NAUFRAGE DU LARC!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NAUFRAGE DU LARC!

Message par Admin le Dim 28 Oct 2012 - 22:28

En ma qualité de chef de section équipement plage, j'avais été invité à participer à une petite manœuvre sympathique à La Rochelle chez nos amis du 519.
But de l'opération, une section de combat de la 1°cie du 6°RG, devait être mise à l'eau depuis un CTM et avec les zodiacs, débarquer à la Faute sur mer et déminer la plage avant qu'une deuxième vague n'arrive avec leurs véhicules.
Je ne me souviens plus de la date mais ça devait être en 1992.
Nous sommes le soir et les démineurs partent effectuer leur mission!
Nous de notre coté, nous embarquons les VAB sur des LARC et un CTM au quartier Chef de Baie à La Pallice (519RT), pour ma part je monte sur un CTM avec le Bull Tapis!
La nuit tombe , les hommes sur la plage travaillent, nous partons les rejoindre. Composition du convoi 1 CTM en tête, 4 ou 5 LARC puis le dernier CTM avec le bull le tout accompagné de la vedette Cassiopée avec à son bord un plongeur du 519.
Dès le départ un chef d'engin LARC averti par radio que son chargement est mal centré réponse: on continu!
Nous passons sous le pont de l’île de ré, nouvel appel "il faut que je vienne à couple d’un CTM" le convoi file toujours vers l’objectif !
Le troisième appel nous glace le sang "on coule au secours", le convoi s’étend sur une très grande longueur, évidement la vedette se trouvait devant avec le chef de convoi et le plongeur !
Nous arrivons sur les lieux avec le CTM (nous effectuons un mark GPS) les autres LARC sont déjà là, ils éclairent avec les projecteurs l’étrave du LARC qui dépasse de l’eau, porte baissée projo allumé, nous cherchons le personnel le temps semble une éternité pas un bruit, mais ils sont où ! des gilets de sauvetage flottent ainsi que des bidons d’huile. ouf ! ils nous appellent, ils se tiennent et forment un cercle dans l’eau ! ils sont loin de l’épave (c’est marée descendante il y a du courant). La vedette puis le premier CTM du convoi arrivent , les hommes sont récupérés . Il faut rendre hommage à l’équipage du LARC qui a juste eu le temps de faire sortir le pilote du VAB de son engin avant la catastrophe et qui l’a récupéré dans l’eau et équipé d’un gilet !
Aussitôt il est décidé de remorquer le LARC vers l’ile de Ré. Le plongeur galère au milieu de la nuit dans le gas oil et l’huile mais il arrive à passer une remorque. Les CTM le tirent mais l’épave semble toucher le fond par moment et cette opération est longue et difficile .
C’est l’arrivée en bordure de plage, avec nos deux bull D5 nous essayons de hisser le LARC sur la plage, mais dans le sable sec et avec le poids du bestiau (sable + eau) les engins s’enlisent (et oui en plus un bull s’est plus fait pour pousser que pour tirer)
Finalement ce sont deux LARC amenés à couple du naufragé qui vont le sortir de l’eau !En fin de matinée le Larc est sauvé !

Reste un problème de taille, en effet le VAB est toujours au fond avec armement transmission et tout le bazar !
Les jours qui suivent sont consacrés à la recherche du VAB avec les moyens du 519, de la gendarmerie et des affaires maritimes, des plongeurs du 6. L’information de base pour les recherches étant le mark GPS les opérations s’effectuent au sondeur jumelles (c’est un fond plat et sablonneux) Une sergent chef, patron de CTM lance une idée "le mark ne sert à rien puisque pas fait de suite après le naufrage et qu’il y avait beaucoup de courant, nous avons pris des amères. Ce point de repère se situ à proximité d’une bouée cardinale , il n’y a qu’à partir de ce point et faire des cercles en agrandissant le rayon avec 2 CTM et une chaine mouillée entre les deux bateaux au moment où l’on croche c’est qu’il y a quelque chose ! " Les chefs qui commandent l’opération le prennent pour un neuneu Razz ! mais au bout de 4 jours il faut bien se rendre à l’évidence, cette solution est peut être la bonne !
Et c’est ainsi que l’engin fût repéré. Bon maintenant il faut le remonter, cette opération sera réalisée par les plongeurs du DIN du 6°RG avec des ballons provenant de l’ETAS me semble t’il.
Le VAB fait surface ! les plongeurs replace les ballons de façon à assurer une bonne flottaison de l’ensemble. Il est décidé de remorquer le VAB jusqu'à l’ile de ré sur la plage de Sablanceaux.
Là, pour le coup, les bulls réussissent à sortir le VAB de l'eau salée!
A peine au sec la gendarmerie procède à l’inventaire du matériel et en particulier de l’armement, ouf, il ne manque rien !
Une fois le VAB chargé sur un porte char nous rentrons ! Ce fût une quinzaine bien mouvementée et heureusement sans victimes !

Danc cette manip, mes camarades plongeurs du 6, ont travaillés sans relâche pour que le VAB sorte rapidement de l'eau. Les conditions étaient assez difficiles, pas de visibilité et surtout un fort courant malgré des plages de travaillent étant situées à l'étale. Voila le binôme au fond de l'eau a fixé les parachutes (il y a eu plusieurs relais de plongeurs au fond! plongeur ) tout est pret pour lancer le renflouage.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dans un grand remous le Vab est remonté
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Rangement du matériel, après la visite de la Gendarmerie Maritime, le VAB va être sorti Very Happy
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci à toi Fabrice pour les images (j'en avais aussi, mai pas moyen de les retrouver!)

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAUFRAGE DU LARC!

Message par KRAL DOMINIQUE le Lun 29 Oct 2012 - 3:01

Belle anecdote.

Sauf votre respect cher Admi ,je doute fort que ce sujet ait sa place dans cette rubrique dont le titre est anecdote en rapport avec le franchissement ,je te suggère d'en créer une autre que tu intitulerais ANECDOTE DE NON FRANCHISSEMENT,car pour le coup vous n'avez rien franchi du tout.
Bon il faut bien rigoler un peu,mais toute blague mise à part il est heureux que les hommes s'en soient sortis et en prime le matériel ,quoique si le matos ne s'en était pas sorti ,je pense que certains auraient pu (re)plonger(trop tentant de la faire aussi celle-là).

KRAL DOMINIQUE
membre
membre

Messages : 1170
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 56
Localisation : ESTREES ST DENIS OISE

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAUFRAGE DU LARC!

Message par carrere le Lun 29 Oct 2012 - 8:59

Le centrage du matériel sur un support flottant est primordial. J'ai eu des frayeurs lors d'un franchissement avec une 4+2 sur le Rhin pour un "mauvais" chargement. Je vous raconterai cet épisode qui heureusement n'a eu que peu de conséquences matériels cette fois là aussi...

_________________
Daniel CARRERE
6°RG - ENSOA - CIG 4 1974 / 1975 - 11°RG 1975 / 1978 - 10°RG 1978 / 1983 - 23°RG 1983 / 1984 -
4°RG
1984 / 1991 - ENSSSAT 1991 /1994 - 10°RG 1994 /1997 - ESAG 1997 / 2001 - 31°RG 2001 / 2004 - 2°GLCAT 2004 / 2006 - 68°RAA 2006 /2010 - retraite
avatar
carrere
modérateur
modérateur

Messages : 367
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 61
Localisation : Pontoise

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAUFRAGE DU LARC!

Message par Admin le Lun 29 Oct 2012 - 9:20

Oui effectivement, je dirais que sur le LARC c'est encore plus important! engin pas trop large un franc bord réduit, navigant en mer, et surtout ayant de grandes plaques de visite sur le pont pour accéder aux machines. Ces plaques étaient parfois mal fermées.
Dans ce cas précis, il me semble que le chef était un maréchal des jolies Laughing du contingent. Pour moi il n'est pas en cause, puisqu'il a rendu compte dès le départ qu'il fallait qu'il recentrer son chargement. Je ne vais pas plus loin pour ne pas polémiquer et commenter les résultats de l’enquête.

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAUFRAGE DU LARC!

Message par Jean-François Brillant le Lun 29 Oct 2012 - 19:51

En étant pragmatique, il faut seulement souhaiter que les leçons de cet incident ont été tirées et qu'elles ont conduit à un durcissement des procédures de contrôle préalables à la navigation.

avatar
Jean-François Brillant
membre
membre

Messages : 657
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 59
Localisation : Un patelin champenois

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAUFRAGE DU LARC!

Message par CPIO le Mar 30 Oct 2012 - 5:10

Beau récit d'un naufrage qui se termine bien. Une fois de plus est mis en évidence le fait que les "grands chefs" devraient écouter leurs spécialistes, surtout quand ils sont compétents, d'expériences et exercent dans des spécialités qui sont pointues et non sans risques.
J'ai souvent observé que nos chefs, quand ils étaient "généralistes" avaient parfois quelques difficultés avec les spécialistes qui plus est subalternes, dès lors qu'ils perturbaient par des observations pertinentes, leur bel ordonnacement.
Cette anecdote me rappelle la perte d'un AMX30 tombé du pont d'un chaland en pleine nuit dans le Rhin, avec une issue beaucoup moins heureuse. (voir à la rubrique bateaux - Chaland atelier bigue de 50T).

_________________
Gilles CAMPILLO - CPIO : 1964: 6 RG - 1965: ENSOA + EAG - 1966: 33 RG/FMR/GCFR Pilote du Rhin - 1973: Ecole de Plongée Armée de Terre - 1976: 33, puis 32 RG Chef d'équipe SAF - 1981: 1 RPIMa - 1986: Coëtquidan Cdt de la CI - 1990 Fin de service actif.[b]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 414
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAUFRAGE DU LARC!

Message par KRAL DOMINIQUE le Mar 30 Oct 2012 - 7:27

en lisant le dernier commentaire,je suis allé jeter un oeil sur ce super reportage sur la pêche au char d'assaut ,il m'avait échappé.
J'ai pris également conscience de l'étendue des moyens et des missions du génie à ce que je qualifierai de "grande époque" ;ce qui me rend encore plus fier d'avoir fait partie pendant un an de cette grande arme qu'est le génie ,qui devient je le note au fil des commentaires ,malheureusement portion congrue .J'y perçois avant tout une grande perte de savoir faire.

KRAL DOMINIQUE
membre
membre

Messages : 1170
Date d'inscription : 28/07/2012
Age : 56
Localisation : ESTREES ST DENIS OISE

Revenir en haut Aller en bas

Re: NAUFRAGE DU LARC!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum