FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Sam 30 Oct 2010 - 23:18

En 1966 la flottille du Rhin qui appartenait à la Marine Nationale (voir dans la rubrique livres du forum) fût transférée à l’Armée de terre et plus exactement à l’arme du Génie avec la création de l’Elément de Paix du Groupement de Chalands de Franchissement du Rhin (EPGCFR) toujours basé dans l’ancienne base de la Marine créée en 1954 le long du bassin n°1 du port de Kehl en Allemagne nommée par le Génie quartier Berthezène. .
Au mois d’Aout 1970 il est incorporé au 33° Régiment du Génie à Kehl et rattaché en temps de guerre à la 62° division militaire (zone de franchissement du Rhin) dont le PC est à Strasbourg.
En 1978 le 33RG est dissous, c’est la naissance du 32°RG toujours à Khel, l’EPGCFR prend le nom de33° Bataillon des Engins Fluviaux du Génie (33° BEFG) et est rattaché au 32°RG.
En 1991 c’est la fin de l’histoire, la flottille est dissoute et remise au service des domaines Allemand qui a financé leur construction!
Le seul bateau survivant de ce gâchis est L’Amiral Exelmans bateau école qui était le seul à avoir été acheté par les forces française en allemagne , il continuera de vivre au Port Autonome de Strasbourg au sein du 1°RG.
L'ADC MHOR dernier patron du bateau m'a confirmé que l'Amiral Exelmans avait été vendu suite à la dissolution du 1°Génie et que son nouveau propriétaire l'a pris en compte en juin 2010 Evil or Very Mad Sad

je n'ai pas d'insigne pour ces 2 formations donc je poste au moins celui du régiment et le Brevet de pilote du Rhin
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par Admin le Mar 10 Mai 2011 - 6:23, édité 1 fois
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Jeu 4 Nov 2010 - 0:49

voila y à qu'à demander, le Colonel Eglemme dernier chef de corps du 1RG et collectionneur d'insignes nous a proposé son aide!
Résultat l'insigne du 83°BEFG avec commentaire et symbolique :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
83ème bataillon d’engins fluviaux du génie
La capacité de franchissement sur le Rhin, vitale dans le cadre de la guerre froide, est d’abord une responsabilité de la Marine (qui entretient une flottille de 1870) au 1er octobre 1966 date de création du Groupe de Chalands de Franchissement du Rhin (GCFR) à Kehl. Devient 33ème GCFR à la dissolution du 33ème RG, puis 83ème BEFG le 1er juillet 1984.
Unité rattachée au 32ème RG, dissolution en juin 1991 à Kehl.

Symbolique : sur une ancre, un gouvernail évoque la mission de l’unité, alors que les couleurs noir et rouge et la cuirasse dorée indiquent l’appartenance au génie.
Fabrication : Balme, numérotée à 300 exemplaires. Homologué sous G 3522 en 1988. Dos granuleux. Fixation par épingle sertie dans deux pastilles.

L’unité forme elle-même ses spécialistes (« pilote du Rhin ») aux métiers de la batellerie. Ces derniers portent un insigne de qualification de niveau supérieur (BMP 2).
Voir poste au dessus
Symbolique : gouvernail doré portant un chaland. Inscription « pilote du Rhin ».
Fabrication : Delsart. Homologué sous GS32. Dos granuleux. Attache par épingle.

avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Dim 7 Nov 2010 - 0:53

quartier Berthezène le pont roulant
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
un chaland MY sorti de l'eau par le pont roulant
[URL=http://img210.imageshack.us/i/sanstitre3hod.jpg/][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Crédit Marc Lorentz
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par MJR le Ven 28 Jan 2011 - 21:03

L’école de pilotage du Rhin

1919-1930 : l'Ecole de Pilotage du Rhin au sein des Forces Maritimes du Rhin

Le 1er avril 1919 la Marine nationale ouvre une école de pilotage du Rhin à Strasbourg. Elle est installée dans une barque du port de Strasbourg où les élèves reçoivent un enseignement théorique. Deux anciens chasseurs de sous-marins lui sont affectés pour la pratique du fleuve, mais, bientôt, ceux-ci s’avèrent impropres à assurer la bonne marche de l’instruction en raison de l’insuffisance du logement à bord et des frais d’exploitation qu’ils entraînent.

Il est alors décidé d’abandonner les installations provisoires pour embarquer l’école sur un navire rhénan réquisitionné. Successivement, les remorqueurs « Muhlheim », « Rhenania IV », « De Gruyter », « Niederwald » (3 490 t) et enfin le transport « Parsifal » servent de bâtiment école.

En mars 1920 la flottille du Rhin est considérablement réduite. De ce fait, le nombre de pilotes déjà formés étant suffisant, l’École de Pilotage est dissoute et l’on se contente d’entretenir l’instruction des pilotes au cours des voyages que les bâtiments effectuent en service normal sur le Rhin.

En fin 1922, le nombre de bateaux ayant augmenté, le commandant de la flottille décide de rétablir l’école, toujours sous la direction de l’officier des équipages Lhotellier. Celle-ci fonctionne d’abord au ralenti avec des moyens précaires, quand survient un événement qui impose la nécessité d’un plus grand nombre de pilotes.

Alors que la flottille du Rhin est fortement impliquée dans l’occupation de la Ruhr, les besoins en pilotes du Rhin sont de plus en plus nombreux.

Cependant, l’école, à cette époque, n’a pas l’importance qu’elle possèdera après la seconde guerre mondiale. Elle n’est pas officiellement reconnue comme école militaire proprement dite et le bulletin officiel de la Marine n’en fait aucune mention. Aucun diplôme militaire ne sanctionne la fin des cours qui sont de durées variables.

La mention d’aptitude au pilotage est décernée par le pilote major. Par la suite, au bout d’un certain temps de pratique, les pilotes militaires peuvent obtenir la patente internationale de batelier du Rhin. Cette patente est indispensable à tous conducteurs de bateaux rhénans.

L’officier des équipages Lhotellier, après avoir exercé ses fonctions pendant 7 ans, prend sa retraite en 1926. Le travail qu’il a fourni est d’un intérêt considérable. Il a dressé des cartes de Strasbourg à Cologne et écrit le Manuel du Batelier qui traite toutes les questions utiles aux usagers rhénans. Il est remplacé par M. Merlin, également officier des équipages, pilote de la flotte, qui dirige la formation des pilotes du Rhin jusqu’au retrait de nos troupes d’Allemagne en 1930. Mr. Merlin continu les travaux entrepris par son prédécesseur. En particulier, il dresse les cartes de la Moselle qui, à l’époque, est plus navigable qu’actuellement ; il résume et simplifie le « Manuel du Batelier » et le fait paraître en langues françaises et allemande sous le titre de « Guide du Batelier du Rhin ».

Pendant la période 1919-1930, 34 officiers mariniers et quartiers maîtres obtiennent la mention d’aptitude au pilotage du fleuve.


1946-1966 : l'Ecole de Pilotage du Rhin au sein des Forces Maritimes du Rhin


A l’issue de la deuxième guerre mondiale, le Capitaine de Vaisseau Le Hagre prend le commandement des formations de la Marine sur le Rhin. Ayant déjà été embarqué sur le fleuve comme enseigne, il a été témoin de la résistance passive des Allemands en 1923. Il crée une nouvelle école de pilotage, plus importante que la précédente et lui procure des moyens et une large autonomie dans le sein des Forces Maritimes du Rhin.

Dès avril 1945, il fait appel à Mr. Merlin alors en retraite. Rappelé à l’activité à l’âge de 63 ans, celui-ci réunit autour de lui les anciens pilotes qu’il peut atteindre et un groupe d’officiers mariniers. L’école fonctionne d’abord à Kehl d’où, à bord de vedettes, est étudié le secteur d’Alsace, puis, en septembre de la même année, elle s’installe à St. Goar. Cette ville située au cœur de la zone montagneuse appelée « Gebirge », à mi-distance entre Bâle et la mer, convient au mieux à une bonne formation des élèves pilotes.

En fin 1945, l’officier des équipages Merlin retourne à la vie civile et passe la suite à l’officier des équipages, pilote de la flotte Friant après trois mois de stage.

Partie intégrante des Forces Maritimes du Rhin, mais distincte de la flottille opérationnelle, l’Ecole de Pilotage du Rhin mérite une mention spéciale.

Créée le 1er avril 1919 à Strasbourg avec ses deux disciplines traditionnelles à terre et sur le fleuve, cette école a formé, après la 1ère guerre mondiale, les pilotes militaires de la 1ère Flottille du Rhin dont l’utilité au point de vue économique et politique a été déterminante lors de l’occupation de la Rhénanie en permettant de briser la grève de la batellerie allemande qui avait duré 6 mois.

Après la deuxième guerre mondiale, l’un des premiers soins du commandant des Forces Maritimes du Rhin a été de réorganiser une nouvelle Ecole de Pilotage installée à Saint Goar pour son instruction théorique et pour ses sorties d’application successivement sur les bâtiments écoles « Marceau » (déc. 1945) « Général Mangin » (mars 1948).

En novembre 1953 après 8 ans de présence à St. Goar, l’Ecole de Pilotage revient s’installer dans la nouvelle base de Kehl en même temps que le bâtiment école « Amiral Exelmans » lui est affecté. Jusqu’en 1966 l’Ecole de Pilotage a formé tous les pilotes militaires de la Flottille du Rhin (256 élèves de 1945 à 1966). En outre la qualité de son enseignement a conduit des nations alliées à demander son concours pour la formation de leurs pilotes militaires rhénans. C’est ainsi que l’Ecole a reçu comme élèves 18 militaires belges de 1953 à 1957 et 52 militaires allemands de 1958 à 1954.

En fin 1945, l’officier des équipages Merlin retourne à la vie civile et passe la suite à l’officier des équipages, pilote de la flotte Friant après trois mois de stage. En 1949, il publie un nouveau guide du batelier

La formation initiale des Pilotes du Rhin

Le Rhin, après les destructions qui marquèrent la fin de la guerre, n’est pas encore navigable sur tout son cours. Tous les ponts sont détruits et effondrés dans le fleuve ; la flotte rhénane est coulée presque en totalité. De très nombreuses épaves encombrent le chenal. Naviguer dans ces conditions, comporte des risques supplémentaires, mais la situation est cependant meilleure qu’en 1919. Bien que ne traitant qu’une partie du fleuve, les documents laissés par les prédécesseurs permettent de commencer, sans aucune perte de temps, l’instruction des pilotes. Puis, à mesure que les travaux de déblaiement du Rhin avancent, les secteurs d’études sont élargis jusqu’à la totalité du cours navigable du fleuve de Bâle à la mer.

Le premier bâtiment école est le « Marceau », (décembre 1945) vapeur à roues d’une cinquantaine de mètres de long, renfloué et remis en état. Il est inconfortable et très dur à manœuvrer. Il n’y a pas le choix. En mars 1948, ce dernier est remplacé par le « Général Mangin » qui lui aussi, vient d’être renfloué et remis en état.

Enfin, en 1953, pour éviter les désagréments d’une nouvelle réquisition, les forces maritimes du Rhin effectuent l’achat d’un paquebot rhénan plus petit nommé « Germania » que l’on transforme pour les besoins de l’école et que l’on baptise « Amiral Exelmans ».

En novembre 1953, après plus de huit années de présence à St. Goar, l’école de pilotage est basée à Kehl, dans le port de la nouvelle base marine. Avec les différents moyens mis à sa disposition, il est possible de continuer les travaux entrepris par les prédécesseurs. C’est ainsi que de 1945 à ce jour, 174 élèves dont 11 de la Marine Royale Belge, ont suivi avec succès les cours de l’école de pilotage du Rhin.

Grâce aux comptes-rendus trimestriels adressés par l’Officier Principal des Equipages Friant, commandant l’Ecole de Pilotage du Rhin au commandant des F.M.R., nous apprenons quelques détails intéressant sur le déroulement de ce type de stages :

Une session de formation des pilotes de 1953.

Elèves : 15 élèves français et 6 belges.

Lieu : St-Goar.

Durée : environ 6 mois.

Il s’agit de la première session de formation qui se déroule essentiellement à bord du bateau Amiral Exelmans. Ce premier stage de formation d’une durée de 6 mois comprenait une formation théorique, essentiellement dispensée à la base de St. Goar, d’une formation pratique au pilotage à bord de l’Amiral Exelmans, entre Ottmarsheim et la frontière hollandaise, des séances de pilotages à bord des vedettes de la flottille de Bingen, avec des chalands de Kehl, et même à bord des bateaux de la C.F.N.R. Le stage de formation se termine fin octobre par le passage de l’examen de pilote et la remise du des certificats le 31 octobre 1953. Le stage comprend toutefois 15 jours de congés d’été au mois d’août 1953.

Déroulement détaillé d’avril à octobre 1953 :
- début des cours le 1er avril 1953 : en attendant la possibilité de disposer du bateau Amiral Exelmans, le commandant de l’E.P.R. demande à la flottille du Rhin à Bingen de mettre à sa disposition quelques vedettes qui lui permettent pendant les deux premières semaines de faire quelques sorties entre Mayence et Cologne ;
- 18 mai 1953 : appareillage vers Strasbourg, arrivée le 21 mai ; appareillage de Strasbourg le 26 mai et arrivée à Kehl le même jour à 9h30 (à priori à bord du bateau Amiral Exelmans) ;
- 27 mai 1953 : pilotage à bord d’un chaland ;
- 29 mai 1953 : appareillage de l’Amiral Exelmans vers l’aval ; 30 mai amarrage à Bingen ;
- Du 1er au 6 juin 1953 : exercices aux ordres du Commandant de la Flotte Nord ;
- 7 juin 1953 : arrivée à St. Goar ;
- Du 8 au 13 juin 1953 : exercices théoriques et manœuvres dans le « Gebirge » à bord des bâtiments de la C.N.F.R. ;
- Du 15 au 19 juin 1953 : pratique du pilotage entre St. Goar et la frontière hollandaise et visite des ports de la Ruhr ;
- 20 juin 1953 : retour à St. Goar ;
- Du 22 au 23 juin 1953 : études théoriques ;
- 24 juin 1953 : appareillage vers Strasbourg ; arrivée le 26 juin ;
- 29 juin 1953 : appareillage vers Ottmarsheim et retour à Kehl le 30 juin 1953 ;
- Du 1er au 2 juillet 153 : pilotage entre Maxau et Kehl ;
- 3 juillet 1953 : appareillage vers l’aval, amarrage à St.-Goar le 4 juillet 1953 ;
- Du 6 au 11 juillet 1953 : cours théoriques ;
- Du 15 au 18 juillet 1953 : pratique du pilotage en St.-Goar et Oberwinter ;
- 20 juillet 1953 : appareillage vers Strasbourg ; amarrage à Kehl le 22 juillet 1953 ;
- 23 juillet 1953 : appareillage vers Ottmarsheim ; amarrage à Strasbourg le 24 juillet 1953 ;
- Du 27 au 31 juillet 1953 : pratique du pilotage entre Strasbourg et Spire ;
- 4 août 1953 : appareillage vers l’aval, arrivée à St.-Goar le 7 août 1953 ;
- Du 8 au 25 août 1953 : permission de détente pour les élèves ;
- Du 27 au 29 août : pratique du pilotage entre St.-Goar et Cologne ;
- Du 1er au 5 septembre 1953 : études théoriques et manœuvre dans le « Gebirge » ;
- Du 7 au 11 septembre 1953 : St. Goar – Kehl ;
- Du 15 au 18 septembre 1953 : navigation pratique entre Ottmarsheim et Lauterbourg ;
- Du 21 au 25 septembre 1953 : pratique du pilotage entre Kehl et Oberwinter et arrivée à St.-Goar ;
- Du 28 septembre 1953 au 1er octobre 1953 : navigation entre St.-Goar et Kehl ;
- Du 5 au 10 octobre1953 : pratique du pilotage entre Ottmarsheim et Spire ;
- Du 12 au 17 octobre 1953 : études théoriques à Kehl ;
- Du 19 au 24 octobre 1953 : navigation vers l’aval, jusqu’à Bonn, puis amarrage à St.-Goar ;
- Du 26 au 29 octobre 1953 : examens pratiques en navigation entre St.-Goar et Kehl ;
- 30 octobre 1953 : arrivée à Kehl et fin des cours ;
- 31 octobre 1953 : remise des certificats.

Les stages de perfectionnement des Pilotes du Rhin.

L’Ecole de Pilotage du Rhin dispensait des stages de perfectionnement d’une durée d’environ 19 jours au profit des pilotes du Rhin. Le programme de ce stage comportait la révision des cours théoriques et la prise en compte des différentes modifications qui se sont produites sur le Rhin durant leur absence. A l’issue de leur stage leur certificat de pilote était renouvelé conformément à l’article 59 de l’arrêté du 1-4-50.

Grâce au compte-rendu du 20 décembre 1952 adressé par l’Officier Principal des Equipages Friant, commandant l’Ecole de Pilotage du Rhin au commandant des F.M.R., nous apprenons quelques détails intéressant sur le déroulement de ce type de stages : « Retardé par suite des manœuvres, le stage de perfectionnement a commencé le 24 novembre1952 et s’est terminé le 13 décembre 1952. Pendant cette période de trois semaines, les stagiaires, au nombre de huit, ont fait une révision complète du pilotage de Bâle à la mer, des connaissances générales et des règlements de police pour la navigation du Rhin. Ils ont pu ainsi se remettre en mémoire les sections qu’ils n’ont pas pratiquées depuis quelques temps, se rendre compte des changements intervenus dans la pratique des chenaux et des modifications apportées aux règlements dans le courant de l’année. En raison de la crue importante qui a maintenu le fleuve, pendant toute la durée du stage, à un niveau enlevant tout intérêt à la navigation en tant que pilotage, il ne m’a pas été permis d’utiliser une vedette comme je vous l’avais demandée. Un interrogatoire a clos cette session. Les notes ou appréciations ont été adressées aux commandant respectifs des pilotes stagiaires ».
D’après les quelques renseignements dont nous disposons, un autre stage s’est déroulé du 2 au 20 février 1953. Il a été suivi par quatre Seconds-Maîtres pilotes.

Nous disposons également de quelques informations sur le stage de l’année 1962. Ces renseignements concernant cette formation ont été tir de la lettre n°F.M.R./3 du 25 janvier 1962, signée par le Capitaine de Vaisseau Javouhey, commandant les Forces Maritimes du Rhin, adressée au Ministre des Armées, à la Marine, E.M.G. / 2 et E.M.G. / 3.

Ce document nous révèle le programme du bateau école Amiral Exelmans pour l’année 1962 :

« Programme général du bateau Amiral Exelmans :
- Janvier – février 1962 : carénage au cours desquels les élèves du collège technique de la navigation rhénane de Strasbourg effectuerons des sorties d’application ;
- 1er mars au 30 septembre 1962 : stage de formation des pilotes du Rhin d’une durée de sept mois ;
- Octobre et novembre 1962 : stages de révision pour les pilotes de la flottille Rhénane ;
- Décembre 1962 : carénage.

Stage de formation des pilotes du Rhin.

Elèves : 5 élèves français (3 Seconds Maîtres et 2 Quartiers Maîtres) et de 9 élèves allemands (sous-officiers et soldats du génie).

Lieu : Kehl.

Durée : environ 7 mois.

Séjour à l’étranger : lors de la transmission de ce document, le commandant de l’E.P.R. demande aux destinataires de bien vouloir informer officiellement les Autorités Suisses et Hollandaises des prévisions de déplacements et d’escales de l’AMIRAL EXELMANS qui séjournerait en Suisse du 30 mars au 2 avril et aux Pays-Bas du 10 au 17 mai 1962.

Le programme de formation des pilotes du Rhin : cours théoriques et cours de navigation pratique, entre Bâle et Rotterdam. Par rapport au stage décrit précédemment, la formation commence un mois plutôt, c’est-à-dire dès le mois de mars. La navigation pratique passe désormais les frontières hollandaises et suisses.

Déroulement détaillé d’avril à septembre 1962 :
- 1er mars 1962 : début des cours à Kehl ;
- Du 7 au 9 mars 1962 : pilotage entre Marckolsheim et Karlsruhe ;
- Du 29 mars au 2 avril 1962 : pilotage entre Kehl et Bâle (séjour en Suisse du 30 mars au 2 avril matin) ;
- Du 8 au 24 mai 1962 : pilotage entre Kehl, Nimègue ; Rotterdam, Arnhem, Cologne et Kehl (séjour en Hollande du 10 au 17 mai 1962) ;
- Du 1er au 22 juin 1962 : pilotage entre Marckolsheim et Worms ;
- Du 25 au 27 juin 1962 : pilotage entre Kehl et Mannheim ;
- Du 1er au 10 août 1962 : pilotage entre Kehl et Düsseldorf ;
- Du 20 au 24 août 1962 : pilotage entre Marckolsheim et Mannheim ;
- Du 30 août au 3 septembre : pilotage entre Kehl et Karlsruhe ;
- Du 19 au 26 septembre 1962 : examens pratiques avec pilotage entre Kehl et St.-Goar ».


Le rôle de l’E.P.R. pour la relance de la navigation commerciale


Au lendemain de la seconde Guerre mondiale, le chenal navigable du Rhin est encombré par vingt ponts écroulés, dans lesquelles ont été pratiqués des passes de 45 m de large, et par de nombreuses épaves. En effet, pratiquement l’intégralité de la flotte commerciale rhénane a été coulée, soit lors des bombardements aériens pour l’artillerie, ou sabordée sur place dans les rades et les ports. Le génie militaire à mis en place de nombreux ponts de circonstances, sur lesquels ont a également aménagé des passes navigables.

Malgré ces nombreux obstacles, le trafic commercial a repris depuis décembre 1945. Il est important en aval de Strasbourg et particulièrement intense en aval de Ludwigshafen. En effet les besoins de transport sont importants pour la relance de l’industrie et le ravitaillement des troupes d’occupation alors que la remise en état de l’infrastructure ferroviaire et routière demandera encore de nombreuses années.

C’est dans ce contexte particulier de l’après-guerre que la Marine Nationale va jouer un rôle important au profit du développement de la navigation commerciale européenne, et plus particulièrement pour la flotte commerciale rhénane française.

Son action concerne trois domaines :
- la réalisation et la publication de documents relatifs à la cartographie du Rhin et à la batellerie ;
- la participation à l’élimination des obstacles ;
- le soutien pour le développement de la flottille commerciale française par des actions de formation.


Réalisation et publication de documents relatifs à la cartographie du Rhin et à la batellerie


Le bateau école de pilotage Amiral Exelmans oeuvrera dans le cadre de l’Ecole de Pilotage du Rhin a réalisé des relevés cartographiques précis du Rhin, mis à jour régulièrement.

Pour cette mission, ce bateau était doté de deux sondeurs « échoscope » et « échographe » de la firme « ELAC » de Kiel. L’échographe qui enregistre la courbe des fonds sur une bande de papier nous est d’un intérêt particulier pour l’étude du chenal. Jusqu’à présent, les profondeurs données et diffusées par les Services compétents ne concernaient que celles des seuils, endroits les moins profonds qui, en fait, sont les seuls intéressant le marinier. En 1953, profitant d’un régime favorable du fleuve, niveau bas et débit stable, l’équipage de l’Amiral Exelmans a effectué des sondages sur toutes les profondeurs entre Ottmarsheim et Rotterdam. Ce tracé qui est probablement le premier qui ait été fait sur un si long parcours, intéresse les pilotes et les techniciens du fleuve. Le bateau est également équipé d’un radar « Telefunken » et d’un compas magnétique liquide.

Grâce à ces travaux, l’Officier Principal des Equipages Hervé Friant, commandant l’Ecole de Pilotage du au, a publié en 1954, avec l’aide d’Alain DONNARD Premier Maître timonier, Officier en second de l’Ecole de Pilotage du Rhin, le « Guide pour la navigation du Rhin- à l’usage des pilotes militaires du Rhin, des bateliers, des pratiques du fleuve et des plaisanciers ». Cet ouvrage édité en 3 langues dans le secteur civil depuis 1954, constitue encore le document de base des usagers du Rhin de toutes nationalités.

Un autre document très important pour la navigation fluviale. Il s’agit des croquis de navigation de Bâle à la mer, réalisé par l’Ecole de Pilotage du Rhin. La première édition est parue en langue française en mai 1949, suivie d’une édition allemande en août 1950. L’édition suivante, de mai 1954, est le résultat de l’expérience acquise par les cadres de l’Ecole de Pilotage du Rhin après une pratique de neuf années sur ce fleuve. Les observations fréquentes prises à des niveaux différents ont permis de situer dans leurs limites approximatives les bancs de gravier et autres dangers. Le tracé du chenal ainsi obtenu suit sensiblement le talweg. Les auteurs tiennent compte des suggestions de la part des mariniers ou autres usagers du fleuve en apportant des modifications importantes pour faciliter l’usage des croquis. En particulier le secteur hollandais, les canaux maritimes et l’embouchure de l’Escaut sont présentés d’une façon qui semble plus pratique. Ces renseignements ont été relevés sur des cartes du Service hydrographique de la Marine française et sur des documents hollandais.

D’autres éditions paraîtront encore par la suite. Elles sont régulièrement remises à jour par les instructeurs de l’Ecole de Pilotage du Rhin, d’après les renseignements pris lors des navigations du bâtiment-école Amiral Exelmans.

La Marine nationale a publiée des guides et cartes de navigation fluviale après la Première et la Seconde Guerre mondiale, dont voici quelques exemples :
- Jean Lhotellier, Officier Principal des Equipages, Pilote de la Flotte, Pilote-Major de la Flottille du Rhin (1919-1926) : Manuel du batelier ; Editions « La Navigation du Rhin » ; 1928 ;
- Léon Merlin, Officier en Chef des Equipages de la Flotte, Pilote-Major de la Flottille du Rhin (1926-1930), commandant l’Ecole de Pilotage du Rhin en 1945 : Guide du batelier du Rhin ; Editions « la Navigation du Rhin » ; 1930 ;
- 1er Maître Pilote de la Flotte Dury sous la direction de l’Officier des Equipages Friant, commandant l’Ecole de Pilotage du Rhin : Le Rhin Croquis de navigation de Bâle à la mer ; Ecole de Pilotage du Rhin ; 1er décembre 1947 ;
- Léon Merlin, Officier en Chef des Equipages de la Flotte, Pilote-Major de la Flottille du Rhin (1926-1930), commandant l’Ecole de Pilotage du Rhin en 1945 : Guide du batelier du Rhin ; Editions « la Navigation du Rhin » ; 1949 ;
- Zeichnungen für die Schiffahrt und Leitfaden für den Steuermann von Basel bis zur Nordsee ; Ecole de Pilotage du Rhin ; 1er décembre 1950 ;
- Officier des Equipages Friant, Pilote de la Flotte, Commandant l’Ecole de Pilotage du Rhin et l’Amiral Exelmans, assisté du Premier Maître Dulas, du Maître Leveque et du Second Maître Lamour, instructeurs, dessin effectué par Monsieur Paul Schröter : Le Rhin – Der Rhein, Croquis de pilotage et croquis de navigation de Bâle à la mer ; Ecole de Pilotage du Rhin ; mai 1954 ;
- Hervé Friant, Officier principal des Equipages, Pilote de la Flotte, commandant l’Ecole de Pilotage du Rhin et l’Amiral Exelmans, en collaboration avec Alain Donnard, Premier Maître timonier, Officier en second de l’Ecole de Pilotage du Rhin : Guide du Rhin et Instructions Nautiques Rhénanes à l’usage des pilotes militaires du Rhin, des bateliers, des pratiques du fleuve et des plaisanciers ; Service du Commissariat de la Marine, Strasbourg ; 1956 ;
- Travail de base effectué par l’Officier des Equipages Friant, Pilote de la Flotte, ancien Commandant l’Ecole de Pilotage du Rhin et l’Amiral Exelmans, dessins effectués par Monsieur Paul Schröter, complété par les observations réalisées à bord du bâtiment-école Amiral Exelmans, par les instructeurs pilotes Premier Maître Salmon, Maître Gallais, Second Maître Kronenberger, sous la direction de l’Officier Principal des Equipages Derrien, Commandant l’Ecole de Pilotage du Rhin et l’Amiral Exelmans : Le Rhin –Guide pour la navigation ; Ecole de Pilotage du Rhin ; 1963.


Soutien pour le développement de la flottille commerciale française


Après la Seconde Guerre mondiale, la flottille commerciale française sur le Rhin était réduite à néant. L’Ecole de Pilotage du Rhin forme les jeunes gens de l’école des bateliers de Strasbourg dans le cadre de stages d’application et les anciens marins dans le cadre de leur reconversion.

Tous ces jeunes matelots et pilotes sont destinés à assurer la renaissance de la flotte commerciale sur le Rhin. Le journal allemand « Badische Tagblatt » du 14 ou 15 novembre 1957) nous livre quelques renseignements à ce sujet : « L’Ecole de Pilotage flottante. Un bateau d’un genre spécial est stationné au port de Kehl : « l’Amiral Exelmans » qui, autrefois, appartenait à la Marine de guerre française et qui est actuellement une école flottante. A bord de ce bateau, des anciens membres de la Marine Nationale sont formés pilotes pour la navigation intérieure française. Mais parce que la formation ne doit pas se limiter aux voies navigables françaises, on a choisie Kehl comme port pour l’école flottante. Les 32 élèves pilotes qu’on forme par cours, sont des civiles, mais pourtant ils portent l’uniforme bleu des matelots durant le cours. Le grand voyage de tout le parcours du Rhin présente le point culminant et la fin du cours. L’Amiral Exelmans s’est chargé de la tâche spéciale de compléter et corriger l’Atlas international du Rhin. Sur tout le parcours du Rhin, le bateau-école effectue des sondages au profit de la navigation rhénane internationale ».


Les commandants de l’école de pilotage du Rhin


Ecole de Pilotage du Rhin
Officier des équipages de la flotte LHOTELLIER (surnommé Capitaine Loreley) 01/04/1919 ??/03/1920
Officier des équipages de la flotte LHOTELLIER Fin/1922 ??/ ??/1926
Officier des équipages de la flotte MERLIN ??/ ??/1926 ??/ ??/1929
Officier en Chef des Equipages de la Flotte Léon MERLIN 00/04/1945 00/12/1945
Officier principal des Equipages, pilote de la Flotte, commandant l’Ecole de Pilotage du Rhin et l’Amiral Exelmans Hervé FRIANT 00/12/1945 ….1956….
Officier principal des équipages DERRIEN …..1963….
Officier principal des équipages REUSS …1966…


Equipage du bateau école Amiral Exelmans


Equipage (source lettre du commandant de l’E.P.R. du 25 janvier 1962)
Equipage permanent Stagiaires
Nombre Fonction Nombre Fonction
1 Officier Principal des Equipages, Commandant 5 Elèves français
1 Premier Maître 9 Elèves allemands
1 Maître 14 Total
1 Second Maître
8 Quartiers Maîtres et matelots


La dissolution et transfert de l’école à l’armée de terre


Dans le cours de l’année 1964, les difficultés budgétaires ont entraîné le désarmement d’une partie des moyens des Forces Maritimes du Rhin.

En fin 1965, les nécessités nouvelles de la Marine et les servitudes que lui imposent l’installation et le soutien du Centre d’essai du Pacifique et de celui des Landes ont conduit l’état-major de la Marine à demander au Ministre des Armées d’être relevé de sa mission sur le Rhin. L’Arme du Génie reçoit, à cette époque la tâche à la fois difficile et exaltante de succéder à la Marine. Le Groupement de Chalands de Franchissement du Rhin (G.C.F.R.) est créé.

L’entraînement des futurs pilotes et spécialistes de la nouvelle formation a commencé en janvier 1965 et les responsabilités ont été transférées le 1er novembre 1966 au Groupement des Chalands de Franchissement du Rhin (G.C.F.R.).

Avec la dissolution des Forces Maritimes du Rhin disparaît la dernière formation fluviale de la marine et beaucoup d’officiers voient avec une certaine nostalgie s’éloigner cette forme particulière de leur activité.


1966 – 1978 : Ecole de Pilotage du Rhin au sein du 33e régiment du génie


Liste des directeurs de l’école et des « patrons » du bateau Amiral Exelmans
(Remarque : nous ne disposons que de renseignements partiels et imprécis) :

Directeurs Patrons du bateau Amiral Exelmans Observations
Octobre 1966 ADJ Chretien
Juillet 1967 ADJ Kermaidic
Octobre 1968 LTN Goertz
Janvier 1969 SCH Servaten
Novembre 1970 ADC Saint Aubin
Juillet 1971 LTN Cartiere
Juillet 1972 ADC Schossig-Godefroy
Août 1973 ADJ Mercier

En 1978 l’armée de terre est réorganisée. Le 33e régiment du génie est dissous tout comme le Groupement des Chalands de Franchissement du Rhin en garnison à Kehl.


1978 – 1988 : L’Ecole de Pilotage du Rhin au sein du 32e régiment du génie


Le 1er août 1978 le 32e régiment du génie prend la place du 33e régiment du génie à Kehl. Le 33e Bataillon des Engins Fluviaux du Génie nouvellement créé remplace le G.C.F.R. et reprend les missions de cette unité. Le 33e B.E.F.G. est rattaché au 32e régiment du génie en temps de paix.

L’Ecole de pilotage du Rhin dispose du bateau Amiral Exelmans comme support de la formation des sous-officiers stagiaires pilotes de chalands du Rhin. Ceux-ci reçoivent au B.E.F.G. une instruction de 10 mois sanctionnée par l’attribution d’un certificat technique du 2° degré (C.T.2) de « Pilote du Rhin » et d’un insigne de qualification avec l’attribution d’une patente militaire. Au cours de cette formation l’Amiral Exelmans est utilisé principalement durant la phase d’initiation à la navigation longitudinale qui doit permettre à chaque stagiaire de connaître parfaitement le Rhin de Bâle à Rotterdam (stage de 4 mois). A l’issus les élèves sont formés directement à bord des chalands.

Entre 1984 et 1988 l’E.P.R. forme 31 élèves. En effet, c’est en 1988 que s’achève la formation des derniers pilotes « militaires » du Rhin, une page se tourne avant la dissolution de l’unité en 1991.


Le livre d’or de l’Ecole de pilotage du Rhin


Quelques extraits…..

Le chef de bataillon Wurtz commandant le BEFG a laissé deux dédicaces dans le livre d’or de l’Ecole de Pilotage du Rhin qui nous apportent quelques renseignements sur l’ambiance de l’époque au sein du B.E.F.G. : « Dimanche, 20 mai 1984. Mon cher Lebechennec, je suis, vous le savez, très attaché à l’Ecole de Pilotage, dont vous êtes le Directeur. Le Bataillon a grand besoin de vous et de toute votre équipe. La formation que votre école dispense depuis de nombreuses années m’impressionne. Toute notre pépinière de sapeurs pilotes du Rhin est issue de ce creuset.
Vous avez, depuis votre arrivée, imprimé votre marque personnelle grâce à votre compétence technique, à votre expérience militaire et à vos qualités humaines que j’admire. Vos instructeurs, votre patron et vos hommes vous aident dans le meilleur esprit. Les sous-officiers font un gros travail dans des conditions difficiles mais qui n’entament pas leur enthousiasme et leur foi dans ce qu’ils font.
Je sais que vous êtes conscient de toutes les facettes de votre fonction et du rôle de l’E.P.R. là comme ailleurs, au régiment comme à l’étranger ou chez nos camarades Allemands. Vous saurez, j’en suis sûr, faire face ensemble à toutes ces sujétions avec le maximum d’efficacité, dans le meilleur esprit et en continuant de nous donner des pilotes bien formés qui auront compris que la notion d’équipage et de solidarité s’étend de la série de bateau à la section, à la compagnie, au bataillon. Le chef de bataillon Wurtz ».

Voici une dernière inscription dans le livre d’or de l’Ecole de Pilotage du Rhin du CBA Wurtz, commandant le BEFG, quelques jours avant son départ : « Je ne peux, à la veille de mon départ, que confirmer dans ce livre d’or ce que j’y avais écrit le 20 mai 1984. L’E.P.R., c’est la rigueur dans l’instruction mais une rigueur souriante et facilement admise par les élèves. C’est aussi un excellent esprit, le respect des traditions, le sens de l’accueil cher aux marins. Le B.E.F.G. ne peut que se louer de disposer d’une telle école et en être fier. Continuez ! Vous pouvez être assurés de ma reconnaissance pour l’ensemble du travail accompli. Signe Le chef de bataillon Wurtz, commandant le bataillon d’Engins Fluviaux du Génie ».


Quelques promotions de pilotes du Rhin d’après le livre d’or de l’E.P.R.


EPR 1984

Encadrement Directeur de l’E.P.R. : LTN Le Bechennec
Instructeurs : ADJ Le Gac
SCH Capelle
Patron du bateau Amiral Exelmans (en reconstruction jusqu’au 06/10/1986) : ADJ Papavoine
Mécanicien : SGT Holoïa
Equipage du bateau Hommes d’équipage : SAP Preau
SAP Villeneuve
Aides mécaniciens : SAP Eschbach
SAP Schuller
Marinier allemand : Mr. Bieber
Elèves ADJ Fabre
SCH Luciani
SCH Danière
SCH Martin
SCH Steimer

EPR 1985 Promotion « Commandant Friand »

Encadrement Directeur de l’E.P.R. : LTN Le Bechennec
Instructeurs : ADJ Le Gac
SCH Capelle
Patron du bateau Amiral Exelmans : ADJ Papavoine
Mécanicien : SGT Holoïa
Equipage du bateau Amiral Exelmans Hommes d’équipage : SAP Laisne
SAP Courbot
SAP Devaux
Aides mécaniciens : SAP Christmann
SAP Leclaire
Marinier allemand : Mr. Bieber
Elèves SCH Blanchard
SCH Dunas
SCH Nicot
SGT Metlaine
SGT Soucek

EPR 1986 Promotion « Officier Principal des Equipages Chenard »

Encadrement Directeur de l’E.P.R. : LTN Le Bechennec
Instructeurs : ADJ Le Gac
ADJ Capelle
SCH Gaboriaud
Patron du bateau Amiral Exelmans : ADJ Papavoine
Mécanicien : SGT Holoïa
Equipage du bateau Amiral Exelmans Hommes d’équipage : CCH Courbot
SAP Guilbaut
SAP Bitu
Aides mécaniciens : SAP Pilloux
SAP Wisendorf
Marinier allemand : Mr. Bieber
Elèves MDC Mozet
SCH Luciani
SCH Sipion

EPR 1987

Encadrement Directeur de l’E.P.R. : LTN Le Bechennec
Instructeurs : ADJ Capelle
SCH Gaboriaud
Patron du bateau Amiral Exelmans : ADJ Harquevaux
Mécanicien : SGT Holoïa
Equipage du bateau Amiral Exelmans Hommes d’équipage : SAP Mauffrey
SAP Diolez
Aides mécaniciens : CPL Kartner
SAP Clausier
Marinier allemand : Mr. Bieber
Elèves ADJ Delgado
ADJ Journet
SCH Morel P
SCH Morel L
SCH Varinot
SCH Zaire
SGT Chalopin
SGT Le Moal
SGT Prokop
SGT Villanova

EPR 1988

Encadrement Directeur de l’E.P.R. : CNE Guiheneuf
Instructeurs : ADJ Capelle
ADJ Gaboriaud
ADJ Steimer
Patron du bateau Amiral Exelmans : ADJ Harquevaux
Mécanicien : CCH Pellerin
Equipage du bateau Amiral Exelmans Hommes d’équipage : SAP Diolez
SAP Clermont
Aides mécaniciens : SAP Vanderbronr
SAP Anceau
Marinier allemand : Mr. Bieber
Elèves ADJ Boulais
ADJ Marchal (dit « Titus »)
ADJ Pape
MDC Bouvier-Peyret
SCH Ferriz
SCH Ledoux
SGT Mohamed
SGT Szewczyk


Remarque :

Je pense que certains des membres et visiteurs du forum se retrouveront dans cette liste.

Il serait judicieux d’apporter vos témoignages, de corriger les erreurs éventuelles et de compléter ces informations.

MJR

MJR
membre
membre

Messages : 1083
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Ven 28 Jan 2011 - 21:43

Alors là, chapeau bas Richard!
Je te remercie d'avoir réécrit l'histoire de l'EPR. Ce reportage est fort intéressant et mériterait effectivement que d'anciens pilotes du Rhin viennent l’étayer!
Merci encore d'avoir fais l'effort de partager ces informations (que tu avais gardé pour d'autres occasions!) avec nous. Je souhaite vivement que ton exemple soit suivit par tous les membres de ce forum qui posséderaient des images des récits ou des anecdotes, n'oubliez pas que si vous rencontrez des problèmes pour "poster" ma messagerie privée ait là pour vous aider!
bien pirat

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Mar 1 Mar 2011 - 9:44

l'EPR 1973

directeur de stage le Lieutenant Cartièrre

les instructeurs:
Adjudant Casanova
Adjudant Grepat

L'équipage de L'Amiral:
Patron l'adjudant Mercier, chef mécano Sergent Chef Alozy aidé par le Sergent Larbide, les manoeuvriers,un civil Allemand Monsieur Klein et le Caporal chef Bravo.

Les stagiaires:
Adjudant Fleig, Bonnelye,D'Heeger, SCH Vezy, Dugarin, Adam, Clément, Sergents Delteil, Robert, Kauffmann et Meyer.

Un grand merci à notre camarade CLEMENT pour ces informations bien

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Mer 2 Mar 2011 - 8:49

Prise de commandement du CBA MONAT en 1979
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la petite histoire c'est le CBA Monat qui a eu l'idée de créer un insigne spécifique de pilote du Rhin. Le Cne ARNAUD commandait la Cie Bateaux

Le fanion du BEFG (avec notre camarade Philippe Clément comme porte fanion)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci à Philippe Clément pour avoir partagé ces photos

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Ecole de Pilotage du Rhin - Premiers stagiaires du Génie -

Message par CPIO le Mar 29 Mar 2011 - 21:51

Bonjour,

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Photos des premiers Pilotes stagiaires du Génie, affectés en Janvier 1966 au 33éme Régiment du Génie et détachés aux Forces Maritimes du Rhin pour formation.

Au premier rang et de gauche à droite:
Second Maître JAFFRE - Capitaine PLAUD premier commandant de la Compagnie Bateaux du GCFR - Capitaine de Frégatte PORTALIER second des FMR - Capitaine de Vaissaux MARIDET commandant des FMR - Officier Principal des Equipages patron de l'EPR - Maître Principal LE TROADEC.

Second rang:
A/C HECKERT - S/C DARNIS - Adj STEVENIN - Adj CHRETIEN - Adj SAINT AUBIN - Sgt THOMAS - Sgt SERVAETEN - Second Maître HOLLWEG.

Au dernier rang:
Sgt GAMBINI - S/C LE GOFF - S/C LE BECHENNEC - Adj LEONARD - A/C MANGIN - Sgt PETIT - Sgt PICARDO - Sgt DAVID - Sgt KUNTZ - Sgt CAMPILLO - Sgt TARGUES - Adj KERMAÏDIC.

En Novembre la Marine quittait définitivement la base et nous laissait pour une année 4 conseillés techniques, je me souviens: de l'Officier Principal des Equipages LE GASTRENNEC - du Maître Principal mécanicien COZIC et je crois que sont restés également les Second Maître JAFFRE et HOLLWEG.

Sur les 20 stagiaires 16 ont obtenus leur brevet de Pilote.

Il est à observer que ce transfert de connaissance et de savoir faire entre la "Royale" et les Sapeurs s'est fait en moins d'un an.
Parrallelement se faisaient les formations de toutes les autres spécialités: mécaniciens, électriciens et autres...

Cordialement

Gilles CAMPILLO








avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 414
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Mer 30 Mar 2011 - 23:07

Merci pour cette photo de famille et pour les commentaires qui vont avec! Very Happy

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Croquis de navigation de Bâle à la mer.

Message par CPIO le Jeu 31 Mar 2011 - 1:38

Il est mentionné dans cet historique trés complet sur l'Ecole de Pilotage du Rhin, les travaux documentaires et de cartographie réalisés par l'Officier Principal des Equipage Hervé FRIANT.

Ci dessous la photo de la couverture d'un exemplaire original de ce recueil de carte de Mai 1949.

J'en ai fait l'acquisition par hasard chez un antiquaire du Conquet à quelques encâblures de Brest. A l'intérieur figure le nom de son premier détenteur: le Second Maître de Manoeuvre Marcel BONTONNOU avec la date de Janvier 1950.

Un regard sur ces cartes montre qu'en 1966, la méthode était toujours la même pour apprendre les routes montantes et avanlantes, l'utilisation des crayons de couleurs bleu et rouge.

Gilles CAMPILLO

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 414
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Plan provisoire d'emploi de la flottille d'Alsace

Message par François Bréchat le Dim 8 Mai 2011 - 6:30

Plan provisoire d'emploi de la flottille d'Alsace, telle qu'elle existe à la date du 30 Novembre 1920

Les missions confiées à la flottille d'Alsace (déclinées en 6 points) sont les mêmes pendant la période de tension politique
et pendant la période de couverture; mais tandis que dans le premier cas le Général C.S.T.A. ne disposera pour constituer
cette flottille que des moyens mis à sa disposition dès le temps de paix par le Ministre, augmentés de ceux que la Direction
de la Navigation d'Alsace-Lorraine pourra lui passer-dans le second cas, le Général Cdt l'Armée d'Alsace disposera en plus,
des moyens à lui fournis par la réquisition.

Moyens à disposition du Général C.S.T.A. des le temps de paix:
1) chaloupe à vapeur MARNE FF 13
2) chaloupe à vapeur OISE FF 16
3) vapeur remorqueur ARTOIS
4) vapeur remorqueur LORRAINE (No 1) (le vapeur LORRAINE est appelé No 1 pour le différencier du vapeur LORRAINE
No 2 appartenant à la Ville de Strasbourg)

Ces 4 bâtiments appartiennent à l'Etablissement Central du Matériel Spécial du Génie (E.C.M.S.G.), facturés, à titre de prêt
au D.M.G. d'Epinal/annexe de Strasbourg. Ils sont normalement stationnés dans le port de Strasbourg.

1 et 2) vitesse théorique en eau calme: 15 km/h
vitesse réelle actuelle (1920) sur le Rhin (à hauteur de Strasbourg): 2 km/h
tirant d'eau: 0 m 70 puissance: 40 HP

3 et 4) vitesse théorique en eau calme: 18 km/h
vitesse réelle actuelle (1920) sur le Rhin (à hauteur de Strasbourg): 2 km/h
tirant d'eau: 1 m 25 puissance: 125 HP

Equipage (par bâtiment): 1 patron pilote fourni par le 11ème Rgt du Génie
1 mécanicien demandé et fourni par la Marine
1 chauffeur fourni par le 11ème Rgt du Génie

Armement prévu (pas en place en temps de paix): 1 canon de 37
2 mitrailleuses
Personnel servant: 2 hommes pour le 37
4 hommes pour les mitrailleuses
fournis par le 11ème Rgt du Génie en cas de tension politique, jusque vers le 8ème jour de la mobilisation, puis par
le 401ème R.I.

1 et 2) ne sont utilisables dans leur état actuel (1920) que pour la surveillance du port de Strasbourg, pour des transports
de faibles détachements, des patrouilles à courte distance, principalement en aval de Strasbourg;
proposés par le Général Gouverneur de Strasbourg pour être remises en état.

3 et 4) inutilisables dans leur état actuel; proposés au Ministre pour être remis en état. En cas de réponse positive et après
réparation, seront loués par les soins du D.M.G. à des particuliers à charge de ne pas être éloignés pour leur emploi de
Strasbourg et d'être remis, à la première réquisition, à la disposition de l'autorité militaire.

Matériel susceptible d'être réquisitionné au moment du besoin:

COLMAR petit remorqueur 100 HP Service de la Navigation d'Alsace-Lorraine/port d'attache de Neuf-Brisach
LORRAINE No 2 vapeur 120 HP appartient à la Ville de Strasbourg / Direction des ports de Strasbourg et de Kehl
ALSACE vapeur 180 HP Id
BONNE CHANCE (ou GLUCK AUF) vapeur 120 HP Id
VILLE DE STRASBOURG vapeur 45 HP Id
QUAND MËME vapeur 100 HP Service de la Navigation d'Alsace-Lorraine
ESPERANCE vapeur Id

François Bréchat
membre
membre

Messages : 24
Date d'inscription : 13/04/2011
Age : 81
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Mar 17 Mai 2011 - 7:09

PC des Forces Maritimes du Rhin à Kehl au début des années 50

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Ven 17 Juin 2011 - 10:21

Une vue aérienne du quartier Berthezène en 1984

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

cette image est extraite d'un document que R Seitel m'a fait parvenir, je l'en remercie!

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Magasine l'Armée d'avril 1968: Le GCFR

Message par CPIO le Sam 25 Juin 2011 - 2:44

Bonjour,

J'ai retrouvé dans mes cantines un exemplaire du périodique de l'Armée de Terre d'avril 1968 qui traite dans un de ses articles du GCFR.

Je me souviens du passage des journalistes et photographes de l'ECPA, d'autant que le plongeur qui s'élance avec élégance, à partir d'une vedette Y dans l'eau "turquoise" du bassin du port, est le rédacteur de ce sujet.

Quelques observations:
Sur la photo aérienne de la page de garde, on observe en premier plan (tout en bas), 2 vedettes de 27 pieds et 1 de 19 pieds de la 25émé Cie du 33RG, puis sous le pont roulant et à terre, une vedette de 11m, avec la coque bleue et le roof peint en blanc. Cette vedette, la Y6675 était la vedette du commandant de la base (du temps de la Marine) et la tradition a perduré quelques temps avec le Génie.
En page 3, le Nideck est à quai sous le pont roulant et on remarque la vedette Y6675 avec sa livrée particilière.
Page 4,passage d'un AS sous le pont de l'Europe, il est chargé de 2 camions "Hobbs" de la 25/33RG. A l'époque le régiment était doté de 2 unités de pont US 60T.
Page 6, les deux instructeurs du cours d'élèves pilotes sont l'Adj/C Chrétien et le Sgt Moreau. Sur le bureau, la maquette du sémaphore de Bingen qui marque l'entrée du Gebirge.
En page 7, chargement sur un AS de 2 grues US "Garwood" (je ne suis pas sur de l'orthographe) attachées aux unités de pont de 60T.

L'article est paru en avril 1968, mais les photos ont été prises à l'été 1967. Les tenues et bérets kaki clair le confirme.

Bonne lecture

Gilles CAMPILLO




[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][/img]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 414
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Sam 25 Juin 2011 - 7:26

merci pour ce beau document !

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Dim 26 Juin 2011 - 23:06

dessin du brevet de pilote du Rhin
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

et un dessin de l'insigne du BEFG
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

ces 2 dessins sont tirés d'un fascicule sur le BEFG que R Seitel m'a fait parvenir bien

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Mer 10 Aoû 2011 - 7:18

Ch.SERVAETEN m'a fait parvenir cette photo des souvenirs que son papa lui a laissé.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

merci Christophe du nous faire partager ces souvenirs des GCFR et BEFG (qui pour ma part m'étaient inconnus).

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Forces Maritimes Françaises du Rhin après la Deuxième Guerre Mondiale

Message par MJR le Lun 31 Oct 2011 - 23:12

Les débuts des Forces Maritimes Françaises du Rhin vers 1946

Texte MJR et quelques photographies extraites du magazine Marine Nationale n°17 de mars 1946.

Création des premières flottilles militaires françaises et alliées sur le Rhin et ses affluents.

Lorsqu’au début de l’année 1945 les Armées Alliées atteignent victorieusement le Rhin, le général commandant la 1ère armée française exprime le désir que soit reconstitué une formation de la Marine Nationale, chargée dans le cadre des missions d’occupation des questions relatives au contrôle et à la sécurité de la Navigation rhénane.

Par décret du 3 avril 1945, le Gouvernement Provisoire de la République Française crée les « Formations Maritimes Françaises du Rhin » (F.M.F.R.). Le capitaine de vaisseau LE HAGRE en prend le commandement. C’est la reconstitution à quelques détails près de la Flottille du Rhin, mise sur pied à la suite de la première guerre mondiale.

Naturellement, la flottille française ne sera pas la seule à œuvrer sur le Rhin et ses affluents. L’ensemble des pays alliés occupant l’Allemagne de l’Ouest et ultérieurement les unités de la toute nouvelle armée allemande (Bundeswehr) se partageront les missions. C’est ainsi que dans un premier temps s’installent les flottilles de la marine américaines « US-Navy Rhine River Patrol » (UNS-RRP) dans les bases de Mannheim, Karlsruhe et Wiesbaden-Schiertstein, la flottille britannique et belge à Krefeld.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Missions des Forces Maritimes Françaises du Rhin.

Créées le 3 avril 1945, les Forces Maritimes du Rhin ont pour mission (d’après instruction provisoire sur l’organisation des F.M.R.) :
- d’affirmer l’action et la présence de la Marine sur les voies navigables des zones d’occupation françaises en coordination avec l’Alsace, dans un but éventuellement militaire, et en liaison avec un certain nombre d’autorités dont la Commission Française du Rhin et le Service des Travaux Publics et des Transports pour le rétablissement du trafic rhénan français ;
- de représenter la Marine dans les commissions relatives à la navigation du Rhin ;
- d’assurer police et sécurité du fleuve et des plans d’eau dans la zone d’occupation jusqu’au 21 septembre 1949 ;
- de faciliter la coordination de l’activité des organismes.

Pour toutes les questions militaires, les Forces Maritimes Française du Rhin sont subordonnées au Commandant Supérieur des Troupes d’occupation, puis ultérieurement, d’une part au Général Commandant en Chef les Forces Françaises en Allemagne, et, d’autre part à l’Amiral Centre Europe.

Ainsi créées dès avril 1945 sous le nom de « Formations Maritimes du Rhin », en vue de remplacer l’autorité allemande pour le contrôle de la navigation et le maintien de l’ordre sur le fleuve, ces formations, dénommées en 1949 « Forces Maritimes du Rhin » F.M.R., voient leurs missions évoluer progressivement avec la situation politique de l’Allemagne, l’établissement de la République Fédérale Allemande et l’organisation du Commandement Interallié en Europe.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dans le cadre du statut d’occupation du 21 septembre 1949, le général commandant en chef des Forces Françaises en Allemagne rend aux autorités allemandes la police et le contrôle de la Navigation sur le Rhin. A partir de cette époque les missions des F.M. du Rhin prennent un caractère strictement militaire, en fonction de la mission de soutien des Troupes d’Occupation en Allemagne.

Ce changement d’orientation de la mission ainsi confiée aux Forces Maritimes du Rhin se traduit par l’élaboration et la réalisation d’un programme fluvial nouveau.

La police de la navigation avait jusqu’ici constitué la mission prioritaire et le parc fluvial comprenait essentiellement des vedettes de police réquisitionnées ou construites suivant les spécifications F.M. Rhin. Vers 1950 la nécessité d’assurer la sûreté des opérations logistiques de la zone des arrières des armées par le franchissement discontinu transversal du Rhin en cas de rupture des moyens continu devient une préoccupation dominante des états-majors. Les premiers essais de franchissement du Rhin par des chars de 30 tonnes ont eu lieu dans la région de Bingen le 6 juillet 1951 avec 3 chalands type « Constance ».

Grâce à d’importants crédits mis à leur disposition par le commandant en chef des F.F.A. et le Haut Commissariat de la République française en Allemagne qui apprécient l’aide importante que peut apporter la Marine dans l’éventualité d’un conflit, les Forces Maritimes du Rhin, avec l’aide de la Mission Technique Permanente de la Marine en Allemagne (Koblenz) élaborent un programme d’engins fluviaux, en particulier de chalands de franchissement, et les plans d’aménagement de bases définitives pour l’état-major et la Flottille Sud à Kehl, et pour la Flottille Nord à Koblenz-Lützel.

La réalisation des tranches successives de ce programme s’étend de 1952 à 1955.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les accords de Paris du 23 octobre 1954, donnant un nouveau statut aux Forces Alliées stationnées en Allemagne, ont eut entre autres conséquences celle du transfert à la Bundeswehr des responsabilités militaires sur le cours du Rhin situé intégralement en territoire allemand. Les flottilles anglaises (basées à Crefeld), américaines (basées à Schierstein, Mannheim, Karlsruhe), française (basée à Koblenz) ont donc progressivement été transférées, infrastructure et matériel, aux sapeurs « Flusspioniere » de la Bundeswehr.

La nouvelle unité allemande, la 706ème Flusspionier-Kompanie désignée pour prendre la suite de la Flottille du Nord a commencé son entraînement à la base française de Koblenz le 1er juillet 1957 et le transfert des responsabilités s’est effectué le 5 novembre 1957 à laquelle la Flottille Nord a été dissoute.

A partir de 1957, la seule Flottille alliée non allemande opérant sur le Rhin a été la Flottille Sud, élément opérationnel des Forces Maritimes du Rhin, avec comme zone principale de responsabilité le secteur Bâle – Lauterbourg en soutien des arrières de la 1ère Armée, et comme base logistique la nouvelle base du port de Kehl.

Tout en axant l’entraînement de façon à pouvoir intervenir en toutes circonstances de jour comme de nuit dans leur secteur principal de responsabilités, les Forces Maritimes du Rhin, instruite par l’expérience des jours qui ont suivi les deux guerres mondiales du capital précieux que représente un corps de pilotes militaires aptes à opérer sur tout l’axe rhénan, ont maintenu après novembre 1957 l’effort de formation de leurs pilotes de Bâle à Rotterdam. Elles se tenaient prêtes si les circonstances l’avaient exigé à faire face immédiatement à une extension de leur secteur principal de responsabilité ou à opérer en soutien dans un autre secteur. De nombreux exercices en commun avec les sapeurs pontonniers allemands « Flusspioniere » venaient confirmer et matérialiser cette aptitude.

Dans le cours de l’année 1964, les difficultés budgétaires ont entraîné le désarmement d’une partie des moyens des Forces Maritimes du Rhin.

En fin 1965, les nécessités nouvelles de la Marine et les servitudes que lui imposent l’installation et le soutien du Centre d’essai du Pacifique et de celui des Landes ont conduit l’état-major de la Marine à demander au Ministre des Armées d’être relevé de sa mission sur le Rhin qui va être dévolue à l’arme du Génie. L’entraînement des futurs pilotes et spécialistes de la nouvelle formation a commencé en janvier 1965, les responsabilités transférées le 1er novembre 1966.

Avec la dissolution des Forces Maritimes du Rhin disparaît la dernière formation fluviale de la marine et beaucoup d’officiers voient avec une certaine nostalgie s’éloigner cette forme particulière de leur activité.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Implantation géographique des Forces Maritimes Françaises du Rhin.

Géographiquement les Formations Maritimes Françaises du Rhin étendent leur action sur tout le cours du Rhin de Bâle à Oberwinter, soit sur une distance de 471 km, zone qui de partage en 3 sections successive : de Bâle à Lauterbourg, Rhin alsacien dont une rive est française et l’autre occupée par la France ; de Lauterbourg à Lorch secteur mixte franco-américain, dont la rive gauche est d’occupation française et l’autre américaine ; enfin de Lorch à Oberwinter secteur d’occupation française sur les deux rives.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Dans un premier temps, les moyens des F.M.F.R. sont répartis entre :
- la Marine à Strasbourg : rattachée directement ultérieurement à l’état-major des F.M.F. du Rhin. C’est un organisme de commandement, d’administration et de ravitaillement ;
- La Flottille du Rhin : dont les bases sont installées à Bingen et à Koblenz-Ehrenbreitsein, dont dépendent toutes les vedettes armées ;
- L’Ecole de Pilotage du Rhin (E.P.R.) : installée à St. Goar, dont le but est la formation des pilotes militaires du Rhin, après un stage de huit mois sur le bateau Ecole. Les pilotes sont destinés tant à la satisfaction des besoins de la Flottille, qu’à la constitution d’une pépinière de pilotes français expérimentés, susceptibles de rester ultérieurement sur le Rhin à titre civil. ;
- Quatre secteurs fluviaux : (Koblenz, Mainz, Speyer et l’Alsace) qui constituent l’armature principale de la marine sur le Rhin et qui permettent le contrôle permanent proprement dit du trafic fluvial.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Défilé nautique à la base de Kehl vers 1957

Après l’abandon des missions de police et de contrôle de la navigation sur le Rhin le 21 septembre 1949, les missions des F.M. du Rhin prennent un caractère strictement militaire : le soutien des Troupes d’Occupation en Allemagne. En conséquence un important programme d’acquisition de bâtiments est lancé et l’organisation et le déploiement géographique est modifié.

Pour la Flottille Nord, les bases de Bingen et d’Ehrenbreitstein sont remplacées par la base de Koblentz-Lützel (située à l’embouchure de la Moselle).

A la même époque, vers 1953, la Flottille Sud est progressivement installée depuis 1953 à la nouvelle base du port de Kehl avec ses 300 mètres de plan d’eau d’amarrage et son portique de levage de 100 tonnes. En 1957, le plan d’eau d’amarrage est porté à 585 mètres.

Après les accords de Paris du 23 octobre 1954 donnant un nouveau statut aux Forces Alliées stationnées en Allemagne, la base de Koblenz-Lützel est transférée à la Bundeswehr le 5 novembre 1957, date de la dissolution de la Flottille Nord.

Remarque : ce texte est postérieur à l'ouvrage "Les Forces Maritimes du Rhin" du Contre-amiral Georges Prud'homme, Roland Oberlé et Alain Kleimberg, édition Carré Blanc, publié en 2007.

Pour trouver des informations complémentaires sur l'histoire de cette unité, je vous recommande vivement cet ouvrage.

Sources :
- archives de la Marine nationale
- synthèse des différents articles écrits sur le sujet
- documents techniques de la Marine Nationale
- archives du bateau Amiral Exelmans





MJR
membre
membre

Messages : 1083
Date d'inscription : 01/11/2010
Age : 59
Localisation : STRASBOURG

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Admin le Mar 1 Nov 2011 - 6:18

Very Happy Merci Richard pour ce travail de synthèse et d'écriture, ce sujet est fort intéressant.
Espérons que les membres du forum apprécient notre travail à sa juste valeur! Razz

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2212
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Ch.SERVAETEN le Sam 4 Fév 2012 - 22:33

Bonjour à tous
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ch.SERVAETEN
membre
membre

Messages : 40
Date d'inscription : 06/08/2011

http://bateau-ecole34.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Ch.SERVAETEN le Sam 14 Avr 2012 - 8:48

Allez, je me lance, je pense que cette photo célébre la premiére promo des pilotes du Rhin..... Que les anciens n'hésitent pas à tirer à boulet rouge ( à blanc SVP) si je me trompe...... 1966 au dos de la photo.....
Allez !!! Champagne!!!! drunken
Certainement que Gilles nous en diras plus....
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Ch. Servaeten

Ch.SERVAETEN
membre
membre

Messages : 40
Date d'inscription : 06/08/2011

http://bateau-ecole34.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par CPIO le Jeu 19 Avr 2012 - 2:32

Christophe,

Nous avons eu l'autre jour une longue conversation téléphonique au sujet de cette photo.
Non il ne s'agit pas du premier stage de "Pilotes", nous aurions été très nombreux et nous ne voyons sur cette photos aucun camarades de la Marine. D'ailleurs la photo des premiers pilotes est à la page 1 de ce sujet.

J'ai fini par trouver ou a été prise cette photo: C'est à l'issue de la visite d'une "cave coopérative de fabrique de mousseux Allemands dans la région de Coblence.
Cette visite c'est faite dans le cadre d'un déplacement en force, du GCFR chez nos amis Sapeurs Allemands à la base de NEUWIED, après Coblence (à confirmer pour le lieu).

Nous nous sommes déplacés avec 3 AS, 3 MY, 3MR, 2 Remorqueurs et 2 ou 3 vedettes. Impressionnant convoi sur le Rhin.

Sur cette phots j'identifie: S/C Adroguer pilote AS, S/C Gaspard pilote Mayence, S/C Servaeten pilote Remorqueur, S/C Grepat pilote Mayence, Sgt Pastor mécano AS, C/c Ruetch pilote Mayence, Adj Stevenin chef de section MY, Sgt Deleval pilote MR, Sgt Quinard mécanicien AS, S/C Champredonde dit "Bill" pilote AS, le Capitaine Poulot commandant la Cie de Bateaux, S/C Vuillaume pilote AS, S/C Dao pilote Mayence, mon vieux copain de bordée le Sgt Didier mécanisien sur les Mayence et tout à fait derrière à peine visible, les S/C Le Goff et Campillo pilote AS.
J'ai reconnu d'autres visages sans pouvoir y mettre un nom.

Pour compléter je joint deux photos que j'ai retrouvé, prise tout comme celle là par le photographe officiel de ce déplacement, mais à l'intérieur de la cave, au moment de la dégustation.
Beau souvenir, merci Christophe pour cette photo de groupe.

Gilles CAMPILLO


[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [/img]

De gauche à droite: Quinard, Vuillame, Campillo, Grépat, Champredonde et Gaspard.

[img][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [/img]

Quinard, Vuillame et Campillo
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 414
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Ch.SERVAETEN le Ven 20 Avr 2012 - 5:52

Merci Gilles pour l'explication, Une sortie sympa visiblement, car personne ne fait la gueule. Je pense avoir dans les photos de mon Pére une prise de vue avec le jéroboam.... J'éspére qu'il y en avait plusieurs à déguster.
Merci encore.
Cordialement.

Ch.SERVAETEN
membre
membre

Messages : 40
Date d'inscription : 06/08/2011

http://bateau-ecole34.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par CPIO le Mar 13 Jan 2015 - 6:21

Je viens de retrouver deux photos qui datent de septembre1966 prise par l'ECPA, à la fin de notre stage pilote, partie qualification.
Je suis avec un pilote instructeur de la Marine le Quartier Maître Chef B.... dit la "rotule".
Pour la petite histoire, j'ai récupéré ces photos au Fort d'Ivry après les avoir vues exposées dans un stand  de la Marine pour le recrutement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

_________________
Gilles CAMPILLO - CPIO : 1964: 6 RG - 1965: ENSOA + EAG - 1966: 33 RG/FMR/GCFR Pilote du Rhin - 1973: Ecole de Plongée Armée de Terre - 1976: 33, puis 32 RG Chef d'équipe SAF - 1981: 1 RPIMa - 1986: Coëtquidan Cdt de la CI - 1990 Fin de service actif.[b]
avatar
CPIO
modérateur
modérateur

Messages : 414
Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 71
Localisation : CARANTEC 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: FMR / EPGCFR et 33° BEFG

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum