QUESTION "GILLOIS"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

QUESTION "GILLOIS"

Message par papynuc le Mer 9 Jan 2013 - 8:05

J'ai une question qui viens de me traverser l'esprit.
A Mururoa nous avions une avancée reposant sur le platier descendant de l'atoll côté océan. La base de ce cimetiére d'engins divers il y a des blindés* et des engins militaires divers. Savez vous si un ou plusieurs Gillois on été exposé au feu nucléaire soit au Sahara ou en Polynésie.
Si oui cet ou ces engin engins venait de quel endroit et étaient ils en position de réforme ou pas?
Cette avancée est encore à ce jour visible sur les vues satellite de l'atoll.
*AMX 10, AMX 13, VTT, AMX 30, EBR, engins de travaux, camions divers ...................................... .
avatar
papynuc
membre
membre

Messages : 353
Date d'inscription : 18/01/2011
Age : 68
Localisation : metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUESTION "GILLOIS"

Message par Admin le Mer 9 Jan 2013 - 8:19

A ma connaissance non, mais je ne suis pas infaillible!

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2214
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Lagonner

Message par GUY 68 le Mer 9 Jan 2013 - 23:48

Ancien du 5 RMP CTR3, 07/77 à 07/78, j'ai participé à des "lagonnages" de matériels réformés.
Nous disions lagonnage malgré que le matériel était immergé côté océan car à l'origine les vieux véhicules étaient embarqués dans des chalans de débarquement et largués dans les eaux profondes du lagon ( aux dires des anciens ).
Je raconterai par la suite certains "lagonnages exotiques".
Pour revenir à la question j'ai vu un reste d' AMX 30 qui après avoir séjourné sur un parc à ferraille du CEA à été lagonné par une grue P&h du CEA et une fois la manoeuvre finie, comme souvent, mesures de radioactivitée, normalement personne aurait dû le manipuler.
En ce qui concerne les gillois, toujours "aux dires des anciens" le proto du musée de la Meignanne,aurait participé aux essais dans le Sahara, ( pas mal pour un Gillois) Il faut préciser que beaucoup d'essais sur véhicules n'étaient que des essais de stabilité à grande distance du lieu de tir ce qui n'était sans doute pas le cas de l'AMX 30 de Muru.
Au fait que sont devenu les matériel du musée?
A+
Guy

GUY 68
membre
membre

Messages : 117
Date d'inscription : 18/12/2011
Age : 67
Localisation : ALSACE

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUESTION "GILLOIS"

Message par le sapeur le Jeu 10 Jan 2013 - 6:28

Bonsoir guy pour répondre a ta question sur le devenir du matériel qui se trouvait à la meignanne, une partie est a saumur si mes renseignement sont bons ceci pour le matériel roulant pour ce qui est du mat de pontage je ne sais pas ou il a été remisé mais il est a l'abri car pas de place ds le nouveau musée à éblé celui ci se trouvant a l'ancien emplacement de l'ordinaire appelé
a+
Le sapeur
avatar
le sapeur
membre
membre

Messages : 25
Date d'inscription : 20/12/2011
Age : 56
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUESTION "GILLOIS"

Message par Admin le Jeu 10 Jan 2013 - 6:46

A Saumur, il doit y avoir le 13 poseur de pont, mais la plus grosse partie de la collection, se trouve à Thorée les Pins. L'ensemble doit se dégrader normalement pour peut être finir à la poubelle un de ces jours!
Il n'y a personne pour s'en occuper et pas d'endroit pour l'exposer, voila la mémoire de notre Armée disparaît doucement. En France nous n'avons pas la culture Anglo-saxonne et à part quelques associations il est bien difficile de mettre en valeur notre patrimoine militaire toutes Armées confondues.

_________________
François [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
EAG 1984 - 4RG (CIG) début 85 - 11RG 1985 / 1991 - 71RG 1991 /1997 - 6RG 1997 / 2002
avatar
Admin
administrateur
administrateur

Messages : 2214
Date d'inscription : 19/10/2010
Age : 51
Localisation : gironde

http://www.genie-franchissement.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUESTION "GILLOIS"

Message par Le Bègue le Ven 11 Jan 2013 - 8:32

Bonjour à tous,

En effet, le matériel est bien à Thorée les Pins.

Pour le reste, par pudeur, je ne ferais aucun commentaire. Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir essayé... Sad
Mais je me suis fait torpillé de première par un général quart de place qui doit couler des jours heureux dans une île lointaine.

C'est à en pleurer.

Amicalement,

Bernard.

_________________
6°RG 1969-1972, 11° Cuir 1973-1975, 6°RG 1975-1980, ENSOA 1980-1984, D.A EAG 1984-1985, 71°RG 1985-1995, DG Marseille-1995-1996.
avatar
Le Bègue
modérateur
modérateur

Messages : 491
Date d'inscription : 07/01/2011
Age : 65
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

nucléaire et musée

Message par Voirin Denis le Mer 12 Juin 2013 - 11:42

Pour les Gillois exposés au feu nucléaire, il y en a eu, une travure et un bac. C'est sur un film d'instruction sur l'arme nucléaire des années 60. Pour ma part, je l'ai vu une première fois en 70 durant mon CTE EAF au 4 RG puis une seconde à l'EAG en 76 lors de mon CT2. Par contre, je ne sais le devenir de ces films à moins que le chef de la cellule audio des années 2000 à l'ESAG, major Daney ne le sache lui. En tout cas, les engins étaient en position navigation et l'effet nucléaire a été dévastateur, flotteurs arrachés, pare-brises explosés, engins couchés, à moitié détravuré pour le pont et pneus explosés pour le bac.
Pour les matériels de musée, j'en ai déjà parlé dans cette rubrique, car ayant été chef BML del'ESAG de 1999 à 2003, j'avais en charge tous les matériels y compris ceux de musée qui étaient soit en pot de fleur, soit à Thorée, soit entassés dans l'amphi Faidherbe, soit dans les greniers du bâtiment service technique à Berthézène soit dans les bâtiments de la poudrière de Berthézène. Il y avait beaucoup de choses, surtout avec toutes les dissolutions de régiments qui avaient envoyés leurs grigris et salle d'honneur à l'école: c'était les cavernes d'Ali Baba. Bon nombre n'étaient pas répertoriés et c'est l'ACH ( )  et le Lcl VOYER qui se sont mis à la tâche de tout inventorier en prévision du futur musée. Il y avait de nombreuses armes à feu non neutralisées, n'apparraissant pas aux registres des inventaires et que quelques'uns auraient bien voulu s'approprier: j'ai le souvenir d'un colt 45 avec étui, ceinturon, chargeur..qui a failli devenir propriété du grand chef du momment. Pour la neutralisation, crédits MEMUC, 23 000 f en 2001. Puis prise en compte sur DUO et surtout mises en armurerie.
Pour les matériels roulants, les pots de fleurs dans les quartiers ont été soit emmenés à Thorée par la section équipement major Gil: vedette 19 pieds, rouleau compacteur, camion GAZ russe, AMX13 poseur de pont ont rejoins le Brockway, le Bolster et son chargement A, et les autres vestiges à Thorée. Deux adjudant chefs pourraient en parler car ils étaient chef de site: Ach René THIBAULT et Alain FILLON. Le Gal CDT l'école ne voulant plus du Renault B1 bis déminage qui était en pot de fleur place d'armes Berthézène, donc j'ai pris contact avec le musée des blindés de Saumur, avec mon camarade le Cne Grimaud, qui est venu le récupérer avec un attelage FAUN pour le char et deux TRM 10000 pour les rouleaux et charrues, Ce fut une belle manoeuvre de force car tout était bien grippé et heureusement que le 2°RMAT a mis a disposition son char de dépannage pour sortir l'ensemble du gazon. Les treuils du FAUN ont fait le reste de même les chalumeaux pour désolidariser l'ensemble déminage. Il faut savoir que le moteur de notre char démineur avait déjà été enlevé par le musée des blindés quelques années auparavant afin de retaper un de leur B1  bis. 
Concernant le Patton doseur à l'entrée du quartier, il a été enlevé sur l'ordre du Gal CDT l'école; mis sur le parc réparation 2° RMAT. Je ne sais ce qu'il est devenu par contre j'ai des photos familiales où il apparait,(habitant au quartier Berthézène, j'ai eu le temps de les faire). Août 2004, à mon déménagement, ce Patton était encore sur le parc.
Concernant les Gillois mis au domaine sur le quartier Berthézène, il y en eu 8 dont les 6 avec lesquels, chef de section bac, j'avais été muté du 4 RG au 71 en 1979. Ces 8 engins ont été vendu entre 10 et 15000 F pièce, une honte car ce n'est même pas le prix de la ferraille. J'ai essayé par tous les moyens d'en conserver un exemplaire mais j'ai été recalé dans mes buts par le Gal parachutiste de l'époque qui n'en voulait pas au musée. De plus, mon prédecesseur chef BML, n'ayant rien tenté, les domaines ne sont pas revenus en arrière de leur décision. Ils auraient pu si la décision avait été prise. Je peux vous dire que cela m'a fais gros de les voir partir mais j'ai récupéré tout de même une plaque de dépannage avec l'emblème de ma section: le crocodile.

Voirin Denis
membre
membre

Messages : 205
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 65
Localisation : 9 rue du Bourg 71000 Sancé ou: 6, rue Fontaine Rouge. CHEZY en ORXOIS 02810

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUESTION "GILLOIS"

Message par Jean-François Brillant le Mer 12 Juin 2013 - 18:07

La préservation du Patrimoine n'est, malheureusement, pas une des préoccupations majeures des "chefs"... et pas seulement pour ce qui concerne les matériels. Des centaines de mètres cubes d'archives sont régulièrement détruits.

Les raisons mises en avant sont : "pas de place, pas de personnel, pas d'argent !"

Et la situation est très semblable chez les industriels...
avatar
Jean-François Brillant
membre
membre

Messages : 657
Date d'inscription : 14/02/2012
Age : 59
Localisation : Un patelin champenois

Revenir en haut Aller en bas

Re: QUESTION "GILLOIS"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum