M 47 tribulations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

M 47 tribulations

Message par GUY 68 le Ven 8 Fév 2013 - 3:20

Épisode 1- 3 RG
En 1971, le commandant de la 4ème compagnie décide d'emmener le M47 en manœuvres à Valdahon, bien. La 15 ème brigade étant sur AMX 13, (12 ème Chasseur) et les fantassins sur SUMB, nous allions faire le spectacle, eux ils n'ont pas vu grand chose, mais nous oui.
Pour aller du dépôt de Bois Fortant à la gare, il fallait traverser une partie de la ville.
Nous empruntions une rue parallèle à celle de la caserne avec un virage à 90° à droite, une petite ligne droite, au bout un virage à 90° à gauche pour prendre le pont qui traversait un bras de la Meuse.
En face de la petite ligne droite, un bureau de tabac avec vue sur la rue. La jeep du chef de section avait pris de l'avance. Arrivé dans la petite ligne droite le pilote du patton voit quelques voitures en stationnement à droite et une isolée à gauche, pas de quoi s'inquiéter. Mais surgit une voiture en face qui double le voiture isolée, le pilote surpris serre à droite et freine. C'est là que du comptoir du bureau de tabac, le client a entendu du bruit (un M47 ne passe pas inaperçu), puis il a vu l'avant de son Opel Kadett se lever, rester un court instant dans cette position et retomber. La chenille avant droite était "légèrement" montée sur le coffre de sa voiture, puis le pilote avait arrêté son char et reculé, bien entendu la pelle avait un peu endommagé le toit . Interrogé par la gendarmerie, le pilote, caporal adl de son état a déclaré: j'ai été surpris par l'arrivée de la voiture, qu'elle double celle à l'arrêt , j'ai légèrement serré à droite pour l'éviter et le temps de mettre le pied sur la pédale de frein et de m'arrêter, le char était monté sur la voiture. Résultat,la voiture HS, 10 jours d'as pour le pilote et 4 pour le chef de char. Nous voulions dessiner une voiture sur le char ( comme les avions) mais le lieutenant n'a pas voulu...
L'affaire était "bien" partie.
Après l'embarquement, le transport, l'arrivée se sont passés sans problème, après cela c'est un peu compliqué.
A la décharge du pilote, qui était petit et costaud, il est vrai que poser le pied rapidement sur la pédale de frein du M47 demandait une certaine souplesse, les connaisseurs le savent bien, moi quand j'en descendais un d'une remorque ou manœuvrait dans le quartier, je laissais le pied gauche sur la pédale de frein au cas où.
Vous verrez, c'est pas fini, la suite au prochain numéro.
A+
GUY

GUY 68
membre
membre

Messages : 117
Date d'inscription : 18/12/2011
Age : 67
Localisation : ALSACE

Revenir en haut Aller en bas

Re: M 47 tribulations

Message par Didier32 le Ven 8 Fév 2013 - 21:37

Bonjour à tous. Pour info, je me souviens de ces PATTON dont les conducteurs se plaignaient que le moteur tournait mal. Après passage au 2 B, l'adjudant leur demandait de faire le plein car la jauge affichait 1/4. Et on ne les revoyait rarement revenir. La consomation était tellement élevée que lorsque qu'un PATTON rentrait à l'atelier, on demandait que le plein soit fait.
Bonne journée, à bientôt.
avatar
Didier32
membre
membre

Messages : 102
Date d'inscription : 12/02/2012
Age : 56
Localisation : Gers

Revenir en haut Aller en bas

Re: M 47 tribulations

Message par GUY 68 le Jeu 21 Fév 2013 - 2:47

Suite 2
Le M47 est arrivé sur le parc à chars sans plus de problèmes. Les premiers jours tout allait bien, sortie, "baptême", exercices….
Un jour en rentrant d’exercice vers La Villedieu , le pilote ayant peur de s’embourber serre sur le côté droit de la piste. La piste longeant un petit étang, affaissement de terrain et le Patton glisse et s’enlise côté droit, impossible de se sortir de cette situation. L’équipage essaie en de mettant des rondins sous les chenilles, rien n’y fait. Voir photos

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
(là c'est la vraie vie des blindés une belle boue qui colle bien)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le lendemain matin essai de traction au treuil avec le CR8, debout sur sa bêche, l’embrayage fume, le M47 patine, mais il ne bouge pas.
Nous allons demander l’aide du régiment de cavalerie de Valdahon, qui le lendemain matin vient avec son M74 nous dépanner. Pas de problème le M74 (40 t au treuil) sort le Patton de son trou. Mais en finissant d’enrouler le treuil il tombe en panne d'entrainement de pompe hydraulique donc plus de treuil, mais le Patton étant sorti pas de problème.
Nous buvions sapeurs et cavaliers une bière bien méritée quand le chef de char dit au pilote: « va voir le moteur »et là nous entendons le pilote crier « y a le feu ». Vite : crier au feu (c’est la consigne) prendre un extincteur, en un rien de temps le feu est éteint.(Sur les M47 les cylindres sont séparés, le tube d'admission est en plusieurs parties reliées entre elles par des durites en caoutchouc, ce sont ces durites côté droit qui brûlaient ) Bien, mais sans moteur pas facile de rentrer et ce n’est pas le M74 qui va, vu le terrain, pouvoir remorquer la bête. Allons manger et les cavaliers reviendrons cette après midi avec un Patton pour remorquer le notre.
L’après midi, nous décidons de le remorquer au câble pour rejoindre un endroit au sec pour le prendre au triangle de remorquage par l’arrière et faire demi tour.
La traversée de la piste s’est bien passée, mais en voulant traverser la haie en bordure de celle ci, le premier Patton OK, le notre accroche un arbre avec sa pelle et le câble casse. Bon, nous reviendrons demain avec 2 M47. Notre capitaine dit : « impossible la zone est interdite il y a tir missiles ». Bien nous reviendrons après demain.
Le jour venu, un Patton prend le notre en remorque par l’arrière au triangle, et l’autre se met devant l'ensemble avec un câble, le terrain en descente OK, le plat OK, mais au tiers de la côte plus rien n’avance 1600 CV se déchainent, ça fait du bruit, crache des flammes, ça patine mais…
Notre capitaine a une idée, il faudrait des câbles pour mettre un Patton au sommet de la côte et quand il descendra de l’autre côté il tirera les deux autres. Les cavaliers : « nous avons 2 câbles de treuil de M74, nous allons les chercher ». Je ne sais pas le poids d’un tel câble, mais nous les avons pris sur l’épaule et en faisant le serpent nous les avons mis bout à bout dans la pente, avec la boue, quelle galère. Et les Patton sont montés . Puis jusqu’au parc à chars RAS, mais ce n’était pas fini.
A suivre.
GUY

GUY 68
membre
membre

Messages : 117
Date d'inscription : 18/12/2011
Age : 67
Localisation : ALSACE

Revenir en haut Aller en bas

Re: M 47 tribulations

Message par GUY 68 le Jeu 18 Avr 2013 - 8:43

Patton 3
Le Patton était donc arrivé sur le parc à chars. Pour l’emmener à la gare l’ERM de Besançon envoya son beau TBO tout neuf. Le chargement ne posa pas trop de problèmes. Arrivé à la gare le Patton devait être embarqué sur un wagon plat 6 essieux placé seul en buté sur un quai en bout. Le TBO recule la semi bien dans l’axe et CR8 devait tirer le Patton avec son treuil sur le wagon. Tout se passa bien jusqu’au moment ou les chenilles arrivèrent sur le wagon, à ce moment le wagon quitta le quai. Pas de problème on décroche le câble et le CR8 se met en poussée sur un tampon et plaque le wagon au quai. Le CLD du matériel qui assurait la sécurité tire le Patton avec son treuil. Le chargement se termine. Un employé de la gare arrive demande au CLD de partir car un train arrive. Le CLD part fait un beau demi tour et la roue avant gauche pulvérise la plaque de la fosse septique. Marche arrière il s’en sort sans plus de problèmes, pas la plaque.
Le brave M47 rejoint la gare de Charleville Mézières où il est pris en remorque par le M74 du 3RG et rejoint l’atelier non sans avoir comme d’habitude bien abimé quelques bordures de trottoir. Tout est enfin fini, je ne sais pas pourquoi, mais plus jamais nous n’avons emmené notre Patton en manœuvres.
Sa largeur le classait dans les transports exceptionnels par voie ferrée et ne simplifiait pas les choses.
Mais quand cet engin marchait c’était un plaisir.

Le baptême du Patton : prendre un nouveau cadre de la compagnie ( première affectation) de préférence un jour de repos, avec une tenue propre, le faire monter en copilote, pour "qu’il ait plus de sensations", rentrer dans une mare, la traverser tout droit et pas trop vite. Faire un tour en tout terrain pour bien le secouer. Au retour, repasser dans la mare mais à toute vitesse et au moment de rentrer dans l’eau, ou plutôt la boue liquide, donner un coup de palonnier à gauche pour faire légèrement pivoter le char et là l’eau suit la pelle et retombe sur le copilote. A sa descente tout le monde l’attendait, il était couvert de boue de la tête aux pieds. Pour le baptême Gillois l’eau du seau était propre, là non, la dure loi des blindés.
GUY
Suite et fin.

GUY 68
membre
membre

Messages : 117
Date d'inscription : 18/12/2011
Age : 67
Localisation : ALSACE

Revenir en haut Aller en bas

Re: M 47 tribulations

Message par jberger le Jeu 18 Avr 2013 - 9:28

j'ai raté les PATTON du 9 de quelques semaines , en plus j'étais affecté dans la section ou ils étaient....... je regrette de ne pas les avoir "titillés", par contre j'ai entendu quelques anecdotes qui n'étaient pas tristes
avatar
jberger
membre
membre

Messages : 36
Date d'inscription : 23/11/2011
Age : 46
Localisation : CORBELIN , ISERE

Revenir en haut Aller en bas

Le dernier M47 a Munsingen

Message par chris9rg22ca2a le Sam 27 Avr 2013 - 22:23

cheers Souvenirs de la derniere sortie d'un Patton de la 9/22 a Munsingen. La bête nous a bien occupe avec la"vidange automatique" de la boîte de vitesse sur le periph du camp, les chenilles usees avec un allez retour a Neuf-brisach pour ramener l'autre train de chenille de l'autre Patton.Je Vais essayer de metre des photos sur le site, Patton en folie avec un Leopard2 , bac valo a Paris (14juillet91), et bien d'autre. Good by a tous. Amitie. Christophe ,Toujour avec sa clef a molette Patton Facom101.

chris9rg22ca2a
membre
membre

Messages : 71
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 48
Localisation : londres

Revenir en haut Aller en bas

Re: M 47 tribulations

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum