Véhicule de Combat du Génie

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par Admin le Lun 7 Jan 2013 - 7:30

Je savais que ça allait te faire plaisir!
J'ai oublié de dire que les croquis sont tirés d'un cahier de cours d'engin mécanique de la "grande" Formation Technique Appliquée de l'EAG où pas mal d'entre nous sont passés pour apprendre le métier! Laughing

Voila encore un truc commun au "biffin" et au sapeurs
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Admin le Mar 8 Jan 2013 - 6:29, édité 1 fois

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2210
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par Jean-François Brillant le Lun 7 Jan 2013 - 7:47

Les arcanes et subtilités du tourelleau S470 me sont presque totalement inconnues ! Quand je suis arrivé en Régiment, le VTT "12,7" était "relégué" aux rôles de VTT PC, de VTT Echelon et de VTT "cargo" pour les pelotons SS11.

Les VTT des Compagnies de Combat étaient déjà ré-armés avec le tourelleau T20-13 doté d'un canon de 20mm (les tourelleaux qui arment aujourd'hui les VAB T20-13).
avatar
Jean-François Brillant
membre
membre

Messages : 651
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 59
Localisation : Un patelin champenois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par Admin le Mar 8 Jan 2013 - 6:36

Lancement de ponceaux M4T6

L'emploi combiné de la bigue, du treuil et de la pelle, permettait le lancement de ponceaux dont le cadre était préalablement construit à la rive.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2210
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par Admin le Mar 8 Jan 2013 - 6:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2210
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par le sapeur le Mer 6 Fév 2013 - 6:53

Bonsoir,
J'aimerai donner une petite précision sur la remorque ARE, Elle pouvait flotter.
Dans la pratique le groupe de combat blindé possedant 2 chars, tous les lots genie étaient mis dans le VTT et comme le VCG était en principe préssurisé NBC le personnel était a l'interieur de celui-ci.

le sapeur
avatar
le sapeur
membre
membre

Messages : 25
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 55
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par papynuc le Mer 6 Fév 2013 - 6:58

Qu'elle heureuse époque ou en tenue de combat on était en chemise,cravate et tenue de combat. J'oubliais les super gants de travail à porter sur ordre.
avatar
papynuc
membre
membre

Messages : 353
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 68
Localisation : metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par Le Bègue le Mer 6 Fév 2013 - 7:09

Bonjour à tous,
Bonjour Papynuc
papynuc a écrit:Qu'elle heureuse époque ou en tenue de combat on était en chemise,cravate...

Et ouiais... A l'époque, tant qu'à mourir, fallait faire de beaux cadavres.

"Pensez à la dernière image de vous que vous voulez offrir et aux copains qui viendront ramasser votre carcasse".
Véridique !

Allez les jeunes, Basketball On prend de la graine !!!

Amicalement,
Bernard

_________________
6°RG 1969-1972, 11° Cuir 1973-1975, 6°RG 1975-1980, ENSOA 1980-1984, D.A EAG 1984-1985, 71°RG 1985-1995, DG Marseille-1995-1996.
avatar
Le Bègue
modérateur
modérateur

Messages : 491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 65
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par KRAL DOMINIQUE le Mer 6 Fév 2013 - 7:15

Salut BERNARD ,
je reconnais là ton humour.Belle citation en vérité ,mais de qui est elle ? Cynique l'auteur en vérité.
cordialement
DOMINIQUE

KRAL DOMINIQUE
membre
membre

Messages : 1163
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 56
Localisation : ESTREES ST DENIS OISE

Revenir en haut Aller en bas

VCG

Message par GUY 68 le Mer 6 Fév 2013 - 8:17

Bonjour à tous.

La remorque était largable en roulant, on va dire oui, il fallait trouver un volontaire pour ouvrir une porte arrière, ( imaginez en tout terrain) se pencher un tantinet, tendre le bras et déverrouiller le crochet (avec la remorque en tension sur le crochet). Et surtout faire attention à ses doigts, ne pas oublier que le premier devoir du combattant est de rester intac afin de continuer le combat. Mais que le sapeur est habile.
Quand j'étais jeune au 3 RG nous l'avons fait une fois, puis............
La remorque flotte, exact et pas si mal, mais avant de prendre l'eau par le joint de porte car après........
Pareil un essai avec le 3RG à La COURTINE puis........
Et puis les embrayages (je vous reparlerai des embrayages de VCG qui étaient une "innovation" sur les AMX 13) souffraient pour tirer les remorques.
Sur grand trajet, nous les accrochions aux GBC, ce qui n'était pas vraiment réglementaire mais faisait gagner du temps.
Pour ce qui est du VCG, quand il roulait le bruit intérieur était infernal, en terrain libre, à l'arrière les sapeurs arrivaient à dormir en roulant, cela m'a toujours étonné.
Et puis le VCG c'est la graisse, l'huile et la boue, chapeau aux sous off et appelés des sections, parfois, même A/C, j'ai pris la pelle et la pioche avec eux.
GUY

GUY 68
membre
membre

Messages : 117
Date d'inscription : 18/12/2011
Age : 67
Localisation : ALSACE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par BESSON le Mer 6 Fév 2013 - 19:33

Bonjour,

Voilà un alignement de VCG pris en 1991 dans l'enceinte de l'ERGM du Mans. Quelques AMX 13/75 et un SS11 avec quelques remorques ONEIDA se sont invités sur l'image :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Celui du Musée des Blindés de Saumur en 1991 :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

@+
avatar
BESSON
membre
membre

Messages : 24
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 46
Localisation : Sarthe

Revenir en haut Aller en bas

VCG démarreur hydraulique BERGER et pompe à graisse.

Message par GUY 68 le Jeu 7 Fév 2013 - 6:01

Le Berger, c’est un démarreur très puissant et très efficace, mais il fallait pomper pour monter la pression, il y avait des vieux engins qui ne démarraient que comme ça, je ne parle pas de ceux démarrant à la bouteille ou à la cartouche.
Il comprenait, sur le VCG et VTT, une pompe de mise en pression, un bloc comprenant : une réserve d’huile (H515), un accumulateur) de mise en pression avec un voyant mécanique de couleurs, une vanne, et sur le moteur un démarreur constitué de 2 pistons munis de crémaillère entrainant un pignon (débrayable) situé directement en bout (arrière) du vilebrequin.
Si au début il était conseillé de rouler Berger gonflé, par la suite il devait être vide et employé avec précautions, ce que beaucoup de gens ignoraient.
Dans le cas ou le démarreur électrique manquait de puissance car les batteries étaient faibles, pas de problème.
Mais si pour une raison précise le moteur ne tournait pas car il était bloqué, présence d’eau dans un cylindre, cylindre plein d’essence ou.. , le pilote actionnait franchement le démarreur hydraulique, les premiers paliers du vilebrequin cassait, le carter moteur cassait, moteur HS (Cela arrivait aussi au démarrage en remorque).Record au 9 RG nous avions explosé la culasse à l’arrière gauche , car une soupape était cassée et la tête était tombée dans le cylindre, le pilote voyait les culbuteurs.
Donc avant d’actionner le démarreur hydraulique le pilote devait s’assurer que la pression était nul, voyant de couleur non sorti, puis appuyer sur le déclencheur et pomper pour s’assurer que le moteur tourne librement et après si c’était bon il pompait et envoyait la sauce.
L’essence arrivait à rentrer dans les cylindres, moteur arrêté, en cas de défaut des pointeaux des carburateurs car les réservoirs étaient plus haut que le moteur et si le pilote oubliait de fermer les robinets d’isolement.
Ceci n’arrivait pas souvent.

Tu parles de graisser, graisser, il faut savoir que les joints du train de roulement étaient à simples lèvres dirigées vers l’extérieur de façon à empêcher la boue et l’eau de rentrer (du moins en théorie) donc la graisse pouvait sortir (ça oui), c’est le seul cas où j’ai vu ça, des fois il y en avait 2 joints dos à dos, mais là non. Donc la pompe à graisse et comme pour le Berger il fallait pomper et comme l'eau rentrait il fallait renouveler la graiosse très souvent, la joie de la "blindaille"…..
A+
GUY

GUY 68
membre
membre

Messages : 117
Date d'inscription : 18/12/2011
Age : 67
Localisation : ALSACE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par Jean-François Brillant le Jeu 7 Fév 2013 - 6:46

affraid

J'ai démarré et fait démarré mes bouzins des centaines de fois au Berger, jamais le moindre pépin ! Mieux que ça, quand les engins n'avaient pas tourné depuis un certain temps, ou quand il faisait froid (en Alsace ou dans les camps du triangle maudit ça arrive parfois clown ) nous utilisions systématiquement le Berger pour "dégommer" les moulins avant de démarrer "à l'électrique" !

Jamais aucun Graisseux ne nous a avisé des risques encourus !

Pour éviter l'oubli de fermeture des robinets d'arrivée d'essence nous avions une astuce pas vraiment prévues par le manuel : l'arrêt moteur se faisait en fermant les dits robinets !

La pompe à graisse... pu...naise, on s'est fait les bras avec ça ! A la limite c'était plus improductif qu'autre chose : à force de gaver les roulements on bousillait les joints qui, effectivement, ne jouaient plus leur rôle...
avatar
Jean-François Brillant
membre
membre

Messages : 651
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 59
Localisation : Un patelin champenois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par le sapeur le Jeu 7 Fév 2013 - 7:21

Je me souviens d'une manoeuvre en terrain libre"moselle 84" je pense que guy se souvient de cette manoeuvre ou mon char est parti sans batteries et tout les matins le pilote était obligé de pomper le berger pour mettre en route le char.
petite précision le dit char n'etait pas le mien mais celui d'une autre section avec son pilote en effet mon vcg a eu dés le début de la manoeuvre un probleme de bande humide et je me suis fait des frayeur avec lui il répondait a la derniere minute et certaine voitures civiles ont faillis volé en "éclat".
avatar
le sapeur
membre
membre

Messages : 25
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 55
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par carrere le Jeu 7 Fév 2013 - 8:21

A vous lire, je ne regrette pas mon choix à l'issue de ma formation initiale au 6°RG (en 1974...): combat ? franchissement ?... j'ai pris franchissement navy

Mais bon, j'ai pas échappé à la pompe à graisse... Laughing

_________________
Daniel CARRERE
6°RG - ENSOA - CIG 4 1974 / 1975 - 11°RG 1975 / 1978 - 10°RG 1978 / 1983 - 23°RG 1983 / 1984 -
4°RG
1984 / 1991 - ENSSSAT 1991 /1994 - 10°RG 1994 /1997 - ESAG 1997 / 2001 - 31°RG 2001 / 2004 - 2°GLCAT 2004 / 2006 - 68°RAA 2006 /2010 - retraite
avatar
carrere
modérateur
modérateur

Messages : 367
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 60
Localisation : Pontoise

Revenir en haut Aller en bas

VCG Berger

Message par GUY 68 le Jeu 7 Fév 2013 - 8:52

Je précise bien que beaucoup l'ignorait et que nous cassions pas le moteur à tous les coups, mais ne pas oublier que pour les blindés, le génie étant servi en dernier, il n'y avait plus que le Génie en AMX 13 et à fin et il fallait économiser les bêtes et cette consigne est arrivée dans le milieu des année 80.
C'est incroyable le nombre de pièces ,comme les chenilles, réducteurs barbotins, démarreur.... et pour les VTT système de tension, galets (les VCG n'avaient pas les mêmes), que nous avons récupéré dans les camps sur les chars destinés au champs tir.
Même des pignons de renvoi d'angle ventilateur.
Autre consigne avant mise en route le pilote devait contrôler que le ventilateur tourne à la main, j'ai rarement vu quelqu'un le faire.
De vrais ferrailleurs, notre ami le sapeur doit s'en rappeler sa compagnie était experte en la matière.
A MUNSINGEN nous ravitaillions le responsable des champs de tir en cigarettes afin de récupérer des pièces, il nous offrait un mauvais alcool fort, un jour je dis à un sergent vas lui acheter une bouteille de cognac, j'en ai mare de son tord-boyau, il m'a roulé, il a gardé le cognac pour lui et nous a toujours servi son machin.
Pour ce qui est du choix du franchissement je suis d'accord tu as bien fais.
GUY

GUY 68
membre
membre

Messages : 117
Date d'inscription : 18/12/2011
Age : 67
Localisation : ALSACE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par Jean-François Brillant le Jeu 7 Fév 2013 - 20:11

Je vois que l'article 22 ("demerden sis sich !") ne s'appliquait pas que dans la Biffe !

La récup' de pièces sur les carcasses se pratiquait aussi chez nous... et j'en connais du côté de Mailly (leurs bouzins portent de drôles de bariolages en noir et gris...) qui n'ont pas trop d'autre choix pour faire durer leurs X10 et X30 hors d'âge !
avatar
Jean-François Brillant
membre
membre

Messages : 651
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 59
Localisation : Un patelin champenois

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par Admin le Ven 8 Fév 2013 - 6:34

Un VCG du 4°RG en 1985
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2210
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par le sapeur le Ven 8 Fév 2013 - 7:31

Pour compléter ce que dit guy en effet il n'y avait pas que les moteurs, il y avait aussi les embrayages je me souvient d'une manoeuvre a Mourmelon, ou nous devions faire des embossements avec nos vcg le probleme c'est qu'a partir de 50cm creusé nous tombions dans de la craie et nos pauvres vcg ont eu bien du mal. le Travail s'effectuant de nuit, j'ai malheureusement fusillé mon embrayage car je patinais avec les patins en caoutchoux et il a fallu que le char de dépanage de ma cie vienne ramener mon char
L'embossement a été fait grace au MPG de la 1ere cie qui sont venus en renfort
dur dur mais en prenant du recule on s'amusait bien quand meme.Un autre soucie que nous avions sur les vcg et guy ne me contredira pas c'est qu'aprés plusieur mois n'inactivité les tuyaux de l'hydrolique se mettaient a fuir et le 2B était contend de voir arriver les vcg chez lui pour ce probleme.
avatar
le sapeur
membre
membre

Messages : 25
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 55
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par GUY 68 le Mar 12 Fév 2013 - 9:19

Mourmelon ou comment passer un bon WK de Paques.
3 déposes moteur 2 VCG 1 VTT et 1 axe avant pour échange embrayage sur 1 VTT, nous n'avons pas chômé et le tout couleur campagne, même les bleus de travail.Ce sont des déposes moteurs pour des visites 50h moteur, opération que nous ne faisions jamais en manoeuvres, mais ...............

Gros plan sur un moteur VCG
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On voit ceux qui se sont assis sur les pelles des VCG

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Là ils interviennent en plus sur les échappement il y a au sol un collecteur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Là un échange embrayage de VTT avec dépose de l'axe avant

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

le sapeur, il y a peut-être ton VCG

GUY

GUY 68
membre
membre

Messages : 117
Date d'inscription : 18/12/2011
Age : 67
Localisation : ALSACE

Revenir en haut Aller en bas

Etanchéitè et petites manies

Message par joe 13/4 le Lun 4 Mar 2013 - 7:19

Salut à tous

Je confirme pour les joints hydrauliques, qui, n'ayant pas été mis en pression depuis longtemps, se mettaient à fuir. Ça concernait surtout les PP. Ça s"est arrangé avec le teflon. De même, la manie de graisser les galets frénètiquement; en vertu du fait que le mieux est l'ennemi du bien, cette manie faisait plus de mal que de bien. Quant au port de la cravate en maniant la pioche, j'en ai piqué des crises de rage ( étouffées) et je n'étais pas le seul
Sapeurement votre!
Joe
avatar
joe 13/4
membre
membre

Messages : 83
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 70
Localisation : TOURS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par michdelyon le Mar 5 Mar 2013 - 1:04

Salut à tous,

Bien content d'avoir lancé le sujet VCG il y a un an maintenant, il a fleuri...!
Je crois que je vais lancer d'autres engins du passé, que j'ai sous le coude..
Michel
avatar
michdelyon
membre
membre

Messages : 38
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 67
Localisation : lyon

Revenir en haut Aller en bas

Le marchand de sable

Message par joe 13/4 le Mar 5 Mar 2013 - 1:24

Bonjour à tous

L'endormissement des hommes à bord des VCG était du à la pressurisation. Ne me demandez pas pourquoi ni comment mais c'est un fait avéré. Avec le chauffage c'était complet; l'escouade complète dans les bras de Morphé.
Je n'ai pas vérifié si cela se produisait en roulant, mais j'en doute. Par contre, pour plus de sureté, j'avais ordonné de débrancher le tuyau particulier qui amenait l'air au pilote.
Cordialement.
Joe
avatar
joe 13/4
membre
membre

Messages : 83
Date d'inscription : 04/02/2013
Age : 70
Localisation : TOURS

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par Admin le Mar 5 Mar 2013 - 6:43

Michel, il y a un an, nous ne parlions que du franchissement, maintenant c'est une autre chose, tu peux y aller cheers

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2210
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par michdelyon le Mar 5 Mar 2013 - 21:13

Hé oui, François, c'est bien comme cela que je l'entendais.. la palette tout génie s'étant étendu sur le forum, sachant néanmoins qu'il me reste mes Gillois, que j'ai toujours sous le coude.

Michel
avatar
michdelyon
membre
membre

Messages : 38
Date d'inscription : 19/02/2012
Age : 67
Localisation : lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par chris9rg22ca2a le Lun 29 Avr 2013 - 8:44

Superbe photos Guy. Vive les souvenirs de Mourmelon ou Munsingen...

chris9rg22ca2a
membre
membre

Messages : 71
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 48
Localisation : londres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Véhicule de Combat du Génie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum