaires" soutenue à Montpellier du Cdt (j'ai un trou de mémoire...) je compléterai... Embarassed
avatar
Le Bègue
modérateur
modérateur

Messages : 491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 65
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Message par Admin le Sam 19 Mar 2011 - 20:19

merci "mjr" d'avoir pris le temps de rédiger ce sujet et merci "Le Bègue" pour tes commentaires de menuisier! Laughing

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Message par Le Bègue le Dim 20 Mar 2011 - 1:06

Bonjour à tous,
Bonjour Président,
En attendant, le pont Mod 1858 sera vendu à l'étranger (déjà !) entre autre, aux U.S.A (si si si !!!) qui commenceront la Guerre de Sécession avec nos pont de l'avant...
Depuis, les choses ont un peu changé...

Amicalement,
B.G

_________________
6°RG 1969-1972, 11° Cuir 1973-1975, 6°RG 1975-1980, ENSOA 1980-1984, D.A EAG 1984-1985, 71°RG 1985-1995, DG Marseille-1995-1996.
avatar
Le Bègue
modérateur
modérateur

Messages : 491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 65
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Compléments illustrations d'après le règlement de 1916 : bateau, ancre et chevalet à deux pieds

Message par MJR le Ven 29 Avr 2011 - 22:38

Bonjour à tous,

un petit complément d'illustrations tirée d'un règlement de 1916 concernant le matériel de pont d'équipage, employé avec des bateaux en bois modèle 1853 ; comme l'a précisé notre ami Le Bègue, ces croquis représentent un bateau avec une épaisseur de de planche de 0,217 cm. La qualité de ces plans est relativement meilleure que celle du document de 1878 précédemment publié.

Support flottant : Bateau d'équipage Mle 1853

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

L'ancre

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le chevalet à deux pieds

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Remarque :

L'ensemble des dispositions de ce règlement concernant l'emploi de bateaux en bois modèle 1853 restent applicables pour l'emploi de bateaux métalliques modèle 1901, avec quelques petites réserves. En clair, l'essentiel du matériel est utilisable sur avec les deux supports flottants.





MJR
membre
membre

Messages : 1087
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Haquet destiné au transport des bateaux et matériels de pont d'équipage Mle 1853

Message par MJR le Ven 29 Avr 2011 - 22:55

Complément d'informations relatif au haquet destiné au transport des bateaux et matériels de pont d'équipage Mle 1853.

Source :

Ecoles du Génie – Instruction pratique - Ecole des ponts – instruction générale commune – 1er fascicule – Ponts d’équipages ; 1916.

Haquet

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Arrière-train

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pièces en bois :

2 brancards
1 lisoir
1 corps d’essieu
4 traverses dont un support de demi-rond
2 entretoises
4 montants

Pièces en fer :

7 arrêtoirs de poutrelle
2 brides de manœuvres
4 ranchets
1 bride d’embrêlage
1 demi-rond
1 essieu

Avant-train

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pièces en bois :

1 corps d’essieu
1 sellette
2 armons
2 tirants
1 volée
1 timon

Pièces en fer :

1 essieu
1 cheville-ouvrière
1 bride d’embrèlage
1 sassoire
1 clef de timon

Pièces accessoires

Si le haquet est un haquet de chevalets, on y ajoute 2 commandes à la voiture lorsque celle-ci n’est pas chargée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

MJR
membre
membre

Messages : 1087
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Chariot de parc des ponts d'équipage

Message par MJR le Sam 21 Mai 2011 - 20:15

Chariot de parc

Utilisation

Le chariot de parc est destiné au transport des matériels et agrès nécessaires pour les opérations de franchissement réalisés avec des ponts d’équipages (bateaux en bois modèle 1853 et ultérieurs ou bateaux métalliques modèle 1901).

Description

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avant-train

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Eléments en bois :

1 sellette-fourchette
2 tirants
1 volée
1 timon

Eléments en fer :

1 cheville-ouvrière avec chevillette
1 bande circulaire
1 essieu
1 chevillette-clef de timon et sa chaînette

Arrière-train

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Eléments en bois :

2 brancards
1 entretoise
7 épars
1 hausse
4 planches de fond
2 ridelles
4 planches de côtés
2 hayons (chacun : 1 trésaille, 1 traverse, 4 épars et une planche)

Eléments en fer :

12 ranchets
4 étriers
4 chevillettes de trésaille
Lunette de cheville-ouvrière
1 essieu

Pièces accessoires

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Arrêtoir de madriers

1 arrêtoir en bois à languette avec trous pour pitons de chaîne de brêlage.

Chaîne de brêlage grande (avec crochet à chaque bout) de 3,80 m de longueur.

Chaîne de brêlage petite. 2 chaînes de 1,26 m de longueur (entre un crochet et un piton avec écrou) munies chacune d’une chaîne support de bavon de derrière terminée par un crochet.

Faux ranchets.

4 faux ranchets à enfourchement.




MJR
membre
membre

Messages : 1087
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Ecole de navigation à la rame en bateau d'équipage

Message par MJR le Sam 21 Mai 2011 - 20:47

Ecole de navigation

Je vous invite à faire un petit tour à l'école de navigation du bateau à la rame. Naturellement ces principes de navigation sont les mêmes pour tous les types de supports flottants de l'époque (règlement de 1916), hormis quelques précautions complémentaires pour le bateau métallique modèle 1901.

L'équipage du bateau d'instruction pour l'école à la rame se compose de 4 rameurs et 1 pilote. Les légendes des schémas suffisent à comprendre les différentes manoeuvres.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




MJR
membre
membre

Messages : 1087
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Message par Admin le Sam 21 Mai 2011 - 20:59

Merci, j'aime bien ce type de document! Very Happy pirat

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Pontage avec du matériel de pont d'équipage

Message par MJR le Mar 12 Juil 2011 - 4:50

Quelques cartes postales anciennes illustrant le sujet, date estimée vers 1910, au 1er régiment du génie à l'école des ponts de Versailles et à Poissy

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

MJR
membre
membre

Messages : 1087
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Construction d'un pont à Versailles

Message par MJR le Dim 16 Oct 2011 - 2:22

Pontage avec du matériel de pont d'équipage

Construction d'un pont à priori au camp de Satory à Versailles vers 1912.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

MJR
membre
membre

Messages : 1087
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Message par GRADWOHL Jacques le Sam 11 Fév 2012 - 4:12

Manoeuvre de montage et démontage d'un pont à VIENNE
Mise à l'eau des bateaux

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Construction d'une portière

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Naviguation des portières et assemblage

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La parade

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Passage du 19e Dragond sur le pont

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Préparation à la dislocation par portières

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Démontage de portière

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Chargement des bateaux

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Stockage à l'arsenal d'ESTRESSIN

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

GRADWOHL Jacques
membre
membre

Messages : 303
Date d'inscription : 02/11/2010
Age : 62
Localisation : 67300 SCHILTIGHEIM

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Message par Admin le Sam 11 Fév 2012 - 5:38

bien Merci Jacques pour cette magnifique série!
On voit bien les opérations de mise à l'eau et la façon dont l'avant-train était enlevé et remis.

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Equipage de pont de réserve et la guerre de 1870-71

Message par MJR le Sam 18 Fév 2012 - 8:00

Equipage de pont de réserve (à priori modèle 1858) à l'épreuve de la guerre 1870-1871

En 1874, la Revue d’artillerie a publiée une série d’articles relative à l’enquête sur le matériel d’artillerie employé pendant la guerre de 1870-1871. Pendant cette guerre, les ponts d’équipage étaient encore dans le giron de l’artillerie. Cette étude critique est intéressante puisqu’elle nous apporte quelques explications sur les choix pris ultérieurement sur les matériels et personnels affectés aux unités de pontonniers.

Voici la partie de l’article consacrée à l’équipage de pont de réserve :

« Equipage de pont de réserve

Composition générale de l’équipage

En tenant compte des ressources qu’on peut trouver dans les équipages de pont de corps d’armée, et en ayant d’ailleurs égard à la rapidité avec laquelle s’exécutent aujourd’hui les opérations militaires, on doit reconnaître qu’il est avantageux et possible de modifier la composition générale de l’équipage de pont de réserve. Il serait facile de réduire le nombre de voitures de 85 à 70, tout en conservant les moyens de construire un pont d’une longueur maxima de 240 mètres environ.

Bateau et nacelle

Le bateau de l’équipage de réserve est d’un emploi très-satisfaisant. Il résiste à tous les effets du transport, navigue bien, convient à tous les cours d’eau et se prête convenablement au transport des troupes de débarquement. On peut ordinairement, grâce aux précautions en usage, s’en servir sans difficulté, quand bien même il a séjourné un certain temps hors de l’eau.

Le seul inconvénient qu’il présente, c’est son poids assez considérable, surtout quand il vient d’être retiré de l’eau.

A ce point de vue, comme à celui de la conservation du matériel en magasin,, il conviendrait de reprendre les expériences commencées avec des bateaux en tôle d’acier.

Une modification facile à exécuter, et néanmoins importante, consisterait à remplacer les poupées, qui sont fixes, par des poupées mobiles. Les bateaux s’engageant alors librement sous le tablier de pont, il serait plus aisé de remplacer les supports flottants endommagés.

Les formes et les dimensions de la nacelle sont appropriées à sa destination spéciale ; néanmoins elle pourrait, sans inconvénient, être remplacée par le bateau d’équipage, si l’on adoptait la poupée mobile.

Haquet

Le haquet est une voiture simple et solide, ayant un tournant convenable, une stabilité suffisante, même dans de mauvais chemins ; il peut suivre facilement les mouvements d’une armée et sa construction se prête bien au chargement et au déchargement des bateaux.

Chariot de parc

Le chariot de parc a un trop faible tournant ; il est lourd et difficile à charger ; il convient de le remplacer par le haquet, excepté dans les sections de forges et dans la réserve.

Chevalet à deux pieds

Le chevalet à deux pieds a été d’un très-bon usage ; le chapeau est solide, son mode d’assemblage avec les pieds et le système de suspension sont excellents.

Les modifications exécutées en 1866 sont avantageuses ; les pieds glissent assez facilement dans les coulisses, et leur inclinaison est bonne. Le nouveau mode d’attache des semelles est bien supérieur à l’ancien. Sur les fonds qui se présentent très en pente, on peut supprimer les semelles, parce que le terrain est alors généralement résistant ; on obtient ainsi une stabilité suffisante.


Tablier


Les poutrelles ordinaires ont une résistance suffisante, pourvu qu’elles soient faites avec des bois de brin de première qualité.

Les madriers s’usent rapidement ; comme on ne saurait en augmenter les dimensions sans alourdir l’équipage, il est indispensable de choisir pour les confectionner des bois sans défaut. Parmi les moyens essayés pour protéger le tablier, l’emploi du fumier est plus nuisible qu’utile ; celui du sable doit être proscrit d’une façon absolue ; les grains s’enfoncent dans le bois et amènent promptement la destruction des madriers.


Agrès, engins, et cordages

Il aurait lieu de supprimer quelques-uns des agrès et des engins en usage ; en outre, parmi ceux que l’on conserverait, un certain nombre serait donné exclusivement aux réserves. Le mode de répartition ne peut être définitivement arrêté qu’après une étude approfondie.

Chariot de batterie

Les chariots de batterie mis à la disposition des deux compagnies du train chargées d’atteler l’équipage de pont seraient avantageusement remplacés par des chariots de parc.

Forge

Il y a lieu de rechercher pour le soufflet un mode d’abri plus efficace que la chemise actuellement en usage. Le nombre des forges outillées pourrait être réduit à deux, pourvu qu’on réglât convenablement le mode de fractionnement et qu’on décidât l’emploi de rechanges ferrés.

Transport et marches


Le transport par les voies ferrées d’un équipage de pont ne présente pas bien grandes difficultés, surtout lorsque le matériel reste sur roues.

On charge une voiture sur chaque truc, et il est facile d’éviter l’emploi des trucs intermédiaires vides en faisant alterner des voitures longues et les voitures courtes.

Pendant les marches sur les routes ordinaires, on doit veiller avec soin à ce qu’il ne soit introduit dans les bateaux aucun objet étranger au service.

Les transports par eau s’effectuent facilement ; l’équipage est subdivisé en 8 trains de 4 bateaux chacun.

Deux équipages ont été ainsi conduits, l’un de Toul à Paris, l’autre de Lyon à Avignon, sans qu’il ne se soit produit aucun incident qui mérite d’être signalé.

Le chargement des objets de pontage sur les voitures et l’emplacement des rechanges ne laissant rien à désirer.


Ponts de circonstance

Quelques ponts de circonstance ont été construits pendant la dernière guerre ; les ressources de l’équipage en outils et approvisionnements ont toujours été suffisantes.

Comparaison des deux équipages (équipage de corps d’armée et équipage de pont de réserve)

La composition de l’équipage de corps d’armée est moins bien entendue que celle de l’équipage de réserve ; l’outillage, en particulier, n’est pas assez complet. Le bateau accouplé n’est, d’aucune façon, préférable au bateau de réserve ; l’assemblage des deux parties manque de solidité ; dans la navigation ascendante et pendant les transports de troupes, la cloison du milieu est gênante. Employé isolément, pour la navigation ou pour le pontage, il est tout à fait défectueux. La poutrelle articulée n’est pas d’un bon service.

Le matériel de l’équipage de corps d’armée est d’une construction plus difficile et plus coûteuse que celui de l’équipage de réserve, et les différences qu’ils présentent sont assez grandes pour qu’il en résulte des inconvénients quand on les emploie simultanément. Aussi semble-t-il qu’il y aurait avantage à supprimer l’équipage de corps d’armée et à préparer, par des améliorations apportées à l’équipage de réserve, l’adoption d’un matériel unique, satisfaisant à toutes les conditions.


Observations particulières

Les observations recueillies pendant la guerre tendent à prouver qu’ils serait avantageux d’exercer les pontonniers à jeter des ponts pendant la nuit, et de faire varier les conditions dans lesquelles s’exécutent leurs travaux ordinaires, en les combinant avec les manœuvres des autres troupes".

MJR
membre
membre

Messages : 1087
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Message par Le Bègue le Dim 19 Fév 2012 - 10:06

Bonjour à tous,
Bonjour MJR,

Juste pour les "Génie Boeufs" comme moi, quelques commentaires...

Composition générale de l’équipage
En tenant compte des ressources qu’on peut trouver dans les équipages de pont de corps d’armée, et en ayant d’ailleurs égard à la rapidité avec laquelle s’exécutent aujourd’hui les opérations militaires, on doit reconnaître qu’il est avantageux et possible de modifier la composition générale de l’équipage de pont de réserve. Il serait facile de réduire le nombre de voitures de 85 à 70, tout en conservant les moyens de construire un pont d’une longueur maxima de 240 mètres environ.

On remarquera dans l'extrait suivant :
De la source (Revue d'Artillerie) :
Sœur jumelle de la Revue du Génie, elle recueille les avis des cadres de l'Arme qui désire s'exprimer. Ce n'est pas une incohérence. A cette époque (1874), le Génie ne met en œuvre que, et rien que, les ponts les ponts destinées à la troupe (entendre par là, l'armée) car l'Artillerie dispose de ses propres ponts, celui-ci en l’occurrence.

De la longueur (240) :
Rien de nouveau sous le soleil. Si Gribeauval a choisi cette distance, cela ne relève pas du hasard. Du temps des Grands Anciens, la largeur moyenne du Rhin était de 242 mètres. Tous les spécialistes ici présents remarqueront la continuité dans l'espace temps, sauf les esprits chagrins, les PFM rabbit ...

Des ponts de circonstances :
Sans doute un petit peu d'ironie dans mes propos, mais concernant les "fondamentaux" dont se réclament certains aujourd'hui...
Un pont de circonstance n'est pas un pont réalisé de bric et de broc. C'est un pont réglementaire dont les manuels expliquent en tous sens les calculs, les modes de réalisation et la mise en oeuvre. Ces ponts là se réalisent avec les matériaux trouvés sur place et assemblé avec le matériel du Parc.
Ceci, en opposition au matériel type "Ikea", dont l'assemblage est réalise façon kit...
Aujourd'hui, les ponts de circonstances sont traités avec une coupable légèreté, et c'est bien dommage, à une époque ou plus personne ne fait la différence entre coupure sèche et coupure humide alors que la mission est invariable "Ouvrir la route".

Du stockage :
On peut ordinairement, grâce aux précautions en usage, s’en servir sans difficulté, quand bien même il a séjourné un certain temps hors de l’eau.
A cette époque, deux écoles s'affrontent. La première consiste à stocker les bateaux à l'envers avec pour avantage de voir l'eau de pluie s'écouler mais pour inconvénient de voir les coques sécher et donc perdre leur étanchéité. La seconde école veut que l'on mette du foin au fond du bateau avec l'avantage de pouvoir les utiliser à tout moment mais avec l'inconvénient de voir les bateaux pourrir si on les abandonnent trop longtemps.

Du joyeux mélange :
Dans le dernier paragraphe, l'auteur compare les deux types de ponts, le Mod 1866 et le Mod 1858, le premier étant l'ancêtre du M2 et du MLF.
C'est presque de la mauvaise foi... Ces bateaux ne sont pas conçus pour le transport de troupe. Le reproche "dans la navigation ascendante et pendant les transports de troupes, la cloison du milieu est gênante" est infondé. De fait, la France n'a jamais disposé d'un module aussi efficace que le pont autrichien dit "Birago", du nom du chevalier qui inventa et mis au point un système de pontage qui porta son nom et qui ne fut dépassé que par le modèle 1901, soit 75 ans plus tard...

Conclusion :
En regardant la date de publication, et en se replongeant dans le conteste, on discerne mieux le ballon d'essai de l'auteur dont l'idée maîtresse est enfouie dans le texte mais qui est la clef de voute du raisonnement :
A ce point de vue, comme à celui de la conservation du matériel en magasin,, il conviendrait de reprendre les expériences commencées avec des bateaux en tôle d’acier.

En ce temps là, l'Armée n'était pas encore la grande muette et chacun pouvait exprimer son avis et avancer ses idées.
Ô tempores, Ô morales

Cordialement,
Louis.
avatar
Le Bègue
modérateur
modérateur

Messages : 491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 65
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Message par GRADWOHL Jacques le Sam 5 Mai 2012 - 4:01

Voici à nouveau quelques cartes d'une manœuvre de pontage par portière du 1 RG sur la Seine

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

GRADWOHL Jacques
membre
membre

Messages : 303
Date d'inscription : 02/11/2010
Age : 62
Localisation : 67300 SCHILTIGHEIM

Revenir en haut Aller en bas

Exercice de pontage 20° bataillon 1er RG Cie 20/3

Message par MJR le Lun 7 Mai 2012 - 20:07

Exercice de pontage du 20° bataillon du 1er RG en garnison à Toul

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

MJR
membre
membre

Messages : 1087
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Mise à l'eau d'un bateau

Message par MJR le Sam 12 Mai 2012 - 7:31

Mise à l'eau d'un bateau de pont d'équipage

Lithographie ancienne

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

MJR
membre
membre

Messages : 1087
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Message par GRADWOHL Jacques le Dim 7 Oct 2012 - 4:24

Voici une carte qui montre la fabrication de la rampe d’accès

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

GRADWOHL Jacques
membre
membre

Messages : 303
Date d'inscription : 02/11/2010
Age : 62
Localisation : 67300 SCHILTIGHEIM

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Message par demex400 le Ven 11 Jan 2013 - 3:12

2 cartes postales d'un franchissement du Rhône à Vienne (Isère) (malheureusement non daté)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

quelques cartes postales de franchissement du 4 à Grenoble
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
cordialement
Jean Paul
avatar
demex400
membre
membre

Messages : 26
Date d'inscription : 10/12/2012
Age : 63
Localisation : Lot

Revenir en haut Aller en bas

Re: Equipage de pont de réserve modèle 1853 et suivants

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum